logoarticle   06/08/2011

 

 


ais rc10

Il s’agit là d’un produit commercialisé depuis 2008 et que j’ai découvert un peu par hasard. Son avantage réside dans le fait qu’il donne des « alertes » sans que soit forcément démarrée toute l’électronique de navigation pour peu qu’il reçoive des informations GPS.

Après son installation à bord, il a tout de suite fait la preuve de sa sensibilité et de son efficacité, y compris au mouillage la nuit. Le système est tel que, dès qu’il ne reçoit plus d’informations GPS (Système Electronique de Navigation arrêté), il passe peu de temps après au niveau 1 (le plus sensible) et envoie des alertes au premier signal AIS reçu, via un buzzer particulièrement insupportable. La solution a été de faire ajouter un interrupteur sur l’alimentation de ce boîtier afin de supprimer cet inconvénient. Il est probable que les prochaines versions de ce boîtier seront dotées d’un tel interrupteur en face avant.

Cela dit, le principe même de cet appareil et de ses alertes est intéressant et la visualisation des informations sur le logiciel de navigation n’appelle aucune critique. Les navires émettant AIS sont ainsi régulièrement détectés à plus de 15 M.

Le fonctionnement en est décrit dans le document joint récepteur AIS RC10 de Ciel et Marine.

Après deux années d’utilisation, le boîtier AIS n’a souffert d’aucune anomalie de fonctionnement. En revanche, j’ai observé des baisses de performance liées à la qualité du signal reçu et j’ai été conduit à améliorer l’installation.

Jusqu’alors, une seule antenne VHF en tête de mat envoyait les signaux reçus via un EASY splitter vers le récepteur VHF et/ou vers le récepteur AIS. Le splitter, amenant une certaine atténuation des signaux, a été supprimé.

Nous avons ajouté une deuxième antenne VHF directement reliée à l’AIS et cela a fortement amélioré les performances, la première antenne devenant dédiée à la VHF. Ayant déjà perdu une antenne VHF en cours de navigation par vents forts et mer quelque peu agitée, ces deux antennes assurent une redondance qui peut être intéressante puisqu’il suffira de brancher la bonne prise sur l’antenne restante si le cas se présente.

Haut de page

 

 

 

logoarticle   06/08/2011

 

L’installation d’origine avec girouette, loch sondeur, GPS, pilot ST6002, Smart pilot, écran E80, comprend 3 afficheurs de type ST70. Elle date de la construction du bateau en février 2009.

Depuis deux mois, à chaque coupure de l’alimentation électrique de l’électronique de navigation, deux des afficheurs ST70 (version soft 2.02) perdent la configuration des images.

Mes recherches sur le web m’ont conduit à utiliser les conseils donnés sur deux pages existantes :

http://www.stw.fr/forumstw/quest_answers.cfm?quest_id=35541&topic_id=22&st_row=1

http://www.ybw.com/forums/showthread.php?t=231259


Après mise en place de la cartouche compact flash sur laquelle j’ai transféré le logiciel de mise à jour V3.03 pris sur le site de Raymarine, démarrage de l’alim générale de l’électronique puis mise en route de l’écran E80. j’obtiens la page ci-dessous :

ecran vue A

Bien positionné sur bootloader V1.00, je presse le bouton sous « Upgrade Remote Unit » et obtiens l’image ci-dessous :

ecran vue B

Je presse ensuite le bouton sous « Upgrade Remote Unit on ST2 » et obtiens l’image ci-dessous :

ecran vue C

Curieusement, la nouvelle fenêtre ST2 Upgrade dans sa partie gauche ne liste aucun des afficheurs ou matériels qu’elle devrait trouver connectés au Bus.

Lorsque je presse le bouton sous « Upgrade Unit », j’obtiens l’image ci-dessous avec les champs de la fenêtre « Remote Upgrade » vides puisqu’aucun produit n’a été sélectionné.

ecran vue D

Nous naviguons en ce moment loin de nos amis les agents RAYMARINE.

MERCI DE VOTRE AIDE

Haut de page

 

 

logoarticle   28/08/2011

 

Mes problèmes de perte de configuration, de perte des infos AIS sur l’écran E80, de trace sur le même écran, ont été réglés par l’Agent RAYMARINE du chantier GRENADAMARINE à Grenade par l’application de la V5.52 de l’E80, et par le branchement de Câbles SEATALK volants pour connecter chaque ST70 tour à tour à l’E80 pour l’upgrade V3.03.

Cela dit, il a bien fallu payer le travail de l’agent, soit 150 €. Eh oui ! Tout a un coût !

Mon analyse me conduit à penser que ces dysfonctionnements ne sont pourtant que le résultat probable de la mise sur le marché de produits comportant des versions logicielles boguées ou non encore complètement validées pour satisfaire en priorité à un calendrier de sortie des produits dans lequel le marketing, l’événementiel, la communication ne peuvent eux souffrir le moindre retard quand bien même les cohortes d’ingénieurs n’ont pas achevé leur travaux de mise au point.

L’usage, partout ailleurs, veut pourtant que ce soit l’industriel qui assume ces indispensables mises à jour ou upgrades via son SAV et non l’utilisateur final.

Je ne désespérai pas que RAYMARINE fasse un geste pour satisfaire à sa réputation de constructeur.

Hélas, il n’en a rien été.

Haut de page

 

 

logoarticle   21/02/2014

 




octofax

Le commutateur VHF HIFI dispose d’un inverseur trois positions et permet selon la position d’entendre sur les Haut-parleurs extérieurs destinés à la HIFI :
– position VHF, la VHF seulement,
– position HI FI, la HI FI uniquement,
– position AUTO, la VHF dès lors qu’il y a une communication VHF qui vient interrompre la diffusion de la HI FI.

Le branchement de ce boitier s’effectue à l’aide d’un connecteur débrochable 15 points.

À l’examen de l’installation, j’ai pu observer que ce boitier était alimenté en permanence et la question s’est posée de l’utilité d’une telle disposition, le bateau ne naviguant que peu de temps au regard du temps passé au mouillage VHF éteinte. Ce boitier est bien sûr tombé en panne et ne m’en suis aperçu que beaucoup plus tard.

Au cours de la mise en place du nouveau boitier, j’en ai profité pour installer un interrupteur sur le fil positif de l’alimentation, espérant ainsi augmenter sa durée de vie.

Note : Boitier alimenté, en position AUTO, on doit entendre clairement les relais commuter à l’intérieur du boitier. Si rien ne se passe, il y a un souci…

octofax int

 

Haut de page