logoarticle   06/08/2011

 

 


ais rc10

Il s’agit là d’un produit commercialisé depuis 2008 et que j’ai découvert un peu par hasard. Son avantage réside dans le fait qu’il donne des « alertes » sans que soit forcément démarrée toute l’électronique de navigation pour peu qu’il reçoive des informations GPS.

Après son installation à bord, il a tout de suite fait la preuve de sa sensibilité et de son efficacité, y compris au mouillage la nuit. Le système est tel que, dès qu’il ne reçoit plus d’informations GPS (Système Electronique de Navigation arrêté), il passe peu de temps après au niveau 1 (le plus sensible) et envoie des alertes au premier signal AIS reçu, via un buzzer particulièrement insupportable. La solution a été de faire ajouter un interrupteur sur l’alimentation de ce boîtier afin de supprimer cet inconvénient. Il est probable que les prochaines versions de ce boîtier seront dotées d’un tel interrupteur en face avant.

Cela dit, le principe même de cet appareil et de ses alertes est intéressant et la visualisation des informations sur le logiciel de navigation n’appelle aucune critique. Les navires émettant AIS sont ainsi régulièrement détectés à plus de 15 M.

Le fonctionnement en est décrit dans le document joint récepteur AIS RC10 de Ciel et Marine.

Après deux années d’utilisation, le boîtier AIS n’a souffert d’aucune anomalie de fonctionnement. En revanche, j’ai observé des baisses de performance liées à la qualité du signal reçu et j’ai été conduit à améliorer l’installation.

Jusqu’alors, une seule antenne VHF en tête de mat envoyait les signaux reçus via un EASY splitter vers le récepteur VHF et/ou vers le récepteur AIS. Le splitter, amenant une certaine atténuation des signaux, a été supprimé.

Nous avons ajouté une deuxième antenne VHF directement reliée à l’AIS et cela a fortement amélioré les performances, la première antenne devenant dédiée à la VHF. Ayant déjà perdu une antenne VHF en cours de navigation par vents forts et mer quelque peu agitée, ces deux antennes assurent une redondance qui peut être intéressante puisqu’il suffira de brancher la bonne prise sur l’antenne restante si le cas se présente.

Haut de page