logoarticle   04/01/2014

 

Nous avons profité de notre passage en marina du 25 nov. au 2 déc. pour réaliser le remplacement des roulements de l’éolienne devenus depuis plusieurs semaines de plus en plus bruyants.

Les pièces ont été directement commandées chez le fabricant en Allemagne via sa page web http://www.superwind.com.

Nous aurions pu nous adresser directement au Distributeur France :

Superwind Master Distributor France
SARL ECO POWER SOLUTIONS
6, Impasse des myrtes
83320 Carqueiranne — FRANCE

Personne à contacter : Alain CAILLET
Tel : +33 4 94 210 588
Mobile : +33 6 10 07 63 02
e-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Web : http://www.eco-power-solutions.fr/


Une fois, le mat couché sur le pont, nous avons procédé au démontage du rotor supportant les pales et à l’enlèvement du capot arrière avec l’empennage.

À notre demande d’instructions particulières pour remplacer ces roulements, la société nous a renvoyé un document pdf très détaillé (en Anglais) sur la marche à suivre :

  pdf   Instruction_Changing_Main_Bearings.pdf


Ce document est également accessible en Français dans l’album :

photo       201312_SUPERWIND_350_Remplacement_des_roulements


Il n’y a eu aucune difficulté à suivre la démarche préconisée et le bloc générateur rentre de justesse dans le four ENO du bateau.

Ouverture BlocPassage au FourRoulements et Entretoise

Le roulement arrière ainsi que l’entretoise ont pu être retirés à la main sans aucun effort avant la mise au four.

La face arrière du roulement de tête était donc visible et a révélé une présence anormale d’huile et de salissures résultant d’une dégradation du roulement.

La montée en température a pu être suivie grâce à une sonde de cuisine que nous possédions déjà. Le gaz a été coupé à 80 degrés et la température s’est stabilisée à 90 degrés.

Après une dizaine de minutes à cette température, le bloc générateur a été extrait du four et posé face frontale en l’air sur un plateau de bois. Quelques petits coups portés au centre du roulement de tête à l’aide de l’extrémité d’un manche à balai ont suffi à le faire sortir de son emplacement.

L’examen visuel du roulement révèle un léger enfoncement de sa face avant (noire), d’où la perte d’étanchéité, perte d’huile, début d’oxydation et apparition de vibrations bruyantes.

Ces roulements sont graissés à vie et sauf événement particulier, ne sont pas prévus être remplacés au cours de la vie de l’éolienne. Le roulement de tête, en particulier, est réalisé comme une bague d’étanchéité ou joint spi.

La dégradation lente de ce roulement entre septembre et décembre 2013 trouve sa source dans un événement qui s’est déroulé un an plus tôt, en août 2012, à notre arrivée dans l’archipel des Testigos.

Pris dans un gros grain, nous avions lofé et une de nos lignes de traîne s’est prise dans l’éolienne. Nous avions pu dégager la ligne puis, au mouillage, démonter le rotor supportant les pales pour retirer des morceaux de ligne encore présents sur la face avant du roulement de tête. À ce moment, la dégradation du roulement n’était pas visible, mais pourtant réelle, avec les mêmes effets que la prise d’une ligne de pêche dans une hélice.

Ainsi, ce souci sur notre éolienne n’est dû qu’à une erreur humaine et ne peut être imputé à un défaut de conception ou de fabrication.

Enfin, le démontage et l’ouverture du bloc générateur ont pu révéler le sérieux et la robustesse de la fabrication.

Ce n’est pas une éolienne allemande pour rien, Arrh !    Wir sind die besten !

sw350

 

Haut de page