logoarticle   27/07/2013

 

frigo 1

frigo 2


Ti Corail est équipé d’un réfrigérateur composé d’un groupe DANFOSS W35F dans lequel l’échange de chaleur est réalisé par un circuit de mer comprenant une pompe et un filtre. Ce système est réputé plus économique en consommation électrique qu’un réfrigérateur avec le même groupe DANFOSS 35F, mais équipé d’un échangeur à air. Je ne dispose pas d’éléments comparatifs du 35F. En revanche, je peux mesurer et observer la consommation du W35F.

De fait, le réfrigérateur sous les tropiques, réglé sur 5,5 (réglage moyen) fait du froid et des glaçons. Le Groupe se met en route toutes les 20 minutes avec un fonctionnement groupe et pompe entre 3,5 et 4 minutes, soit 10 minutes par heure. Au bilan, en fonctionnement, le W35F et la pompe consomment 8 A selon le régime ci-dessus, soit 1,33 Ah. Est-ce effectivement mieux que les autres systèmes ? Je n’en sais rien.

Toujours est-il que ce choix d’un système à réfrigération par eau de mer a des conséquences dont personne ne parle dans les salons fussent-ils nautiques.


INCONVÉNIENT n° 1

La circulation d’eau de mer implique de fait un encrassement du circuit. Il faut donc procéder selon la qualité de l’eau à un nettoyage quasi hebdomadaire du filtre en amont de la pompe de circulation. Par ailleurs, au-delà de quelques mois, le filtre laissant tout de même passer des micro-organismes qui se fixent et se développent ensuite sur les parois internes des tuyaux, les coquillages et berniques (que l’on peut voir collés aux parois) viennent diminuer le diamètre des tuyaux jusqu’à les obstruer complètement. Cela se remarque aisément, on entend la pompe fonctionner en permanence et on n’observe plus d’écoulement d’eau en sortie.

frigo 3frigo 4frigo 5

Haut de page

La phase nettoyage du circuit pourra s’effectuer tous les 6 mois comme ceci :

– coupure de l’alimentation du frigo, fermeture des vannes de coque entrée et sortie,

– débranchement des tuyaux eau de mer entrée et sortie sur les vannes,

– mise en place des extrémités de ces tuyaux dans un seau de 10 litres dans lequel on aura déversé un mélange eau et corrobril à 50 %,

– remise en fonction de l’alimentation du frigo,

– réglage du thermostat au maxi pour assurer le fonctionnement en continu de la pompe pendant une demi-heure.

 

Note : le corrobril ou tout autre produit à base d’acide phosphatique n’endommage pas les membranes caoutchouc de la pompe de circulation, contrairement au vinaigre blanc.

Il faudra ensuite confectionner un câble relativement rigide (genre filière acier inox ou grosse aiguille) de longueur 3 à 4 m auquel on aura fixé à l’extrémité un solide écouvillon redimensionné pour cheminer correctement dans les tuyaux.

Une fois cela réalisé, on recoupe l’alimentation pour pouvoir procéder au brossage de toutes les parois internes et à l’enlèvement des coquillages à l’aide du câble rigide et de son écouvillon. Il sera nécessaire de débrancher les tuyaux également sur le groupe pour pouvoir nettoyer la totalité du circuit avec persévérance et beaucoup d’huile de coude.

Le remontage effectué, vous aurez la satisfaction d’avoir un circuit propre et dégagé de tous les organismes qui l’encombraient ainsi qu’un meilleur fonctionnement.


INCONVÉNIENT n° 2

Quand le bateau est au sec au chantier, vous ne disposez plus de réfrigération eau de mer pour le réfrigérateur.

Une solution existe cependant qui consiste à rajouter des vannes trois voies sur les tuyaux entrée et sortie avant les vannes de passe-coque. La quantité d’eau nécessaire pour le fonctionnement du circuit d’eau n’excède pas 5 litres. Que vous disposiez au niveau de la pompe d’un bidon de quelques litres ou que vous fassiez de même avec un puisard existant dans lequel vous bloquez le flotteur de pompe de cale, vous remplissez le bidon ou le puisard de quelques litres d’eau douce et vous y immergez les deux extrémités des tuyaux dérivés. Le frigo peut alors fonctionner normalement alors que le bateau est à sec.


INCONVÉNIENT n° 3

À l’usage, les cartouches filtre dans le bloc filtre comportent une grille mesh métallique qui s’oxyde assez rapidement jusqu’à se détériorer au point de ne plus servir de filtre. Il convient de la nettoyer régulièrement avec précaution. Enfin, il peut être utile de rajouter à l’intérieur une grille fine en plastique qui peut servir aussi de filtre afin d’éviter de racheter une cartouche filtre tous les 3 mois.

On observe que l’inox de la grille mesh est de mauvaise qualité, ce qui est normal puisque le bloc pré filtre et sa cartouche filtre sont fabriqués par ARAG essentiellement pour les systèmes d’adduction d’eau agricole, donc de l’eau douce !

On peut se demander comment les concepteurs de ces systèmes de réfrigération de CNB Lagoon ou de Frigoboat ont pu choisir ce genre de produit !


BILAN

Le fonctionnement du frigo est fiable et les seuls ennuis ont été dus à une erreur humaine :

Au cours de la fabrication du réfrigérateur et de la mise en place du thermostat, le petit joint qui fait office de passe-cloison pour le câble reliant le thermostat au groupe DANFOSS a été oublié…

Conséquences :

frigo 6Première avarie quelques mois après la mise à l’eau, le groupe et la pompe fonctionnent en permanence, car les connexions de câbles dans le bas du boîtier du thermostat baignent dans de l’eau de condensation.

On assèche le boîtier et on remonte tel quel en faisant un joint silicone au moment de l’application du boîtier thermostat sur la cloison du réfrigérateur.

Deuxième avarie plus tard, le thermostat ne fonctionne plus, il est complètement oxydé. Je procède à son remplacement par deux fois pour les mêmes raisons.

Enfin, ce problème insoluble trouve sa solution quand je comprends que c’est l’air chaud et humide passant par le trou dans la cloison qui se condense à l’intérieur du boîtier du thermostat. Je réalise un joint silicone en lieu et place du passe-cloison et depuis, plus de soucis !

Enfin, ayant laissé le bateau deux mois à quai au cours d’un retour en métropole avec le circuit isolé, mais rempli d’un mélange eau douce et vinaigre blanc, la pompe de circulation s’est retrouvée hors d’usage à notre retour, car les membranes ont été détruites par le vinaigre blanc ! C’est comme ça que l’on apprend ! mais ça coûte ! Désormais, pour les immobilisations prolongées, j’isole le circuit et le remplis d’eau douce.

Par sécurité, le réfrigérateur étant vital, je dispose d’un thermostat et d’une pompe FLOJET 24 V de rechange.

Haut de page