logoarticle   15/02/2014

 

dessal 1

 photo    Remplacement relais moteur

 


En cinq années de navigation, c’est la première fois que notre dessalinisateur refuse de fonctionner !

En actionnant l’interrupteur Marche/Arrêt, toutes les led s’allument puis s’éteignent sauf la jaune. Le moteur ne démarre pas.

dessal 2

Passée la stupéfaction, il ne reste plus qu’à sortir le multimètre et quelques outils pour entamer la recherche de panne.

La tension batterie est bien présente, mais rien ne se passe. Le Captain découvre dans les minutes qui suivent à l’aide du schéma électrique d’installation que la tension batterie arrive en premier sur les contacts d’un relais de puissance situé sur le moteur, le relais étant censé recevoir une tension de commande par le câble de commande en provenance du Tableau de commande. Le Tableau de commande est lui-même alimenté en 12 V DC par un piquage en amont du contact de puissance du relais.

Lors de la manœuvre de l’interrupteur Marche/Arrêt, le relais ne semble pas recevoir de tension de commande, tension mesurée sur fils bleu et noir branchés sur le relais de puissance proche de 0 V.

Le Tableau de commande est alors ouvert ainsi que la boîte recevant la carte électronique. C’est une bonne occasion pour voir ce qu’il y a là dedans !

dessal 3dessal 4dessal 5

On découvre d’ailleurs que le dessalinisateur est équipé d’une carte DUO dont seuls les composants nécessaires au fonctionnement en 12 V DC sont utilisés. Un premier examen visuel ne révèle rien de particulier sinon l’excellent état général de la carte et de ses connecteurs débrochables ainsi que des fusibles.

La prise de tension entre les fils bleu et noir débranchés montre pourtant que le 13 V est bien présent après avoir manœuvré l’interrupteur sur M, mais que cette tension s’effondre à 0,75 V, fils branchés.

Haut de page


Après un échange par mail avec le SAV de Dessalator à Antibes, le Captain commande le relais (qui n’est pas disponible chez l’agent du Marin).

En attendant, une solution est trouvée pour faire fonctionner quand même le dessalinisateur en modifiant les branchements sur le moteur. Le relais ne sert plus. Le + 12 V Batterie et le fil marron alimentant le tableau de commande sont débranchés et reconnectés directement sur la borne positive du moteur dans le boîtier noir.

dessal 6

Le fonctionnement du dessalinisateur est alors provoqué par la mise sur M de l’interrupteur M/A (rien ne se passe) puis la fermeture manuelle du coupe-circuit recevant le fusible de 50 A en amont du moteur. Le moteur du dessalinisateur démarre alors et la séquence de démarrage est suivie de la même façon que d’habitude. Elle se termine normalement par la phase de rinçage automatisé.

Le dessalinisateur fonctionnera ainsi en mode « dégradé » plusieurs jours en attendant l’arrivée du relais de puissance.

Le relais de puissance est enfin arrivé et le Captain va pouvoir procéder à son remplacement. Il s’agit d’un relais MAC 10 -- 12 V DC de ELEKTROSISTEM fonctionnant avec un courant de commande de 920 mA. Pas d’électronique, mais une mécanique robuste.

Les tentatives pour enlever directement le relais de puissance du moteur se révèlent infructueuses, car le relais est fixé sur une sorte de carter de protection du ventilateur du moteur par deux vis-écrous dont les écrous peuvent tomber à l’intérieur du moteur, on ne sait trop où, jusqu’à plus ample informé.

Il est donc prudent de sortir et démonter le moteur électrique pour enlever sereinement le relais.

dessal 7dessal 8dessal 9dessal 10

Il faut pour cela démonter le carter dissimulant la courroie de transmission moteur-pompe, enlever la courroie puis enlever les quatre boulons fixant le moteur sur le châssis de l’attelage.

Cette phase de démontage va permettre de découvrir ce que l’on ne voit jamais… voir l’Article Dessalator 12V 60 l/h — Entretien.

Une fois le moteur déposé et en place sur un plan de travail, il est aisé de démonter le carter entourant le ventilateur du moteur et ainsi d’accéder aux deux écrous retenant le relais de puissance.

Le remplacement du relais est rapide, mais une question demeure. Ce modèle de relais est un MAC 10 type D avec un seul contact de travail…

Haut de page

dessal 11dessal 12dessal 13

Pourquoi alors 4 bornes de connexion sur ce relais pour deux utilisées. La réponse est trouvée après l’ouverture du boitier du relais qui montre un ensemble mécanique extrêmement robuste avec bobine et axe entraînant le contact à fermeture, mais aussi le fait que les deux bornes adjacentes de chaque côté du relais sont connectées ensemble. L’aspect de la mécanique du relais donne tellement confiance qu’une observation fuse : ce genre de camelote est increvable et ne doit jamais tomber en panne !

Le remontage du relais puis du moteur conduit au moment décisif où il est temps d’essayer de nouveau le dessalinisateur en configuration électrique normale.

Ce qui est fait… mais rien ne se passe ! Les symptômes sont identiques !

Le relais de puissance n’est donc pas en cause. En revanche, il y a un souci véritable sur la tension de commande qui est bien de 13 V DC à vide, mais de seulement 0,75 V sur le relais sur une résistance mesurée de 13 Ohms, ce qui donne un courant proche de 60 mA bien loin des 920 mA attendus pour exciter le relais de puissance.

Un nouvel échange avec le SAV d’Antibes se révèlera fructueux voir Article « Modification_Cablage_Carte_Electronique ».


Haut de page