logoarticle   28/10/2013

 


En cette fin septembre, nous découvrons un os dans le pâté ! En effet, depuis plus de quatre ans et demi (1200 heures de fonctionnement) que nous naviguons avec Ti Corail, nous sommes régulièrement entre 1500 et 1800 tours/minute en ce qui concerne la vitesse de nos moteurs VOLVO PENTA D1-30F, jamais au-dessus pour ainsi dire. Ce jour-là, nous avons essayé de monter dans les tours et le moteur Bâbord a refusé d’aller au-delà de 2200 t/min et a commencé à cracher de la fumée noire à cette allure. Le moteur Td, quant à lui, ne dépassait pas 2400 t/min, mais n’émettait aucune fumée. Une intervention d’un diéséliste lors de notre prochain carénage sera sans doute nécessaire.

Le moteur Bâbord n’a pas pu être vérifié au chantier de carénage début octobre et nous avons rendez-vous avec les diésélistes de Grenada Marine à la marina Port Louis le lundi 7 octobre.

Nous avons préféré rejoindre la marina 24 heures avant notre rendez-vous avec Grenada marine et accostons à 9 h 30. Le Captain a par acquit de conscience remplacé les préfiltre et filtre à gazole sur les moteurs, mais les symptômes demeurent identiques. Par ailleurs, les filtres à air ont été remplacés 60 heures auparavant.

Dès le lundi 07, le diéséliste Godefroy, présenté par Stefan le responsable, intervient vers 10 h et commence par essayer les deux moteurs. Le Bd ne dépasse pas 3000 t/min non embrayé et reste bloqué sur 1700 t/min embrayé en crachant de la fumée noire. Le Moteur td fait de même non embrayé et reste bloqué sur 2200 t/min embrayé sans fumée noire.

Suit le démontage des injecteurs du moteur Bd puis, à la demande du Cap’tain, également ceux de Td. Une heure plus tard, le mécano emmène le tout au chantier de St David’s pour examen et il est prévu de le revoir le lendemain.

Le mardi 08, notre mécano revient vers 13 h et nous dit n’avoir rien constaté de particulier. Remontage des injecteurs avec pour conséquences bulles d’air s’échappant de l’injecteur no 1 du moteur Bd et une tite fuite gazole sur un autre injecteur. La rondelle sur le siège d’injecteur n° 1 est probablement morte et il faut la changer. Ils n’ont pas cette pièce et nous prenons ensuite une rondelle sur le moteur Td. Plus de bulles d’air cette fois ! Remontage des injecteurs sur le moteur Td avec bulles d’air sur injecteur no 1 et légères fuites gazole sur les nos 2 et 3…

Il procède ensuite au démontage du coude d’échappement du moteur Bd, lequel se révèle quasi complètement obstrué par la calamine et la corrosion. On peut tout juste passer un stylo bille. L’état du coude d’échappement du moteur Td est quasi le même et compte tenu du temps nécessaire pour les nettoyer, il est moins coûteux de les remplacer. Aller-retour rapide de notre mécano à St David’s pour chercher les pièces. Remontage et le moteur Bd retrouve sa jeunesse, montant à 3500 t/min non embrayé et à 2400 t/min embrayé sans fumée noire.

coude echappement 1coude echappement 2

Haut de page

Les 2400 t/min peuvent être considérés comme normaux, car le bateau est amarré au port et la charge est bien plus forte. Le bateau n’avançant pas, les hélices ne peuvent pas monter plus dans les tours. Le résultat est sensiblement le même sur Td et le mécano doit revenir le lendemain pour reprendre les bulles d’air et les fuites de gazole.

Le mercredi 09, notre mécano tente de reprendre les fuites gazole, avec succès sur le Bd, mais pas sur le Td. Par ailleurs, le moteur Td donne de la fumée noire à pleine puissance, ce qu’il ne faisait pas avant et nous mettons ça sur le compte des bulles d’air qui s’échappent de l’injecteur no 1 puisque la rondelle est morte et a des conséquences sur la combustion. Il nous confirme alors qu’il n’a pas la rondelle de siège d’injecteur et qu’il faut la commander. Accord lui est donné.

Le jeudi 10, le Captain s’enquiert auprès du Bureau de Grenada Marine dans la marina de Port Louis de l’état d’avancement de la commande et nous apprenons, stupéfaits que les pièces doivent arriver sous 8 à 10 jours ! Aussitôt, nous faisons annuler cette commande et décidons de faire venir nous-mêmes les pièces. Le Captain s’y colle aussitôt. Après avoir trouvé un marchand en ligne qui délivre dans le monde entier (et pas seulement en Europe ou aux États-Unis), le Captain commande aux Pays-Bas des rondelles de siège d’injecteur pour les deux moteurs, des rondelles de conduit de retour de gazole pour aider à la reprise des fuites, mais aussi deux joints pour les coudes d’échappement, car notre mécano ne les pas remplacés (sans doute un oubli)…

La commande ne sera véritablement exécutée que le vendredi 11 pour des problèmes de transaction bancaire et nous aurons les pièces le mardi 15 après-midi au bureau de FEDEX.

En attendant les pièces, le Captain fait un check sérieux des moteurs pour tenter de trouver précisément l’origine des fuites gazole. L’examen montre que le conduit de retour du moteur Td à force démontages a été cintré de façon abusive et qu’au moins un sertissage sur injecteur fuit.

moteur conduit retour correctmoteur conduit retour incorrectmoteur conduit retour defaut

Le mercredi 16, notre mécano revient pour mettre en place les pièces reçues. Son intervention est rapide puisque nous lui interdisons de toucher au moteur Bd qui fonctionne correctement et limitons son intervention sur le Td au changement des rondelles des sièges d’injecteurs et de conduit de retour (de fuite).

Au bilan, le Captain se laisse convaincre que les fuites gazole sur le Td ont été reprises, et que la présence de fumée noire demande qu’on utilise ce moteur à régime élevé pendant quelques heures pour établir une conclusion sur la suite à donner.

Nous fermons l’épisode Grenada Marine avec une petite déception en sachant bien que nous ferons reprendre la fuite gazole (qui subsiste malgré les dires du mécano) sur le Td en Martinique par les spécialistes VOLVO de Case-Pilote. Il faudra probablement remplacer le conduit de retour plié de façon indue et ce sera à nos frais comme d’habitude. Quant à la fumée noire à pleine puissance, nous verrons en Martinique après avoir fait fonctionner le moteur plusieurs heures.


Haut de page