logoarticle   08/08/2007

 

 Album Photos
Seychelles Février 2006

photo


2006 01

2006 00

Ce voyage a été préparé durant de nombreux mois puisque les réservations ont été bouclées dès le mois d’août précédent. Notre projet visait essentiellement à naviguer sur un catamaran dans un endroit paradisiaque, mais, essayant d’être raisonnables devant le coût d’une location en bare-boat (bateau nu sans skipper avec seulement Captain et Ti Mouss à bord), nous avons décidé de partir en location à la cabine sur un catamaran d’un Tour Operator bien connu avec beaucoup de jaune. Nous avons découvert plus tard qu’il était plus réputé pour sa croissance et ses résultats annuels que pour ses résultats aux enquêtes de satisfaction Client. Ainsi, au mois d’août, nous avons réservé pour février un voyage aux Amirantes, lequel a tout d’abord été retardé puis tout simplement annulé. Nous nous sommes vus proposer à titre de remplacement un voyage dans l’archipel au nord-ouest de Mahé des Seychelles avec trois nuits d’hôtel en sus.

Nous pourrions écrire des pages sur six mois de stress, sur la prestation, l’hôtellerie de « rêve » et les pratiques commerciales. Ces pages seraient vaines et ne changeraient rien aux pratiques qui ont toujours cours. Nous préférons ainsi mettre l’accent sur les personnes qui ont sauvé ce voyage, l’ont rendu exceptionnel et enchanteur, et ce par leurs grandes qualités, leur gentillesse, leur sens du service au client, leur attachement continu à nous rendre ce séjour inoubliable. J’ai nommé Gilbert notre skipper et Rody notre cuisinier, Seychellois de pure souche.

 

 

Dimanche 12 février

Enfin, nous sommes dans un avion de la compagnie Air Seychelles affrété par Air France, pas sur une compagnie Emirati avec escale à Dubaï ! Une heure de retard à l’embarquement, mais le personnel navigant de cabine (PNC) d’Air Seychelles est très professionnel et d’une grande gentillesse.

Lundi 13 février

Après une nuit de vol, nous arrivons à Mahé à 8 h et rejoignons l’hôtel. Cette journée passera vite entre la piscine, la prise du véhicule de location avec Marcel, une première balade sur les routes de la côte nord-ouest vers Port Launay et notre première visite à la capitale Victoria.

 

2006 02

Mardi 14 février

Journée de balade sur la côte ouest de Mahé vers l’Anse soleil où se cache un petit restaurant aux plats simples, mais succulents, puis vers l’Anse Intendance, magnifique et immaculée, une des plus belles plages de l’île. Un coucher de soleil à l’Anse Takamaka entame cette soirée de St Valentin qui se terminera au bord de la piscine avec une pina colada.

2006 03


Mercredi 15 février

Le jour de l’embarquement est arrivé et nous allons découvrir notre catamaran, son équipage et les autres personnes qui vont partager avec nous cette semaine en mer. Nous rejoignons le port de plaisance de Victoria et embarquons sur un Bahia 46 de Fountaine-Pajot nommé « Plaisirs du sud ». Nous faisons connaissance avec Gilbert (skipper), Rody (cuisinier et matelot), Sabine et Didier, Françoise et Didier avec leurs enfants Anna et Hugo (les autres passagers). Nous déjeunerons rapidement avant de naviguer vers la réserve Sainte-Anne pour y passer l’après-midi. Premières baignades et premiers plaisirs. Nous y resterons au mouillage pour la nuit. Rody nous prépare un succulent poisson (un capitaine blanc) à la seychelloise pour le dîner. Nos premières impressions sont bonnes. Tous les passagers sont sympathiques et les langues se délient autour du saucisson apporté par Sabine et Didier et de notre bouteille de rhum. Oui, nous avons osé et personne ne le regrette.

 2006 04

2006 05

2006 06

2006 07

Jeudi 16 février

Ti Mouss a 46 ans, bon anniversaire tropical ; lever tôt pour filer vers l’île Praslin. Nous naviguerons au près pendant environ cinq heures pour rejoindre l’Anse Farine. Baignade et snorkeling, l’eau est magnifique, mais les fonds coralliens hélas détruits par El Niño. Quelques touffes de corail commencent à renaître sur ce qui semble un cimetière tant l’amoncellement de branches de corail brisées est impressionnant. Il ne faudra pas moins de vingt-cinq ans pour que le corail envahisse de nouveau les fonds. Des tortues à bec sont aperçues ! Nous quitterons ensuite l’Anse Farine pour rejoindre l’île Curieuse et y passer la nuit. Baignade encore avant la nuit à l’Anse St José.

Vendredi 17 février

Nous quittons l’Anse St José après un bon ti dej pour rejoindre l’île Cousin et visiter sa réserve ornithologique. Nous longerons ainsi la côte Est de Praslin et ses superbes plages. Des dauphins sont venus nous rendre visite, la mer est belle et la navigation douce et tranquille. Arrivés à Cousin, des gardes seychellois du parc viennent nous prendre dans leur speed boat pour nous déposer de façon spectaculaire sur la plage avant d’entamer la visite. Plus de 300 000 oiseaux marins vivent là et la fauvette des Seychelles tente d’éviter la disparition totale de son espèce. Les tortues géantes sont là en nombre. Que la nature est belle avec ses pailles-en-queue, ses sternes blanches et tous ces oiseaux qui nichent à même le sol en l’absence de tout prédateur. Les guides seychellois et des étudiants en ornithologie nous transmettent avec passion une partie de leur savoir. C’est à regret que nous laisserons ces passionnés à leur île pour repartir vers l’Anse Lazzio à Praslin. Nous sommes saisis par la beauté du lieu ; les blocs de granit sont posés çà et là et les eaux révèlent leurs plus belles couleurs sous la lumière changeante. Nous comprenons pourquoi ce lieu est tant fréquenté des photographes. Même Ti Mouss pause ! Nous quittons ensuite l’anse Lazzio pour rejoindre l’anse Volbert, mettre pied à terre et faire quelques courses. Nous devrions passer la nuit ici, mais le mouillage est un peu rouleur et Gilbert nous emmène alors à l’Anse Papaye à CURIEUSE (Didier ne sera ainsi pas malade). Rody nous régalera ensuite d’un plat de carangues avec un caviar d’aubergines. La soirée s’achèvera à écouter Gilbert nous conter les Seychelles tant du point de vue historique que politique. Pas si rose pour les Seychellois, mais aucune violence ni rancœur et une population bien décidée à améliorer ses conditions de vie.


2006 08


2006 09


Samedi 18 février

Tout le monde quitte le catamaran pour visiter Curieuse. Agnès reste à bord avec Gilbert, ne voulant se frotter aux moustiques qui doivent peupler la mangrove en pleine épidémie de Chikungunya à la Réunion. La maladie sévit aussi aux Seychelles, mais le gouvernement communique peu sur le sujet pour ne pas tarir le flot de devises étrangères ($). Tandis que nous visitons une partie de l’île, sa mangrove et ses crabes cocos, Agnès, Gilbert et Rody retournent à l’Anse St José pour nous attendre en préparant un barbecue. Agnès a ainsi toute la baie et la plage pour elle toute seule, tout en jouant avec une tortue à bec attirée par la belle sirène. La balade dans la mangrove terminée, nous visiterons la maison du Docteur Gordon qui tenait la léproserie, avant de profiter du « bourgeois » que nous aura préparé Rody, accompagné de patates douces. Nous irons ensuite à la voile vers l’ilot Saint-Pierre (encore du snorkeling et de nombreuses tortues) avant de rejoindre le petit port de LA DIGUE sur l’île du même nom. Soirée festive pour un jour de fête nationale aux Seychelles !


2006 10


2006 11


Dimanche 19 février

Cette journée sera consacrée à la visite de l’île La Digue. Nous louons des vélos et partons avec Sabine et Didier sur la côte ouest, direction Grande-Anse. Nous suivrons la devise : « dousman, dousman pas anpes arive ». Très belle plage, mais nous poursuivons nos efforts vers Anse Source d’Argent sur la côte sud-est. Nous traversons pour cela le très joli parc de Estate Union avec son cimetière colonial et sa plantation de vanille. La nature est belle sans être trop luxuriante. Nous voilà sur cette célèbre plage avec ses chaos indescriptibles plongeant dans une eau de rêve. Le Nikon sort tous ses atouts ! Facile avec ce cadre de rêve de faire de belles photos !! Nous irons ensuite nous restaurer dans un endroit fort sympathique découvert par hasard : le Château Saint-Cloud. Myriam, sa patronne, nous y accueillera fort gentiment malgré notre tenue légère. Nous repartirons ensuite vers la côte nord et terminerons l’après-midi à l’Anse Patate où Didier nous régalera, après de multiples efforts, de noix de coco ramassées sur la plage. Nous retournerons ensuite à bord de « Plaisirs du Sud » pour terminer la soirée et passer une bonne nuit au mouillage.

2006 12

2006 13

Lundi 20 février

Lever tôt pour rejoindre l’île Grande Sœur avec arrêt « découverte des fonds marins » puis vers Petite sœur avant d’aller déjeuner à un mouillage de l’île Félicité. Ramassage de coquillages, rencontre d’un indonésien de Java qui garde l’unique petit hôtel souvent vide de cette île avant de filer de nouveau vers l’île Coco pour la dernière baignade du jour. Nous rejoindrons l’anse Sainte-Anne à Praslin en fin de journée par une mer houleuse à 8-9 nœuds, c’est chouette le catamaran ! Nous achèverons le foie gras apporté par Françoise et Didier en soirée avant un bon sommeil récupérateur.


2006 14

2006 15


Mardi 21 février

La journée sera consacrée en matinée à la visite de la Vallée de mai, site connu pour sa forêt primaire et ses cocos de mers (coco-fesses). Balade dans cette nature luxuriante et très humide et rencontre d’un guide sympathique qui nous apprend un peu de créole et nous parle de son pays, les Seychelles. Nous rentrons au port dans un bus bondé, changeons encore quelques roupies seychelloises avant de regagner le bord. Déjeuner rapide, il nous faut mettre les voiles pour la traversée retour vers Mahé. Nous filons rapidement au bon plein, la silhouette de Praslin s’évanouit tandis que Mahé se détache déjà au-dessus de l’horizon. Une bonite se prend sur la traîne et Rody prépare déjà les sushis. Après cinq heures de navigation, nous touchons le port de Mahé et nous dirigeons vers la station pour faire le plein de gazole avant de retrouver le mouillage devant le ponton du port de plaisance. La soirée est quelque peu mélancolique, la navigation est terminée… pour cette fois. Cette semaine est passée comme l’éclair !

2006 16


Mercredi 22 février

Lever encore plus tôt pour quitter le catamaran. Une dernière photo de groupe et nos adieux à Gilbert et Rody occupent ce début de matinée. Nous regagnons l’hôtel et prenons un peu de repos en attendant que Marcel nous ramène une voiture de location qui arrive en fin de matinée. Nous faisons route vers anse Royale et déjeunons au « Kaz Kreol » tout au bord de l’eau devant un panorama superbe. Le « poisson-casier grillé » est bien cuisiné, mais pas aussi bon que celui préparé par Rody (nostalgie). Nous terminerons l’après-midi à l’Anse Forban puis au village des quatre bornes, à Takamaka avant de rentrer à l’hôtel pour un peu de repos.


2006 17

Jeudi 23 février

Encore une journée de balade par la route de sans-souci pour s’arrêter dans les plantations de thé. Le morne est dans les nuages et nous redescendons vers la côte Est pour faire un arrêt et déjeuner à Anse Etoile. Nous irons jusqu’à Beauvallon que nous trouverons sans charme. Arrêt au « Baobab pizza » où nous ferons connaissance d’une petite fille : Chloé. On dirait que les paysages ont moins de saveur, nous ne sommes pas en bateau ! Nous repassons par Victoria avant de prendre la route de la Misère pour retrouver Grande-Anse et un mystérieux policier avec qui nous échangeons quelques phrases. Nous retrouverons enfin Sabine et Didier au Barbaron’s avant d’aller dîner chez « plume » à l’anse Boileau.


2006 18


Vendredi 24 février

Le temps s’est dégradé, mais la balade reste possible. Nous tentons une sortie vers Anse Gouvernement puis takamaka, mais la mer est trop agitée. Nous retraversons l’île pour nous abriter à l’anse Royale. Baignade avant de prendre la route de la Montagne posée pour rentrer à l’hôtel.


2006 19


Samedi 25 février

La fin du séjour est proche. Nous avons rendez-vous avec Sabine et Didier pour visiter le marché de la capitale Victoria. Tandis que les étals de poissons surveillés par des aigrettes emplissent nos yeux, les senteurs des épices nous enveloppent. Il fait une chaleur sèche en ce samedi matin et nous cherchons un lieu où nous rafraîchir, mais les bars sont inexistants à Mahé. Le régime politique en place les a tous fermés il y a longtemps pour limiter les possibilités de réunion de la population… Un dernier déjeuner à notre restaurant rituel « Kaz Kreol », encore un plouf devant l’ilot Souris et une dernière balade à la plus belle anse de Mahé, l’Anse Intendance. Nous en profiterons jusqu’au coucher du soleil.


2006 20


Dimanche 26 février

Réveil à 5 h, ti dej rapide avant de rejoindre l’aéroport en bus. Nous changeons les dernières roupies de Didier tandis qu’un gros coup de fatigue nous envahit en salle d’embarquement. Décollage à 10 h 30 suivi de 11 heures de vol pour retrouver Roissy CDG, -1 °C gla gla !... Un ciel gris et froid envahit tout.

 


Bilan

Les Seychelles restent une destination exceptionnelle par la beauté des lieux, mais surtout par la gentillesse de la population. Nous souhaitons pouvoir y revenir le plus tôt possible et gardons notre préférence pour le calme tranquille et un peu déconnecté de l’île La Digue suivie de Curieuse. Séjour sur, dans et sous l’eau de toute beauté.

Haut de page