logoarticle   08/08/2007

 

Ce territoire comprend plusieurs groupes d’îles et d’atolls dont la plus importante et la plus peuplée est Tahiti.

La Polynésie française est située dans une région où règne une intense activité sismique. Les cratères que l’on peut encore deviner ne sont que des vestiges de l’activité volcanique et ne sont pas des volcans éteints. Ces massifs volcaniques s’enfoncent progressivement dans le manteau terrestre, jusqu’à disparaitre de la surface (la seule trace visible en est alors le récif corallien. La faiblesse des terres émergées fait que nombre des atolls sont inhabités, ou seulement utilisés pour la pêche et la culture perlière. Les très nombreux atolls des Tuamotu rendent la navigation dangereuse dans la région, et sont célèbres pour leurs échouages.

Aux Marquises par contre, dont la formation géologique est plus récente, les volcans sont faiblement érodés et offrent un paysage montagneux abrupt, traversés de vallées étroites, des plages courtes aux eaux profondes. Les Marquises ne possèdent pas de barrière de corail.

Tahiti et les autres îles du Vent voisines sont situées, de façon unique au monde, sur un point océanique où l’effet de marée causé par la lune est quasiment nul. Ce fait unique donne des plages très accessibles à toute heure, mais des ports difficiles d’accès [à condition de franchir les passes océaniques peu profondes et dangereuses à cause de la houle], il permet par contre la culture des perles en eaux peu profondes sur les atolls polynésiens grâce à la pureté des eaux que traverse un courant océanique faible, mais régulier.

 

 

 

PACIFIQUE SUD

 

38pacifique



L’équateur divise l’Océan Pacifique en Océan Pacifique Nord et Océan Pacifique Sud.

Les archipels de la Polynésie française occupent une grande partie de la région Pacifique Sud.

D’autres archipels : Cook, Samoa, Wallis et Fatuna, Vanuatu, Fidji, Tonga et la Nouvelle-Calédonie sont plus à l’Est.

Le Pacifique Sud est le lieu de phénomènes appelés El Niño et El Nia qui exercent une influence considérable sur le climat de la région.

 

 
 

 

39archipel gal polynesie

 

 La Polynésie française

Les îles de la Polynésie française sont regroupées en cinq archipels :

Archipel de la Société : les Îles-du-Vent [Tahiti, Moorea et Tetiaroa] et Maiao [interdite aux étrangers], Meetia [inhabitée], les Îles-Sous-le-Vent [Raiatea, Tahaa, Huahine, Bora Bora et Maupiti].

Archipel des Marquises : 10 îles, dont 6 habitées.

Archipel des Tuamotu : 84 îles, dont 41 habitées.

Archipel des Gambier : 12 îles, dont 6 sont habitées.

Archipel des Australes [ou Tubuai] : îles Rurutu, Tubuai, Rimatara, Raivavae et Rapa.

 
 

40marquises

 

Iles Marquises

Au nord-est de la Polynésie française se trouvent deux groupes d’îles distincts :

– Le groupe Nord, autour de l’île de Nuku Hiva [la plus grande et la plus peuplée des Marquises, et la troisième plus grande île de la Polynésie française après Tahiti, qui est le siège de la commune de Taiohae, le village chef-lieu des Marquises] et de l’île de Ua Pou ;

– Le groupe Sud, autour de l’île de Hiva Oa.

 
 

41archipel iles tuamotu

Iles Tuamotu


Elles sont aussi appelées Paumotu ou îles Dangereuses.

L’archipel, aux 84 îles, récifs et atolls, est immense et faiblement peuplé. Il se compose de plusieurs groupes d’atolls et îlots :

– les îles du Roi Georges Ahe, Manihi, Takaroa, Takapoto,

– les îles Palliser au sud des précédentes, atoll Rangiroa, l’île principale des Tuamotu, les atolls de Mataiva, Tikehau, Arutua, Apataki, Kaukura, Toau, Aratika, Kauehi,

– les îles Raéffsky, au centre, atoll de Fakarava, les atolls de Raraka, Faaite, Tahanea, Motutunga, Katiu, Makemo, Marutea Nord, Raroia, Takume, et l’île d’Anaa,

– les îles du Désappointement, au NE, petits atolls de Tepoto, Napuka, Puka-Puka etFangatau, Fakahina, Tatakoto, Pukarua, Reao,

– un groupe d’atolls et d’îlots épars au centre des Tuamotu atolls de Marokau-Ravahere, Hao, Amanu, l’île de Vahitahi et ses voisines,

– les îles du Duc de Gloucester, de petite taille et quasiment inhabitées, au S-SO l’île d’Hereheretue,

– un groupe d’îlots et d’atolls au SE, les atolls de Moruroa et Fangataufa ainsi que les atolls de Marutea Sud et les îles du groupe Actéon.

Haut de page

 

 
 

43archipel iles gambier

 

Iles Gambier

Elles se trouvent au sud-est de la région [les plus proches des îles Pitcairn britanniques].

La plus grande île est Mangareva [siège de la commune de Rikitea, chef-lieu des Tuamotu-Gambier].

Les trois autres grandes îles sont Aukena, Akamaru et Taravai, toutes cernées par le même récif corallien d’où émergent une dizaine d’îlots.

 
 

45archipel iles societe

Iles de la Société

Iles sous le vent :

Bora-Bora et Maupiti au NO ; Huahine, aussi appelée « l’île aux femmes » ; Raiatea, la plus grande des ces îles, sur laquelle se trouve le chef-lieu [la commune de Uturoa] ; Tahaa, situé dans le même lagon que Raiatea ; les atolls Motu One, Maupihaa, Manuae et Tupai.

Iles du Vent :

Tahiti, la plus grande île et la plus peuplée de toute la Polynésie française, formée par deux volcans ; l’île proche de Moorea, aussi appelée « l’île sœur », formée par le volcan du mont Toheia et cernée d’une barrière de corail ; mais aussi les îlots de Maiao et Mehetia et l’atoll de Tetiaroa.

 
 

46archipel iles australes

Iles Australes

Elles comprennent :

– les îles Tubuaï au SO [du nom de sa plus grande île Tubuaï et de sa commune chef-lieu Mataura comprenant aussi les communes associées de Taahueia et Mahu, et formant un chapelet s’étendant de l’île Maria à l’île Raivavae via les îles de Rimatara et Rurutu],

– à l’E. de la partie principale des îles Cook néo-zélandaises ; les îles de Bass, dont fait partie l’ile de Rapa ou Rapa Iti « petite Rapa » [à ne pas confondre avec l’île de Pâques aussi appelée Rapa Nui « grande Rapa » très isolée et située bien plus loin à l’Est vers le Chili, mais qui aurait été colonisée depuis les Gambier] et les îles Marotiri [les plus au méridionales de toutes les îles de la Polynésie française, et les plus isolées].

 

 

Haut de page