logoarticle   25/06/2010

 

martinique guadeloupe nav fus martinique bequia nav fus

Cartes géographiques
Clic ICI


photo     Clic sur Album Photos

- Antilles La Dominique : Roseau, Portsmouth,  Roseaux

- Antilles Les Saintes : Terre de Haut

- Antilles Guadeloupe : Anse à la Barque, Deshaies, Ilet Gosier, Pointe-à-Pitre, Ilet à Cochons, Carénage, Résidence Deshroses

- Antilles Les Saintes, Martinique : Gde Anse d’Arlet, Sainte-Anne, Sainte-Lucie, Bequia



Jeudi 22 avril 2010 de Saint-Pierre (Martinique) vers Roseau (La Dominique) : dominiqueL 15° 16,82'N -- G 061° 22,53'W - 36 M parcourus

Ti Corail« Ti Corail » et « Paquito » quittent le mouillage de Saint-Pierre à 7 h. Vent Est 3 GV + Génois, puis dans le canal de la Martinique NE 4/5 « Ti Corail » file entre 7 et 8 nd. Le vent s’oriente E, sortie du GNK ! Arrivée près de Roseau Bay, contact VHF avec l’hôtel Anchorage pour obtenir une bouée. Pancho, nous accueille à l’arrivée à 13 h 30. Située entre la Martinique et la Guadeloupe, la Dominique est l’île la plus montagneuse des Caraïbes. Le Morne Diablotins, qui est le plus haut sommet des Antilles, s’élève à 1 447 m. Plus au sud, le Morne-Trois-Pitons, inscrit au Patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco, atteint 1 342 m. La Dominique possède environ 365 cours d’eau fraîche qui font la joie des gamins des villages. La pénétration humaine à l’intérieur de l’île est très faible et les routes se contentent de longer les côtes. Une seule route, assez récente, traverse l’île par le centre. Cette petite île, avec ses 50 km de long et 24 km de large, se caractérise surtout par la complexité de son relief, recouvert partout d’une épaisse jungle. C’est sans doute pourquoi quelques centaines d’Indiens caraïbes sont parvenus à y survivre. La Dominique est, de fait, la seule île qui possède encore une population indigène. Une bonne partie de la population réside à Roseau, la capitale. Ancienne colonie anglaise, indépendante depuis 1978, mais encore peu développée, la Dominique joue maintenant la carte du tourisme en accueillant déjà beaucoup plus de paquebots de croisière que la Martinique et la Guadeloupe réunies. On peut espérer que le relief tourmenté de cette île la protégera encore longtemps d’un tourisme trop envahissant et destructeur.

la dominique cote sud ouest panoramique        6 roseau la dominiqueaccueil de pancho


Vendredi 23 avril 2010 de Roseau à Portsmouth (La Dominique) : L 15° 34,87'N -- G 061° 27,75'W - 20 M parcourus

Dans la matinée nous sommes allés avec les « Paquitos » en taxi collectif à Roseau. À 13 h 30 nous larguons notre bouée. Vent N 2 = moteurs ! Nous longeons la côte ouest de La Dominique, avec vue sur ses Mornes où les nuages s’accrochent. Arrivée à 17 h au mouillage Prince Rupert Bay de Portsmouth. Ti Punch nous rattrape sur sa planche à voile pour nous vendre des fruits : bananes, mangues, oranges et pamplemousses. Ballade dans Portsmouth, petite ville très modeste, des échoppes garnies de ketchup et corned de beef, des maisons plutôt légères, mais encore une population avenante. Le plaisir au mouillage de voir fréquemment de grosses tortues.

la dominique prince repert bay panoramique 2


Dimanche 25 avril 2010 de Portsmouth (La Dominique) aux Saintes Terre de Haut : franceL 15° 52,06'N -- G 061° 35,11'W - 22 M parcourus

106 baie des saintes8 h nous levons l’ancre avec des petits yeux fatigués, toute la nuit au son de la musique Raga sur la plage, avec une puissance telle que le plan d’eau vibrait !
Vent E 3/4 GV+ Génois et moteur pour le dessal. Dans le canal de la Dominique, entre 5 et 6 nd, on distingue à tribord Marie Galante, île plate comme une galette. Les Saintes se laissent peu à peu découvrir avec la Guadeloupe en arrière-plan. Au milieu du canal, sur bâbord plusieurs souffles élevés et puissants... nous avons vu nos premières baleines (3) accompagnées de globicéphales, séquence émotion ! Arrivée aux Saintes, passage entre Grand Ilet, La Coche, La Vierge et Terre de Bas puis passage devant l’Ilet à Cabrit pour mouiller à l’anse du Bourg de Terre de Haut à 12 h. Peu après François vient nous faire coucou s’en suit un Ti Punch dîner à bord de « Némo ». Le Bourg de Terre de Haut des Saintes est charmant et au risque de me répéter nous rencontrons toujours des gens charmants ! Cadre idyllique, bleu turquoise de l’eau claire, les couleurs des petites maisons saintoises, le sable blanc et le relief des îles qui forment l’archipel des Saintes tout autour de nous... Nous aurons aussi le plaisir de pénétrer dans la jolie mairie à l’occasion des formalités d’entrée sur le territoire Français. Location de scooters, ici moyen de locomotion favori. Nous visitons le Fort Napoléon et son musée, avec une superbe vue sur une des plus belles baies du monde celle des Saintes. Nous parcourons l’île fleurie, les anses Marigot, Pompierre, Grande Anse, Figuier, Crawen pour revenir sur la côte sous le vent. Il fait chaud (35 °C), l’eau est bonne (29 °C) et les pluies se font plus fréquentes. Le 1er mai, nous fêtons nos un an de navigation sur « Ti Corail » ! Nous avons pris notre rendez-vous pour la sortie d’eau de « Ti Corail » pour son 1er carénage (25 mai), nous allons observer les professionnels de façon à faire au mieux les années suivantes, par nous même... Un BBQ est prévu sur l’îlet Cabrit avec les « Paquito » demain ou... après-demain ! Puis programme en fonction des vents et des envies Guadeloupe Marie Galante ou Marie Galante Guadeloupe ! À suivre...

47 nav la dominique les saintes panoramique                  102 les saintes

Haut de page


Vendredi 7 mai 2010 Terre de Haut (Les Saintes) à l’anse à la Barque (Guadeloupe) : francegwadaL 16° 05,31'N -- G 061° 46,11'W - 18 M parcourus

« Ti Corail » a ses safrans qui le démangent... C’est décidé dès que les vents sont un peu moins forts nous levons l’ancre pour la Guadeloupe l’aile de papillon appelée Basse Terre. La veille nous rencontrons Jacques & Myriam, apéro avec échanges d’expérience sur « Odyssée ». 11 h 30 près pour le départ, nous quittons « Paquito » qui reste aux Saintes pour monter sur la Guadeloupe plus tard. « La vie en bateau est faite de rencontres et de ruptures », je crois en effet qu’il y a beaucoup de rencontres superficielles, des équipages passent de bons moments ensemble, puis suivent leur chemin respectif, pourquoi s’en priver ? Et lorsque le lien se fait plus fort, on peut faire en sorte d’entretenir ce lien et ne pas compter seulement sur le « hasard » pour que les sillages convergent de nouveau. A bientôt les « Paquito »... Sortie entre l’Îlet Cabrit et Terre de Haut. E 3/4 GV + Génois, prise de ris dans le canal des Saintes, pour cause de grain. Passage devant la pointe du Vieux Fort et son phare, puis devant le fort St Charles (1643) à Basse Terre. Pas très joli comme cadre avec les cargos pour mouiller, nous continuons notre route vers l’Anse à La Barque vent arrière. Au niveau de la Pte du Corps de Garde le vent tourne plein N, dans le pif ! Génois enroulé. Paysage de maisons colorées, en fond les Mornes dont celui de la soufrière avec son sommet dans les nuages ; plages de galets, pêcheurs dans de petites embarcations. Arrivée au mouillage de l’Anse à la Barque à 15 h, 7 m de fond. Petite anse agréable avec ses cocotiers, ses barques et son phare. Nous sommes seuls = super ! Enfin seuls pas tout à fait, accueillis par des hirondelles qui tournent autour de « Ti Corail » en chantant puis se posent sur les barres de flèche pour mieux nous observer. La Guadeloupe est en fait composée de deux îles, séparées par un bras de mer, que l’on nomme « Rivière Salée » et qui n’excède pas 200 mètres dans sa partie la plus large. L’ensemble représente un papillon avec du côté de l’Atlantique une île en guise d’aile que l’on nomme Grande-Terre et de l’autre, côté caraïbe une île sous le vent qui porte le nom de Basse-Terre. Drôles de nom à vrai dire, qui ne tiennent compte ni des surfaces ni de la géographie des lieux. Grande-Terre ne fait que 586 km2 contre 848 km2 pour Basse-Terre ! Composée à la base d’un substrat calcaire, qui constitue une plaine bordée d’une mangrove à l’abri d’un récif corallien, Grande-Terre ne présente guère que des mornes et une côte rocheuse ne dépassant pas 175 m de hauteur. Basse-Terre, dont le nom n’est pas vraiment approprié, regarde cette petite voisine de toute la hauteur de sa Soufrière, culminant à 1 467 mètres d’altitude.

15 Guadeloupe Barque Panoramique


Samedi 8 mai 2010 l’Anse à la Barque (Guadeloupe Basse Terre) à Deshaies : L 16° 18,50'N -- G 061° 47,86'W - 12 M parcourus

35 guadeloupe basse terre deshaies pelican57 Deshaies GervaisRéveillés par les pioupious des hirondelles après une bonne nuit comme nous n’en avons pas eu depuis un petit moment dans un mouillage calme sans roulis. Quelques tortues se promènent. À 12 h nous levons l’ancre, NW 3/4 GV + Génois petit largue puis travers entre 5 & 6 nd : la balade ! Nous passons les Îlets à Goyave puis passée la pointe Ferry plus de vent : en route les moteurs ! Montserrat montre sa silhouette au loin. Arrivée à 15 h au joli mouillage de l’Anse Deshaies. En fin d’après-midi nous prenons l’annexe pour faire connaissance de la petite ville. Charmante avec ses maisons colorées qui côtoient des cabanes en bois. Nous décidons de dîner chez « Lelette » petit resto créole avec son menu typique à un prix plus que modéré. Nous y rencontrons Victor, Antonin et Gervais avec qui nous finissons la soirée à « La Kaz » devant un ti punch dans une ambiance musicale. Nous avons passé une excellente soirée ! Puis les journées se sont succédé avec la pluie et le vent, mais toujours avec la même ambiance chaleureuse. Soirées avec musiques et danses, dont une avec un groupe de Gwo Ka : musique traditionnelle née sous la période de l’esclavage avec chants et danses rythmés par les percussions . Gervais nous a offert de la vanille cultivée de manière totalement artisanale, Victor nous a offert des mangues de différentes variétés et des pommes malaka. Beaucoup de rencontres dans ce village de pêcheurs, certains ont exercé leur carrière professionnelle en métropole et sont revenus chez eux ! Bref ! Deshaies restera un excellent souvenir et nous y reviendrons avec grand plaisir.

48 guadeloupe basse terre deshaies mouillage panoramique


Mardi 18 mai 2010 Deshaies (Gwada Basse Terre) à Ilet Gosier (Gwada Gde Terre) : L 16° 12,19'N -- G 061° 29,66'W - 50 M parcourus

Il faut bien quitter cet endroit captivant, au revoir, Victor Vincent Monique & Co. À 9 h nous levons l’ancre pour rejoindre la Rivière Salée, passage du nord au sud, entre les deux parties de l’île qui forment deux ailes d’un papillon. Vent ENE 5/6 GV 1 ris + Génois, nous contournons la Pte du gros Morne pour passer devant Gde Anse. L’océan est formé, ça tape, avec des rafales de 30 à 35 nd. Nous décidons de faire demi-tour. Pas très envie de slalomer entre les cayes du Grand Cul-de-sac Marin avec cette mer et ce vent... Nous rejoindrons Pointe-à-Pitre par la côte W de Basse Terre, trajet connu plus long, mais plus sécurisant. La Rivière Salée ce sera pour l’année prochaine ! Nous retrouvons une allure plus agréable de portant. La Pte Ferry passée, le vent tourne ESE 5/6 ! À nouveau dans le pif ! Nous croisons une énorme tortue. À la Pte Mahaut plus de vent, nous mettons les moteurs. Puis le vent SW se lève à la Pte Lézard, et revient SE. Nous essuyons un bon grain rafraîchissant et cinglant à la Pte du Vieux Fort, des hirondelles cherchent un abri dans la bôme. Une belle houle nous attend dans le SSE de Basse Terre, avec une mer hachée. Nous sommes contents d’arriver à l’ Ilet Gosier à 17 h 30. Sa barrière de corail nous protège de la houle.

112 guadeloupe grande terre ilet gosier mouillage panoramique


Mercredi 19 mai 2010 Ilet Gosier (Gwada Gde Terre) à Pointe-à-Pitre (Gwada Gde Terre) : L 16° 13,54'N -- G 061° 32,06'W - 2 M parcourus

11 h nous quittons le mouillage de l’Ilet Gosier, direction la rade de Pointe-à-Pitre, pour récupérer nos colis, faire les ship et rencontrer M. Lemaire avant le carénage. Vent SE 4, au moteur. Passage devant l’Ilet à Cochons en suivant bien le balisage, les épaves de voiliers nous incitent à faire attention ! Nous mouillons à 12 h près de la Marina de Bas du Fort, devant le Carénage. L’environnement n’est pas génial, mais ces quelques jours sont destinés aux « loisirs » pratiques : achat matériel, avitaillement, entretien « Ti Corail ». Une petite ballade à Pointe-à-Pitre, sous-préfecture présentant quelques attraits touristiques.
Nous retrouvons les « Paquito » avec un plaisir non dissimulé à partager un Ti Punch et parler de Deshaies.

122 guadeloupe grande terre p a p pelican133 guadeloupe grande terre p a p


Vendredi 21 mai 2010 Pointe-à-Pitre (Gwada Gde Terre) à Ilet à Cochons (Gwada Gde Terre) : L 16° 12,97'N -- G 061° 32,24'W - 1 M parcouru

16 h nous décidons d’aller mouiller à l’Ilet à Cochons pour le WE, 16 h 30 nous lâchons l’ancre dans un endroit nettement plus agréable que le Carénage !

140 guadeloupe grande terre ilet a cochons mouillage panoramique

Haut de page


Lundi 24 mai 2010 Ilet à Cochons (Gwada Gde Terre) à P à P Carénage :  L 16° 13,68'N -- G 061° 31,98'W - 1 M parcouru

1174 Carenage5 h sous les grains qui s’enchaînent, nous rejoignons le Carénage pour mouiller devant le dock, afin d’être près pour demain matin tôt. Nous allons faire un coucou aux « Paquito » qui sont à la marina de Bas du Fort. Joëlle m’apporte une serviette, savon shampoing pour une douche aux sanitaires = cadeau sublime ! Comme c’est bon de sentir l’eau glisser sur son corps sans compter, le dos collé sur le « bitonio » pour un jet continu ! Mardi matin, tôt sur le pont, attendant le signal de l’équipe du chantier Lemaire. Le dock est immergé on y va ! 9 h 15, « Ti Corail » s’avance doucement au milieu du dock Captain à la barre, Ti Mouss récupère les amarres pour fixer « Ti Corail » aux 4 extrémités. Un plongeur place les tréteaux sous le bateau puis le dock sort lentement de l’eau. Ti Mouss est en apnée... Tout craque, le nez de « Ti Corail » se lève de quelques degrés... 10 h 30 « Ti Corail » est hors de l’eau, perché. La coque n’est pas trop sale, mais nos doutes sont confirmés « La couche d’antifouling autoérodable appliquée était suffisante pour traverser le lac Léman, mais pas l’atlantique ! Couche primaire ? On ne la voit pas.. » Nettoyage de la coque au karcher, y’a du bleu partout, Ti Mouss aidée du plongeur brosse le pont. Sérieux et gentillesse semblent faire bon ménage ici. Nettoyage complet, une couche de primaire et 2 couches de matrice dure sur la coque ; changement des anodes moteurs, antifouling sur les embases et les hélices. 2 jrs de travaux intenses, sous la chaleur, mais « Ti Corail » est tout beau ! Nous avons passé une sympathique soirée « apéro » ponton avec les « Paquito » et leur ami Joss, avant leur départ pour les gîtes de Deshaies.

177 guadeloupe grande terre marina apero ponton


Vendredi 28 mai 2010 Carénage P à P (Gwada Gde Terre) vers Marina Bas du Fort P à P : L 16° 13,32'N -- G 061° 31,77'W - 1 M parcouru

Nous décidons de passer quelques jours à la Marina Bas du Fort pour profiter des commodités d’un port ! Eau électricité à volonté. Les machines à laver ont tourné ! Les douches ont été longues. Nous allons attendre d’avoir des vents favorables pour redescendre vers la Martinique puis plus tard encore plus sud. Nous avons décompressé un peu, car nous étions un peu stressés à la fois pour l’entrée sur le dock, les travaux à faire, la sortie, etc. Animation ponton 6, l’Hippo Cup 2010 régate avec 400 internes des CHU de France, une nuit de fiesta avant leur départ ! Nous avons pris une voiture, pour passer deux jours en début de semaine à nous balader un peu et faire l’avitaillement dans une grande surface. Nous sommes allés faire un coucou aux « Paquito » dans une résidence hôtelière du côté de Deshaies (ils en sont les gérants pendant un mois, car les propriétaires rentrent pendant ce temps en métropole), 2 jrs terriens avec un super accueil. Nous nous sommes baladés un peu sur Grande Terre. La VHF fixe a toujours des problèmes en réception, elle est partie en consultation ... Nous préparons notre descente sur la Martinique. Il fait très chaud, la saison devrait être riche en tempêtes, cyclones...

201 guadeloupe basse terre deshaies residence deshroses          227 guadeloupe grande terre ste anne


Vendredi 4 juin 2010 Marina Bas du Fort (Gwada Basse Terre) aux Saintes (Terre de Haut) : L 15° 51.67'N -- G 061° 36,07'W - 23 M parcourus

9 h 30 nous quittons le ponton 6 de la Marina et « Voiles 44 » avec Jimmy qui se prépare pour la Route du Rhum. Vent ESE 4, GV + Génois. Nous voyons nos amis les dauphins dans le canal des Saintes. À 13 h 30 nous mouillons au Pain de Sucre de Terre de Haut. C’est bon de retrouver la vie de mouillage ! Demain départ tôt... pour essayer d’arriver directement en Martinique avant la nuit, en zappant la Dominique.

3 nav gwada les saintes9 les saintes terre de haut pain de sucre mouillage panoramique


Samedi 5 juin 2010 Les Saintes à Saint-Pierre (Martinique) : martiniqueL 14° 44,20'N -- G 061° 10,66'W - 78 M parcourus

4 h debout, ti déjeuner et relevage de l’ancre à 5 h dans la nuit. Passage entre Grand Ilet et La Coche. Vent ENE 4, GV+Génois. Le canal de la Dominique est gentil ! « Ti Corail » fait sa route entre 6 et 7 nœuds. Sous le vent de la Dominique, il faut mettre les moteurs en fonction. Nous croisons une baleine, certainement endormie. 12 h entrée dans le canal de la Martinique vent E 4/5, avec belle houle nous sommes un peu shakés ! Nous avons croisé « Sillage », qui monte en Gwada, une petite conversation VHF pour échanger les dernières nouvelles, à bientôt Claude aux Grenadines. Au milieu du canal la mer se forme, le vent forcit, « Ti Corail » nous emmène en Martinique à 8, 9 nd. Arrivée à la côte sous le vent, la houle reste formée, mais plus de vent. Les grains nous rafraîchissent et dessalent « Ti Corail ». 2 globicéphales sortent de l’eau avec nonchalance. 17 h 30, mouillage devant Saint-Pierre, un peu rouleur par NE. Fatigués une bonne nuit nous attend !

20 nav les saintes martinique arrivee st pierre panoramique

Haut de page

Dimanche 6 juin 2010 Saint-Pierre à Grande anse d’Arlet : L 14° 30,06'N -- G 061° 05,12'W - 17 M parcourus

Après une bonne nuit, nous quittons Saint-Pierre à 9 h. Vent SE, plein pif, nous n’avons même pas hissé la GV. Essais de waypoint programmés en surveillant bien sur les casiers et les bateaux. Ce n’est pas top, on navigue en zigzag ! 12 h 30 mouillage Grande-Anse d’Arlet, toujours aussi beau. Après un dimanche bien animé, les lieux deviennent paisibles. Nous faisons nos formalités d’entrée en Martinique. Ti Mouss n’est pas très bien, poussée de T ° état grippal, la Dengue ?

22 nav guadeloupe basse terre anse deshaies panoramique


Mardi 8 juin 2 010 Grande anse d’Arlet à Sainte-Anne : L 14° 26,08'N -- G 060° 52,99'W - 15 M parcourus

Nous quittons le mouillage à 6 h 30. Vent ESE 3/4 et houle de face = aux moteurs. Passage sous le vent du Rocher du diamant, comment des hommes ont-ils pu vivre sur ce caillou ? 9 h 30 mouillage à l’anse de Sainte-Anne à côté de Balafenn. Le mouillage est calme, il n’y a plus que quelques bateaux. Direction chez le médecin, Ti Mouss pas bien. Examens sanguins pour recherche de Dengue pour écarter celle dite hémorragique, en attendant paracétamol vitamine C le seul traitement existant ! Cela demande 10 jours pour avoir la réponse du centre en métropole ! Nous sommes reconnus au bourg, ça fait plaisir. Monique du marché nous apporte des herbes à infuser pour lutter contre les symptômes de la Dengue. Je vais essayer et si ça marche je donne la recette ! Soirée apéro pâtes sur « Ti Corail » avec Jo et Jean-Michel de « Balafenn », nous nous croisons, nous écrivons depuis des mois et enfin nous passons un moment ensemble. Ce bon moment se reproduit le lendemain sur « Balafenn » avec Nelly et Luc d’ « Afrodite » qui ont beaucoup voyagé. Une très bonne soirée qui se finit tardivement ! Passage d’une onde tropicale active, 2 jours de ciel noir avec vent et pluie. Nous avons retrouvé avec plaisir notre concessionnaire, Hubert, il nous échange notre VHF fixe défectueuse contre une neuve de son stock : sympa ! Puis « Odyssee » est arrivé, avec les « Balafenn » nous nous retrouvons tous chez Myriam et Jacques pour... l’apéro. L’ambiance est décidément très sympa à Sainte-Anne, un mouillage que nous considérons un peu comme notre base ! Location d’une voiture avec les « Balafenn », matinée consacrée aux achats de matériel technique et avitaillement que l’on ne trouve qu’à « la ville » puis petit tour du sud de l’île. Une journée bien remplie et bien sympa qui se termine par un ti apéro avec Jo et Jean-Michel. Encore un souci de fuite d’eau, et encore un raccord mal fait celui de la machine à laver cette fois-ci ! Nous avons passé une journée très sympa chez Jacques et Domi, que nous retrouverons avec plaisir. Nous avons fait la fête de la Musique à la Dunette notre quartier général. Nous décidons de partir vers le sud avec « Balafenn », malgré la petite santé des Ti Mouss. Jo est aussi atteinte par la dengue ! Nous ne sommes pas seuls et les gens de mer se serrent les coudes. La météo exécrable de ces derniers jours nous a contraints à retarder notre départ vers les Grenadines. Le temps de plus en plus mauvais nous pousse à trouver une fenêtre pour partir, tant les pluies incessantes et les grains avec des rafales à 35 nd sur le mouillage de Sainte-Anne commencent à nous lasser. Un pot d’au revoir à la Dunette et, c’est décidé, demain nous partons...

34 sainte anne apero sur balafenn jo francis nelly luc jmichel75 sainte anne chez domi et jacques88 sainte anne fete de la musique pablo


Jeudi 24 juin 2010 de Sainte-Anne (Martinique) à Marigot Bay (Sainte-Lucie) : ste lucieL 13° 58,01'N -- G 061° 01,65'W - 30 M parcourus

9 h 30 départ du mouillage de Sainte-Anne avec « Balafenn », la météo est capricieuse. Vent ENE 6, forte houle. Bonne allure de travers à 8nd. 13 h 30 arrivée à la côte de Sainte-Lucie, accueillis par des grains, prise du 2e ris et même sous le vent de l’île « Ti Corail » file à 6, 7 nd. Arrivée au mouillage de Marigot Bay de Sainte-Lucie à 14 h 30. « le père Noël » nous attend avec des bananes et mangues ! Ti Mouss pas bien du tout la T ° monte, récidive de la Dengue... Non, on ne fait pas demi-tour on continue !

106 nav sainte anne martinique ste lucie ti corail112 nav sainte lucie bequia les pitons


Vendredi 25 juin 2010 de Marigot Bay (Sainte-Lucie) à Admiralty Bay (Bequia) : st vincent et grenadinesL 13° 00,45'N -- G 061° 14,41'W - 60 M parcourus

6 h 30 avec « Balafenn » nous quittons le mouillage de Marigot Bay. Petite nuit des Captains à s’occuper de leur Denguée respective ! Vent SE 4, GV + Génois. Le canal de Saint Vincent est clément, la 1re fois aussi clément pour nous ! La survente avant l’arrivée à la côte de Saint Vincent fait filer « Ti Corail » à 8 nd. Passage de Saint-Vincent aux moteurs. Le canal de Bequia nous accueille avec un beau grain, prise de 2 ris et enroulé Génois. À 18 h 30 nous arrivons tous les 4 au mouillage d’Admiralty Bay à Bequia. Bravo les Captains vous avez assuré ! Tandis que Jo se remet doucement de « sa » Dengue, Ti Mouss est cloué au lit avec plus de 39 °C, pas bien du tout et au bout de 5 jrs retour lent à la vie puis... Jean-Michel à 39,5 °C ! Quelle cochonnerie cette maladie ! Nous attendons le rétablissement des équipages avant de partir mouiller dans les petits paradis perdus... Tout en surveillant de très près la météo !

119 nav ste lucie bequia pecheurs121 bequia mouetteaedes aegypti moustique dengue

 

Haut de page