logoarticle   06/01/2014

 


 Grenadines novembre 2013 mod

Cartes géographiques
Clic ICI


photo     Clic sur Album Photos


- « Ti Corail » hiverne en Martinique


Novembre 2013 – Grenade – Carriacou – Tyrell Bay : grenade


Le mois de novembre débute et nous sommes toujours à Tyrell Bay ! Nous y sommes bien et avons trouvé aisément un prétexte pour y rester quelques jours supplémentaires. Nous apercevons des voiles de plus en plus nombreuses qui passent devant la baie en direction du Nord. Ce sera notre tour en début de semaine, probablement le mardi 05 novembre.

En attendant, nous continuons à profiter du lieu. Poulet grillé sur la plage, fourniture en fruits et légumes chez Denise ou encore à Hillsborough, l’agglomération principale accessible en taxi collectif pour 1 euro. Nous voyons souvent Uli et avons encore passé une excellente soirée avec Pierre et Claudette de « Amikaro ». Les contacts à la BLU le matin ont repris depuis qu’un de nos voisins est parti cessant ainsi de répandre ces perturbations électromagnétiques empêchant toute réception phonie correcte.

Notre souci récent sur notre vanne eau de mer pour le frigo s’est résolu de façon inattendue : au cours du contrôle de la vanne de coque par l’extérieur, nous avons constaté qu’un pauvre bébé diodon s’était fait aspirer dans l’entrée réservée à l’eau de mer, n’avait trouvé comme moyen de défense que de se gonfler d’air comme il sait si bien le faire et colmater ainsi l’aspiration ! Nous n’avons rien pu faire pour lui.

Le Captain fait encore un examen sérieux du moteur Td et découvre aussi l’existence de bulles de gaz sur les injecteurs no 2 et no 3 en plus de la fuite gazole sur l’injecteur no 2. Ce sera bientôt vu en Martinique.

Nous avons aussi le plaisir de partager un dernier « Oil Down » sur la plage le dimanche soir avec les équipages de « Hestia », « Kayok » et « Amicaro ».

La journée du lundi 04 sera consacrée aux derniers rangements avant le départ prévu pour le lendemain.

Carriacou island mod

Haut de page


Mardi 05 novembre 2013 – Grenade – Carriacou – Tyrell Bay vers Saint-Vincent – Mayreau – Upper Bay : st vincent et grenadines
L 12° 38,20 N -- G 061° 23,15 W – 14 Milles parcourus

8 h 50, levé l’ancre, Vent de ESE 10 nd, mer belle. Au revoir les copains. Nous sortons de la baie après avoir salué « Hestia », « Kayok » et « Amicaro » et entendu Mado et Maurice de « Mayakri »à la BLU qui seront là dans deux heures après une navigation directe en provenance des Testigos. Nous restons avec les moteurs pour cette petite navigation, une grande partie s’effectuant le vent dans le nez. Nous entrons dans Windward Bay vers 11 h et réduisons l’allure pour chenaler vers Upper Bay. Toute une bande de hauts-fonds se tient sur la droite et protège cette baie de la houle et des vagues venant de l’Est. La pioche est descendue à 11 h 15 dans 4 m d’eau un peu en deçà de la passe Nord. Le coin est tranquille, aucun bateau n’est là puisque tous mouillent sous le vent à Saline Bay et Salt Whistle Bay. De jolies plages bordent cette baie et nous faisons le projet d’y aller le lendemain avec notre Mini Mouss. La baignade à la jupe nous montre qu’il y a un fort courant au point de nous mettre à l’horizontale alors que nous nous tenons à l’échelle. Il faut ainsi rester prudent. Nous apercevons dans l’Est les Tobago Cays avec pas mal de bateaux au mouillage. Ici, c’est quasiment la même chose, mais avec les bateaux en moins.

Mayreau mod1 Mouillage mayreau upper bay


Mercredi 06 novembre 2013 - Saint-Vincent – Mayreau – Upper Bay vers Saint-Vincent – Bequia – Princess Margaret Bay : st vincent et grenadines
L 13° 00,12 N -- G 061° 14,59 W – 27 Milles parcourus

Au petit matin, un fort clapot remue le bateau et nous n’avons pas envie de passer la journée à être secoués dans tous les sens. Aussi ne faut-il pas longtemps pour décider de bouger et de monter vers un mouillage plus abrité. Après avoir envisagé de s’arrêter à Canouan et la piscine au vent de cette île n’étant plus envisageable, l’évidence s’impose à nous. Ce sera Bequia et son Admiralty Bay très bien protégée.

8 h 40, levé l’ancre, Vent de ESE 13 à 15 nd, mer peu agitée. Nous sortons de la baie par le Sud après avoir envisagé la veille une sortie par la passe Nord, mais son exploration et sa très faible profondeur nous en ont dissuadés. Nous contournons l’île de Mayreau et hissons la Grand Voile dans Saline Bay sous le vent. Nous passons à 7 nd devant Salt Whistle Bay qui est peu fréquentée pour une fois, mais dans laquelle visiblement la houle rentre pour en faire un mouillage désagréable. « Ti Corail » prend ensuite sa route directe vers Bequia, bien calé entre 7 et 8 nd avec 15 nd de vent relatif à 60 degrés du vent. Les voiles sont bien réglées si on en croit les penons du Génois et de la Grand Voile (pas grand-chose à voir avec ce qui est conseillé dans le manuel constructeur). Ti Mouss nous a préparé d’excellents sandwiches et déjà les mains se tendent vers le réfrigérateur.

Mini Mouss est super sympa et décontractée au point même de se laisser convaincre de se soulager dans la caisse prévue à cet effet. Le vent tombe un peu sous Canouan et se stabilise à 10 nd pour la fin de cette navigation. Nous doublons West Cay vers 12 h 45 et le Génois est rentré pour laisser place aux moteurs et faire route directe vers Admiralty Bay.

La pioche est posée à 13 h 20 dans une eau prodigieusement claire, c’est super ! Le Club Med II est mouillé dans la baie pour la journée et cela promet pas mal de monde à terre.

Bequia mod

Le Captain fait les formalités d’entrée (70,45 $ EC) même si nous ne restons que peu de temps et fait quelques courses à terre. Le bourg est très animé, la saison est en train de débuter et toutes les boutiques ré ouvrent avec leurs fraîches couleurs et beaucoup d’animation. Les étals débordent de fruits et légumes, on peut même trouver des mangues que nous croyions introuvables depuis plusieurs semaines.

Nous comptions rester jusqu’au week-end inclus, mais une forte houle rentre dès jeudi dans la baie empêchant tout débarquement sur la plage. Aussi décidons-nous de faire les formalités de sortie le vendredi après-midi pour un départ le samedi. Le Captain en a profité avant le départ pour isoler définitivement la partie eau douce du chauffe-eau par raccordement direct entre l’arrivée eau froide et la sortie eau chaude pour en terminer avec les caprices du clapet de décharge qui lâche de l’eau dans le puisard Bd.


Samedi 09 novembre 2013 - Saint-Vincent – Bequia – Princess Margaret Bay vers Sainte-Lucie – Rodney Bay : ste lucie
L 14° 04,87 N -- G 060° 57,44 W – 73 Milles parcourus

7 h, levé l’ancre, Vent de ENE 18 à 20 nd, mer agitée. Nous sortons de Admiralty Bay avec 1 ris dans la Grand Voile et le Génois à 75 %. La mer n’est pas trop méchante sur les premiers milles au nord de Bequia et nous entrons dans le dévent de Saint-Vincent après un peu plus d’une heure de navigation. La route sous le vent de l’île est calme et nous en profitons pour faire de l’eau avec le dessal. Nous rasons la côte jusque la pointe Nord de l’île où nous nous préparons à la violente survente qui y règne généralement. Le Captain reste sous un ris, mais enroule le Génois à 60 %. Bien nous en a pris, ça se voyait bien sur la mer, mais le vent est monté d’un coup à 30 nd et le cirque a duré environ une demi-heure avant que le vent ne retombe à des valeurs raisonnables autour de 20 nd. Le courant de plus de 2 nd portant à l’Ouest nous a bien écartés de la route dans la partie milieu du canal avant de tourner NW puis N au fur et à mesure que nous entrions dans le dévent de l’île de Sainte-Lucie. Le vent diminuant encore, nous avons démarré les moteurs pour naviguer sous le vent de cette île.

Rodney bay mod

Nous sommes rentrés dans Rodney Bay cinq minutes après le coucher du soleil et avons mouillé à la nuit tombée.

Haut de page


Dimanche 10 novembre 2013 - Sainte-Lucie – Rodney Bay vers Martinique – anse Caritan : france martinique
L 14° 25,75 N -- G 060° 53,22 W – 24 Milles parcourus

9 h, levé l’ancre, Vent de ENE 20 à 25 nd dans la baie, mer agitée. Nous savons déjà que ce ne sera pas une partie de plaisir et partons avec 2 ris dans la Grand Voile et Génois à 60 %. Nous nous retrouvons avec les 30 nd de vent attendu une fois passée la pointe de Pigeon Point et nous arrivons à faire route au Nord avec l’appui des moteurs sur le plateau de hauts fonds qui s’étend au nord de l’île. Le courant, au lieu de porter à l’Ouest comme dans le milieu du Canal porte à l’est à proximité de la côte puis au Sud au fur et à mesure que l’on s’éloigne, levant une mer plus forte que la normale et hachée. Ce phénomène de lave-linge lève des creux pouvant atteindre 3 mètres de hauteur et accentue la raideur des vagues dont les crêtes déferlent parfois sans prévenir. Le Captain reste à la barre pour épauler quelques vagues pouvant nous causer du tort. Ce mauvais moment dure jusqu’à la ligne de sonde des 500 mètres où le courant retrouve sa tendance générale et porte à l’Ouest. Ti Mouss et Mini Mouss ne sont pas à la fête. Le rangement dans les cabines et le carré avait été vérifié avant le départ et certaines choses disposées de façon à étaler les coups de gîte venant de Td. Pourtant, une caisse de canettes de bière a trouvé le moyen de se déverser dans le compartiment batteries, heureusement sans qu’aucune canette n’éclate ni ne provoque de court-circuit. Nous avons eu de la chance sur ce coup-là. Plus au Nord, la mer reste bien agitée, mais elle est plus ordonnée et nous faisons route plus facilement.

Le marin mod

Vers 12 h, le courant continuant à nous dépaler vers l’Ouest et la mer devenant plus maniable au fur et à mesure que nous entrions dans le dévent du sud de la Martinique, nous avons rentré le Génois et fait route directe sur l’anse de Caritan. La limite du plateau et sa ligne de sonde des 30 m sont franchies vers 13 h 20 avec une attention particulière, car cette zone fourmille généralement de « casiers bouteilles », uniquement marqués par une ou deux bouteilles en plastique à la surface et, de ce fait, visibles uniquement au dernier moment.

A l’approche de l’anse de Caritan, nous aurons la vision toujours triste d’un bateau isolé et mouillé, avec son mat et son enrouleur arrimés sur le pont, ayant visiblement subi un démâtage.

La pioche est enfin posée un peu avant 14 h et clôt cette navigation mouvementée.

La semaine qui suit sera une semaine de repos dans la tranquillité de l’anse de Caritan. Dès le lundi, les bateaux à moteur qui fréquentent ce mouillage en fin de semaine désertent le lieu et nous retrouvons une certaine quiétude. Les cabines et carrés subissent un grand ménage. Ti Mouss et Captain préparent les choses à faire pour la semaine suivante et Mini Mouss retrouve ses habitudes de baignade à la plage toute proche.


Lundi 18 novembre 2013 – Martinique – Anse Caritan vers Martinique – Baie du Marin : france martinique
L 14° 27,90 N -- G 060° 52,44 W – 3 Milles parcourus

Ce lundi, nous faisons route vers le mouillage du Carénage dans la baie du Marin afin de satisfaire dès le lendemain à quelques obligations, formalités d’entrée, analyses pour Ti Mouss.

Nous revoyons avec plaisir nos amis Guy et Annie de « Horizons ». Le Captain réceptionne aussi les colis reçus gentiment pour nous par notre concessionnaire Hubert, à savoir le trampoline commandé en France ainsi que les roulements pour réparer notre éolienne.


Jeudi 21 novembre 2013 - Martinique – Baie du Marin vers Martinique – anse Caritan : france martinique
L 14° 25,75 N -- G 060° 53,22 W – 3 Milles parcourus

Assez du mouillage devant le carénage, nous avons fait l’essentiel et retournons à la tranquillité de l’Anse Caritan pour y passer le week-end. Pour nous, les week-ends durent toujours trois jours en incluant le vendredi ! Il faut bien se préparer pour rejoindre la marina la semaine suivante. Nous avons projeté d’y rester une semaine pour que Ti Mouss puisse passer un examen scan et que nous effectuions les travaux envisagés, réparation d’un moteur par l’équipe VOLVO de Case-Pilote, le changement du trampoline et la réparation de l’éolienne entre autres.

Guy et Annie de « Horizons » ainsi que Bernard et Maryvonne de « Sonate » nous rejoignent et nous passerons d’agréables moments ensemble.

4 Bon appetit

Lundi 25 novembre 2013 - Martinique – Anse Caritan vers Martinique – Marina du Marin : france martinique
L 14° 28,12 N -- G 060° 52,03 W – 3 Milles parcourus

Nous quittons l’Anse Caritan vers 9 h 30. Le vent oscille entre 20 et 25 nd et une petite angoisse monte : le Captain se méfie des manœuvres d’accostage devant être exécutées avec un vent bien établi comme celui-ci. Il peut toujours y avoir des surprises ! De plus, nous avons fait le choix ce jour d’accoster en conservant notre annexe à l’eau afin de pouvoir se rendre facilement dans tous les commerces du Marin. Ce n’est peut-être pas la meilleure idée avec 25 nd de vent ! Toutefois, Guigui de la marina nous guide vers un poste sous le vent du ponton 7 et après avoir passé l’annexe sur l’avant du bateau, l’accostage de « Ti Corail » se passe sans souci. Un accostage au vent se serait sans doute déroulé autrement. Soulagement pour le team de « Ti Corail » !

Cul de sac marin mod

Haut de page


Il est temps d’aller récupérer les clés de la voiture de location réservée pour le lendemain chez Gladys. Au cours de l’après-midi, le Captain tombe l’éolienne sur le pont et procède sans difficulté particulière à son démontage.

Le mardi, nous faisons route très tôt vers Fort-de-France pour l’examen de Ti Mouss qui ne révélera pas d’évolution particulière ni aucun signe pouvant amener un doute. Nous sommes soulagés par cette bonne nouvelle. Prochain contrôle dans un an. Après quelques courses, nous rentrons en fin d’après-midi au Marin.

Le Captain s’attaque le mercredi au remplacement du trampoline, lequel sera achevé le lendemain après une bonne douzaine d’heures de travail. Mini Mouss découvre avec joie un espace de « soulagement » tout neuf !

Ludovic, le meccano de Volvo Case-Pilote, détaché au Marin, règle en moins d’une heure notre souci sur le moteur Td

voir Article dans le coin Captain

« Ti Corail » moteur conduit retour incorrect

Nous revoyons Guy et Annie de « Horizons » et passons une super soirée avec eux à bord de « Ti Corail ». Ti Mouss a même sorti sa guitare et Guy nous régale des airs de nos adolescences.

Le vendredi sera consacré à la réparation de l’éolienne et à son remontage. Bravo aux concepteurs germaniques de la SUPERWIND 350 !

voir Article dans le coin du Captain

Sw3501 Ouverture du bloc7 Roulements et entretoise22 Reconnexion des cables

Le week-end sera consacré ensuite au démontage, nettoyage, dérouillage et peinture de l’intérieur du bloc climatisation pour assurer sa pérennité puis, bien entendu à un grand nettoyage de l’extérieur du bateau au cours du dimanche. On a fait fort ! 5 heures y sont passées. Sans parler de Ti Mouss qui a usé aussi abondamment de l’eau du quai toute la semaine pour lessiver, nettoyer, rideaux, tapis, coussins, etc. Y aurait-il un Boatshow à l’Anse Caritan que nous serions prêts !

Nous terminons cette semaine un peu cuits mais heureux du travail accompli, avec aussi la visite de Louis et Roselyne de « Kayok ».


Lundi 02 décembre 2013 - Martinique – Marina du Marin vers Martinique – anse Caritan : france martinique
L 14° 25,75 N -- G 060° 53,22 W – 3 Milles parcourus

Après avoir fait le plein de gazole, nous faisons route vers le chenal de sortie du Marin puis virons la bouée rouge vers l’Anse Caritan. Nous sommes heureux de quitter la marina et le Captain est à la barre. Distrait pendant moins d’une minute par le report de waypoints sur l’écran RAYMARINE au poste de barre, un bruit bizarre se fait entendre sur le moteur Tribord. Un rapide regard sur l’arrière nous informe que nous avons pris une ligne de casier. Le moteur n’a pas calé, mais nous trainons un filin avec les bouteilles de soda habituelles destinées à « faciliter » son repérage. Le Captain ne peut réprimer un « … saperlipopette ! » et nous rejoignons les petits fonds les plus proches devant l’ancien Club Med pour y mouiller et aller examiner avec masque et tuba le saildrive Tribord.

Heureusement, les pales repliables de l’hélice se sont… repliées après que le filin n’ait réalisé que trois tours autour du moyeu de l’hélice. Le Captain les dégage facilement à la main sans autre outil. Seul un tour demande plus d’effort sachant qu’il s’est inséré entre le moyeu de l’hélice et l’embase du saildrive.
Le moteur est remis en route et tout semble aller correctement. Toutefois, la question demeure : la bague d’étanchéité (ou joint spi) entre le volume d’huile du saildrive et l’eau de mer a-t-elle subi des dommages ? Nous ne le saurons que dans quelques jours après des contrôles réguliers du niveau et de la qualité de l’huile dans l’inverseur. Ti Mouss a bien sûr tancé le Captain, mais elle est restée relativement clémente par rapport à cet événement de mer. Point besoin d’en rajouter ! Sauf à être complètement sot, les conclusions se tirent d’elles-mêmes.

Enfin, la pioche est posée à Caritan et nous retrouvons avec bonheur Guy et Annie de « Horizons ».

5 Soiree guy annie mod6 Soiree guy annie mod

Toute la semaine se déroulera entre les 8 couches de vernis appliquées par Ti Mouss à la tablette repliable du carré après ponçage effectué à la marina et les bons moments passés avec les copains et amis sur le plan d’eau, « Horizons », « Sonate », « Alizé », « Boudiou » et « Microbe » fraîchement arrivé.

5 Soiree tarot sonate horizons6 Soiree tarot sonate horizons

Haut de page


La deuxième semaine de décembre s’est déroulée aussi plaisamment puisque nous avons été rejoints par Marcel et Catherine de « Phase II » avec qui nous passerons aussi d’excellentes soirées.

8 Minimouss croque par marcel de « Phase« II »11 Diner sur « Ti Corail » avec « Phase« II »

Le dimanche 15 décembre est à marquer d’une croix dans les agendas. Alerte générale ! Un cafard a été vu et exterminé en cuisine, suivi d’un second le lendemain qui lui en a réchappé provisoirement. Il n’en fallait pas plus pour que Ti Mouss mette en place l’artillerie lourde à base de boîtes de détection et de gouttes de « Goliath gel » un peu partout dans le bateau. Elle a aussi passé une mauvaise nuit en raison de cauchemars liés à cet événement et a passé beaucoup de temps sur Internet pour tout connaître de ces intrus, comportements, habitudes alimentaires, modalités de reproduction, pratiques sexuelles, etc. De fait, nous n’en avons pas revu depuis, mais le matériel et les troupes vont demeurer mobilisés pendant environ 3 mois pour s’assurer de leur extermination.

Nous avons sorti des coffres la machine à coudre pour effectuer quelques menus travaux en utilisant le tissu encore en bon état du vieux lazy-bag remplacé l’année passée. La protection des nourrices à essence, du groupe Honda et autres occupe nos journées.

Couture pour le captain

Nos amis de « Phase II » nous quittent le 23 décembre pour rejoindre leurs invités en Guadeloupe et n’ont pas été à la fête dans le Canal de la Dominique, 40 nd de vent et une pointe de vitesse à 14 nd pour un Lagoon 380 !.

Le cockpit a maintenant son coin jardin grâce à des semis de basilic effectués début décembre et qui ont bien levé au bout de quelques jours. La culture se fait pratiquement sous serre puisque les pots sont situés derrière le pare-brise transparent à l’abri des intempéries. La surveillance doit cependant être quotidienne, en particulier de l’humidité de la terre. Toujours est-il que nos efforts sont récompensés puisque nous pourrions nous croire à Jardiland !

L’approche de Noël a été très pluvieuse puisque nous avons dû subir quasiment 48 heures de fortes pluies. Heureusement, nous n’avions plus que de la bruine pour le réveillon.

Nous avons ainsi réveillonné tous les deux tranquillement avec le foie gras des parents du Captain, des pavés de kangourou grillés et une bonne bouteille de rosé !

12 Martinique repas noel

Le passage du traineau du père Noël a dû causer quelques perturbations électromagnétiques, car notre moteur VOLVO tribord a été constaté en panne le lendemain.

voir Article dans le coin du Captain

L’unité électronique (boîtier placé sur le moteur) ne voulait plus rien savoir et a dû être remplacée par le Captain, encore 450 € ! Merci papa Noël !

Volvo penta d1 30f unite electronique mdi apercuVolvo penta d1 30f unite electronique mdi

Les journées passent à une allure folle et la fin de l’année est déjà là ! Nous avons le plaisir de passer la dernière soirée de l’année avec Bertrand et Liliane de « Synga », retrouvons aussi Guy et Lise de « Zardo », Frédéric de « Tsinapah », Yvon et Chantal de « Scorpion ».

13 Guy et lise de zardo14 Martinique chantal scorpion

Une bonne et excellente année 2014 à tous !

 

Voir Articles Année 2014

Haut de page