logoarticle   14/03/2017

 

grenada

Cartes géographiques


Clic ICI

 

 

 photo     Clic sur Album Photos

 

 - Ti Corail à Grenade

 

 - Snorkeling à Sandy Island

 

 - Snorkeling à Tyrell Bay

 

Lundi 22 Août 2016 – Saint-Vincent – Union Island – Frigate Island vers Grenade – Carriacou – Sandy Island grenade
L 12° 29,08 N -- G 061° 28,84 W – 8 Milles parcourus

Levé l’ancre à 8 h 30, Vent d’Est 3/4, nous faisons route sous Grand Voile et Genaker. Il fait beau et la navigation est très agréable.

4 Mouillage hillsborough

Nous mouillons devant Hillsborough à 9 h 45 et le Captain descend à terre pour exécuter les formalités d’entrée à Grenade ainsi que quelques achats de frais. Nous en repartons à 11 h 45 pour arriver une heure plus tard sur le mouillage de Sandy Island où nous prenons une bouée.

5 Sandy island7 Sandy island pecheurs senne22 Sandy island23 Sandy island sternes fugilineuses

L’endroit est toujours aussi beau. Le réseau de bouées a été renouvelé complètement avec une quinzaine de bouées neuves. Pour mémoire, une seule bouée subsistait du réseau mis en place en 2010 ! Aujourd’hui, bouées et orins sont neufs et vérifiés tous les 6 mois.

Nous restons toute la semaine à profiter de ce lieu magique.

Haut de page

 

Vendredi 26 Août 2016 – Grenade – Carriacou – Sandy Island vers Grenade – Carriacou – Tyrell Bay grenade
L 12° 27,50 N -- G 061° 29,02 W – 6 Milles parcourus

Levé l’ancre à 8 h 30, Vent d’Est 3/4, nous faisons route aux moteurs vers Hillsborough et nous y mouillons à 8 h 50. Le Captain descend à terre pour faire quelques achats de frais.

Nous en repartons à 11 h pour arriver une heure plus tard sur le mouillage de Tyrell Bay.

 

Grenade – Carriacou – Tyrell Bay grenade

Nous apprenons le 27 août par nos amis Christine et Bruno, en escale à Rabat, la disparition de leur petite chienne « Canelle », noyée dans le port, sans doute après avoir sauté du bateau sur le ponton pour chasser… les aigrettes ou autres oiseaux. Ils sont catastrophés et nous comprenons leur douleur tant l’attachement à nos animaux peut être fort.

A la fin du mois d’août, notre chargeur CRISTEC 40 A (dédié aux batteries moteurs) nous lâche et le Captain va donc utiliser les sorties auxiliaires du chargeur principal (Charge Master 12-100-3) pour continuer à charger ces batteries moteurs. L’espoir de réparer ce chargeur âgé de 7 ans est nul !

123 chargeur cristec 12 40

Nos amis de « Duo » nous rejoignent le 01 septembre et c’est donc l’occasion de quelques apéros et parties de train mexicain.

Nous effectuons de petits bricolages. Ti Mouss remplace le marquage du bateau (commandé avant notre départ) qui était complètement cuit par le soleil et protège également les casquettes de nos hublots en y appliquant de la peinture.

Nous profitons de cette pause à Tyrell Bay pour donner à Andy notre couverture d’annexe à retaper. Le travail à exécuter n’est certes pas facile, mais le résultat est peu satisfaisant… Il ne faut y aller que pour des réparations urgentes, éventuellement à reprendre ultérieurement.

A la mi-septembre, le rythme des activités est pris avec les amis et copains. Le Captain s’est aussi remis à faire du pain tous les trois jours et à aller régulièrement à la pêche le soir.

40 Carriacou tyrell bay pain a bord41 Carriacou tyrell bay pain a bord

L’anniversaire du Captain sera fêté au cours d’une soirée préparée avec talent par Ti Mouss en compagnie de nos amis Thierry et Agnès de « Duo ».

50 Carriacou tyrell bay anniv captain

Haut de page

 

Lundi 26 Septembre 2016 – Grenade – Carriacou – Tyrell Bay vers Grenade – Saint-Georges – Prince Ruppert Bay grenade
L 12° 02,37 N -- G 061° 45,38 W – 32 Milles parcourus

Levé l’ancre à 8 h, Vent d’Est 3/4, nous descendons avec nos amis de « Duo » sous Grand Voile et Genaker puis devons passer aux moteurs sous le vent de Grenade. Nous mouillons vers 14 h devant Saint-Georges et sommes obligés de nous y reprendre à deux fois, car le fond est constitué d’un plateau corallien recouvert d’une fine couche de sable où il est difficile de faire crocher l’ancre.

58 Navigation vers grenade

Le Captain va à terre pour récupérer la peinture commandée à l’avance et nécessaire pour le carénage à venir.

 

Mardi 27 Septembre 2016 – Grenade – Saint-Georges – Prince Ruppert Bay vers Grenade – Prickly Bay grenade
L 11° 59,99 N -- G 061° 45,72 W – 7 Milles parcourus

Levé l’ancre à 8 h 30, Vent d’Est 3, nous rejoignons rapidement sous voiles avec « Duo » la pointe Salines puis terminons bout au vent pour arriver à Prickly Bay vers 10 h 30. Nous mouillons l’ancre une première fois, mais ne sommes pas satisfaits et décidons de prendre une bouée comme Thierry et Agnès de « Duo » viennent de le faire. Nous tentons de remonter notre ancre, mais le guindeau nous fait de plus en plus de difficultés jusqu’à tomber complètement en panne ! Heureusement, l’ancre est au davier, mais cette fois-ci, nous n’avons plus le choix. Il nous faut prendre une bouée et faire réparer ce guindeau.

Nous sommes heureux d’être à Prickly Bay, car une forte onde tropicale que nous suivons depuis plusieurs jours après sa naissance sous les îles du Cap Vert est prévue se transformer en phénomène cyclonique au passage de l’arc antillais avec une trajectoire très au Sud.

Nous terminons cette journée à bord avec un apéro sympa avec Thierry et Agnès de « Duo ».

53 Carriacou tyrell bay anniv captain

 

Grenade – Prickly Bay grenade

Le cyclone MATTHEW est passé au sud de Saint-Vincent le 28 septembre. Beaucoup de bateaux ont déserté Prickly Bay pour se réfugier dans des endroits plus sûrs comme Port Egmont et nous sommes très peu nombreux à rester sur bouée dans la baie. Au final, nous n’aurons pas plus de 35 nd de vent, mais avec une houle fort désagréable rentrant dans la baie ouverte au Sud. On s’en tire bien sur cette affaire !

120 matthew 20160928 0600122 matthew 20161002 0800

Haut de page

Nous sommes prévus rentrer au chantier pour caréner le bateau en début de semaine suivante et de menues choses sont à faire à bord pour préparer l’entrée au chantier.

Le Captain appelle aussi les spécialistes du chantier Grenada Marine pour s’occuper du guindeau. Une de leurs équipes vient à bord le vendredi 30 septembre. Le guindeau est ouvert et nous avons la surprise de découvrir beaucoup d’huile très noire dans le fond du carter partie électrique. Le moteur et les accessoires électriques sont aussi recouverts d’une couche noire et grasse, mélange de projections d’huile et de poussière de charbons.

Grosse tuile donc, puisqu’il s’agit probablement d’une fuite d’huile sur la boîte à engrenages (qui transmet la rotation du moteur électrique à l’axe du barbotin) ou Gearbox. L’équipe présente décide de démonter le guindeau et de l’emmener au chantier pour réparation (roulements, joints spi ?). Le délai est inconnu d’autant qu’il faudra certainement commander des pièces en Europe…

Nous espérons encore pouvoir récupérer notre guindeau avant la sortie de notre carénage, DHL pouvant faire des miracles.

Cette fin de semaine est aussi marquée par l’arrivée au mouillage de nos amis Bernard et Maryvonne de « Sonate » qui terminent leur boucle de 18 mois en mer des Caraïbes et arrivent du Venezuela.

Le Captain est allé au chantier pour se faire confirmer l’heure de sortie d’eau du bateau lundi matin 03 Octobre et nous procédons aux derniers préparatifs pour l’entrée au chantier.

Le passage au chantier n’est pas un moment très agréable, mais il est juste nécessaire. Nos carénages précédents se sont déroulés en 2010, 2011, et 2013. Cette fois-ci, en 2016, soit après trois années à l’eau, il est temps de caréner, non pas que la coque soit très sale, mais à cause d’un problème de tenue de la peinture. Depuis 2011, nous avions posé une certaine marque de peinture (Pettit Trinidad Pro) avec censément le bon primaire pour assurer la compatibilité avec l’ancienne peinture (International) et nous étions ravis de cette peinture. Hélas, depuis un an environ, de multiples petites cloques sont apparues liées sans doute à un problème de compatibilité. Cette fois-ci, il faut donc tout enlever !

70 Grenade hissage pour carenage72 Grenade en travaux

L’entrée dans la darse du chantier se déroule sans difficulté puisqu’il est tôt le matin et qu’il n’y a aucun vent de travers. Il en de même pour la sortie d’eau bien que ce soit la première fois que le responsable de la mise en place des sangles me demande : Où faut-il mettre les sangles ?

Enfin, le bateau est en place dans le chantier et les premières discussions avec le chef ont lieu… Toujours est-il que nous sommes restés au chantier 9 jours et que nous avons pu réaliser tous les travaux prévus. La note a été salée d’autant que nous n’étions pas d’accord sur le nombre d’heures réalisées pour le décapage de la coque.

Nous avons de notre côté compté une vingtaine d’homme-heure de « présence » sous le bateau et on nous en a facturé 40 ! Même après tentative de discussion !

La leçon est la suivante : pour ce qui est des travaux à coût forfaitaire, genre sortie d’eau, lavage sous pression, pose de peinture, etc. Le prix est fixé et connu à l’avance et empêche toute mauvaise surprise. En revanche, dès qu’il s’agit de travaux dont le coût est horaire, c’est la porte ouverte à tous les abus.

Nous sortons enfin du chantier le mardi 12 octobre et reprenons une bouée à Prickly Bay, n’ayant pas de bonnes nouvelles de Grenada Marine pour notre guindeau. En effet, nous apprenons qu’une première commande de pièces a été passée, mais que ces pièces n’étaient pas les bonnes. Nous n’étions d’ailleurs pas d’accord avec eux en lisant les plans de la boîte à engrenages puisqu’on nous a affirmé qu’il n’y avait pas de joint d’étanchéité (genre joint spi) dans le montage et que c’était les roulements étanches qui assuraient l’étanchéité à l’huile ! Incroyable ! Une deuxième commande de pièces a été envoyée, mais n’a jamais été transmise au constructeur par le « reseller » local (revendeur) intermédiaire obligé comme un concessionnaire pour Grenade. Compte tenu de la mauvaise tournure des événements, nous avons alors décidé de procéder au remplacement pur et simple de ce guindeau par le même modèle en provenance d’Europe. Il aurait bien sûr été possible d’en avoir un sur place, à peu près du même modèle, mais arrivant en conteneur sous 3 semaines et d’un coût très élevé, de l’ordre de 2500 dollars US. Le Captain a pu en trouver un neuf en Bretagne à 1250 euros HT. Restait le transport par DHL, environ une semaine, pour… 880 euros.

124 Shipping guindeau

Haut de page

Quelques jours plus tard, le Captain a pu prodiguer quelques soins à notre amie Agnès du catamaran « Duo » qui s’était ouvert la main avec un morceau de verre brisé ! De nuit évidemment, mais heureusement au mouillage et entre amis. Elle a été courageuse en l’absence d’anesthésie. Bravo à elle !

84.1 Duo agnes seance sutures

Le Captain a pu récupérer le guindeau neuf le lundi 24 octobre et le remonter le lendemain avec l’aide de Yvon de « Scorpion ».

88 Grenade prickly bay montage guindeau

 

Jeudi 27 Octobre 2016 – Grenade – Prickly Bay vers Grenade – Saint-Georges – Prince Ruppert Bay grenade
L 12° 02,30 N -- G 061° 45,40 W – 7 Milles parcourus

Levé l’ancre à 8 h 30, Vent d’Est 3, accompagnés de « Sonate », nous quittons Prickly Bay sous Génois seul jusque la pointe Salines puis faisons route aux moteurs jusque Saint-Georges ou nous mouillons à 10 h 30. Pendant ce temps, nos amis de « Scorpion » et de « Duo » sont aussi rentrés au chantier.

90 Navigation vers st georges

La fin de matinée est mise à profit pour faire quelques courses à terre.

 

Vendredi 28 Octobre 2016 – Grenade – Saint-Georges – Prince Ruppert Bay vers Grenade – Carriacou – Tyrell Bay grenade
L 12° 27,49 N -- G 061° 29,20 W – 32 Milles parcourus

Le Captain file en tout début de matinée à la marina de Port-Louis pour récupérer notre vieux guindeau non réparé et déposé à l’antenne de Grenada Marine. Le projet est de le remettre en état au cours de mois prochains puis de le revendre d’occasion.

Levé l’ancre à 9 h 50, Vent d’Est 3, avec « Sonate » et faisons route aux moteurs pratiquement tout le temps compte tenu du petit temps et mouillons à Tyrell Bay à 14 h. « Sonate » s’est arrêté dans un des ilots au sud de Carriacou et nous rejoindra plus tard.

Nous retrouvons avec plaisir la tranquillité de Tyrell Bay ainsi que nos amis de « Duo » qui viennent aussi de sortir du chantier. Soirée train mexicain, que du bonheur !

99 Carriacou soiree ti corail106 Soiree ti corail mojito train mexicain

Haut de page

 

Grenade – Carriacou – Tyrell Bay grenade

Le lendemain 29 octobre, nous sommes rejoints par « Sonate » qui, en fait, n’a pas souhaité rester sur un mouillage peu sûr avec des courants violents. Le lendemain 30 octobre, c’est « Duo » qui nous quitte pour commencer à remonter dans les Grenadines, mais nous les reverrons très bientôt !

Le mois de novembre est déjà là. Si la première semaine se déroule à profiter de l’endroit, au cours de la deuxième semaine, les esprits sont déjà tournés vers la remontée en Martinique, d’autant qu’il semble que les soucis de santé du Captain se réveillent et nécessitent un passage dans les prochaines semaines à la clinique Saint-Paul.

108 Carriacou coucher soleil

Le lundi 7 novembre, Pierre de « Amikaro » s’est gentiment proposé d’examiner le vieux guindeau à bord de la barge de Dominique, ce qui est fait aussi avec l’aide de Bernard de « Sonate ». Surprise est de constater que la boîte à engrenages n’a jamais pu être… ouverte. Les têtes de vis inox de fixation du capot sur la boîte à engrenages ont toutes été abîmées. Au cours des tentatives d’ouverture de cette boîte. On ne peut donc envisager davantage sauf à accepter d’endommager irrémédiablement le bloc aluminium de cette boîte à engrenages. On peut regretter que le fabricant ne mette pas en place pas de procédé réduisant la corrosion galvanique lors du montage de ces guindeaux !

Nous passons encore de très bons moments avec nos amis de « Duo », « Scorpion » et « Sonate », mais la décision est prise de commencer à remonter nous aussi vers la Martinique. Les pleins sont effectués le 10 novembre et les formalités de sortie le lendemain. 

Haut de page