logoarticle   02/04/2013

 

grenadines martinique 2012

Cartes géographiques

Clic ICI

 

photo
     Clic sur Album Photos


- « Ti Corail » de Carriacou vers la Martinique



Le lendemain de notre arrivée à Tyrell Bay, nous visitons le chantier et rendons une visite à Dominique WEBER qui travaille sur son atelier flottant. Nous mettons en place le nouveau récepteur VHF ICOM 412 acheté à Grenade en remplacement de notre VHF 55E Raymarine encore une fois tombée en panne. Nous passons beaucoup de temps avec Jean-Pierre et Françoise de « Gentiane », lesquels rentrent au chantier pour caréner et changer leurs passe-coques dès le mardi 27 novembre.
La réception internet dans la baie est excellente et nous en profitons pour mettre à jour le site.
Nous sommes rejoints en fin de semaine par Mario et Dany de « Boudiou » ainsi que Marcel et Catherine de « Phase II ».

 

Lundi 3 décembre 2012 Grenade Cariacou Tyrell Bay vers Saint-Vincent et les Grenadines PSV : st vincent et grenadines
L 12° 32,05 N – 061° 23,06 W – 10 M parcourus

9 h 15 levé l’ancre du mouillage de Tyrell Bay avec nos copains de « Phase II », vent NE 3, mer belle. Nous passons devant Sandy Island puis la ville de Hillsborough. Vers 10 h 30, nous avons un sympathique contact VHF avec « Boudiou ». Nous arrivons et accostons à Petite Martinique vers 10 h 30 pour y effectuer le plein de Gazole. Le Gazole y est réputé le moins cher de toutes les Antilles, 585 EC $ pour 39 Gallons (impériaux). Nous repartons vers 11 h 30 de Petite Martinique pour mouiller quelques minutes plus tard sous le vent de Petit Saint-Vincent sur fond de sable et dans de l’eau turquoise, magnifique ! Il fait très beau et le mouillage ne comporte que quelques bateaux. Dans l’après-midi, nous avons un contact BLU avec « Gentiane » resté à Tyrell Bay et qui devrait partir pour Bequia le lendemain.


Mardi 4 décembre 2012 Saint-Vincent et les Grenadines PSV vers Bequia Princess Margaret Bay : st vincent et grenadines
L 13° 00,18 N – 061° 14,58 W – 35 M parcourus

8 h 45 levé l’ancre du mouillage de PSV, au revoir « Phase II », vent NE3, mer belle. Navigation sympathique sous voiles puis avec l’appui des moteurs pour le dernier bord vers Bequia. Mouillage un peu avant 15 h et nous conclurons cette journée par un apéro dinatoire à bord de « Ti Corail » avec « Gentiane » et « Boudiou ».


Mercredi 5 décembre 2012 Bequia Princess Margaret Bay vers Sainte-Lucie Rodney Bay : ste lucie
L 14° 04,57 N – 060° 57,46 W – 71 M parcourus

4 h 50 levé l’ancre de Princess Margaret Bay, vent NE3, mer belle, il fait encore nuit pour quelques minutes. À 5 h, les voiles sont hissées et nous faisons route vers Saint-Vincent. Pendant une petite demi-heure, nous sommes soumis à la survente au Nord de Bequia puis ce sera une belle navigation avec des pointes à plus de 8 nd.
Nous mouillons à 16 h à Rodney Bay à côté de « Gentiane » et serons rejoints par « Boudiou » au coucher du soleil.

Haut de page


Jeudi 6 décembre 2012 Sainte-Lucie Rodney Bay vers Martinique Sainte-Anne : france martinique
L 14° 26,09 N – 060° 53,03 W – 33 M parcourus

8 h 40 levé l’ancre de Rodney Bay, vent NE3, mer belle, le ciel est couvert, mais sans pluie. Traversée sans histoire et nous mouillons à 14 h 15 devant Sainte-Anne. Le soir même, nous dînerons à bord de « Gentiane » et passerons encore une excellente soirée avec Jean-Pierre et Françoise ainsi que Paula.

Nous passerons toute la semaine suivante scotchés à Sainte-Anne en raison du mauvais temps qui prévaut. Beaucoup de pluies avec des vents forts et 4 à 5 m de creux dans les canaux. Même Fleur de Sel, un bateau copain, a dû se réfugier à Bequia pour échapper au mauvais temps lors de sa descente vers les Grenadines.

24 « Ti Corail » Martinique Anse Caritan Irish Coffee « Gentiane »


Jeudi 13 décembre Martinique Sainte-Anne vers Martinique Le Marin : france martinique
L 14° 28,04 N – 060° 52,32 W – 2,8 M parcourus

Nous rejoignons enfin la baie du Marin pour accomplir les premières de nos obligations et y passons 48 heures pour une visite de Ti Mouss chez son médecin, faire les formalités d’entrée en France, commander notre nouvelle chaîne d’ancre de 60 m, déposer notre radeau de survie TRANSOCEAN  6 Places à la SURVY pour sa révision et faire quelques approvisionnements.


Vendredi 14 décembre 2012 Martinique Le Marin vers Martinique Anse Caritan : france martinique
L 14° 25,69 N – 060° 53,28 W – 2,8 M parcourus

16 h levé l’ancre du mouillage du carénage pour rejoindre l’anse Caritan et y passer le week-end. Nous mouillons à Caritan à 16 h 40, tranquilles pour le week-end.
Le week-end sera mis à profit pour un apéro dîner scrabble avec nos amis de « Gentiane » et démonter voiles et lazy-bag au cours de la journée de dimanche.


Lundi 17 décembre 2012 Martinique anse Caritan vers Martinique Le Marin :  france martinique
L 14° 28,00 N – 060° 52,27 W – 2,8 M parcourus

16 h 40 levé l’ancre du mouillage de Caritan pour rejoindre le carénage. Nous mouillons à 17 h 15.

Dès le lendemain, nous serons occupés une semaine durant. Nous déposons nos voiles et notre lazy bag chez Voiles Caraïbes pour réfection et confection. Pochon intervient sur notre feu de mât qui refuse de fonctionner depuis plusieurs mois et diverses autres opérations de maintenance viennent compléter notre emploi du temps.

Le 21 décembre, c’était la fin du calendrier maya… « Ti Corail » est toujours à flot dans les eaux martiniquaises.
Nous passons encore de bons moments avec Jean-Pierre et Françoise de « Gentiane ».

Haut de page


Lundi 24 décembre 2012 Martinique Le Marin vers Martinique Anse Caritan : france martinique
L 14° 25,69 N – 060° 53,28 W – 2,8 M parcourus

10 h 15 levé l’ancre du mouillage du carénage pour rejoindre l’anse Caritan et y passer les fêtes très tranquillement.

L’absence de voiles et les douleurs de Ti Mouss à son rachis nous ont poussés à faire ce choix. Noël sera pour nous un petit réveillon agrémenté d’un scrabble… jusque 4 h ! Nous déjeunons tout de même le dimanche 25 avec Jean-Pierre et Françoise et passons un bon moment ensemble. Divers bricolages, un examen des densités des batteries nous indique que l’état de certains accus ne s’arrange vraiment pas, il va falloir penser à faire quelque chose. Nous passons le réveillon du 31 tous les 3 (avec Mini Mouss) avec un excellent repas, un scrabble, le tout sous les tirs de fusées rouges d’autres bateaux, fusées très dangereuses quand elles tombent non éteintes à quelques mètres du bateau ! Nous serons ainsi tranquilles à Caritan pendant une dizaine de jours.

29 « Ti Corail » Martinique Anse Caritan Noel 201238 « Ti Corail » Martinique Anse Caritan Reveillon


Jeudi 3 janvier 2013 Martinique anse Caritan vers Martinique Le Marin : france martinique
L 14° 28,00 N – 060° 52,27 W – 2,8 M parcourus

9 h 40 levé l’ancre du mouillage de Caritan pour rejoindre le carénage. Nous mouillons à 10 h 30.

Nous pouvons ainsi récupérer notre radeau de survie TRANSOCEAN  6 Places à la SURVY après sa nécessaire révision. Nous en profitons aussi pour déposer nos annonces pour la vente d’un vieux moteur hors-bord et d’un déshumidificateur.


Vendredi 4 janvier 2013 Martinique Le Marin vers Martinique Anse Caritan : france martinique
L 14° 25,69 N – 060° 53,28 W – 2,8 M parcourus

15 h 30 levé l’ancre du mouillage du carénage pour rejoindre l’anse Caritan. Nous mouillons à côté de « Gentiane » à 16 h 30.

Nous partageons la galette des Rois avec Jean-Pierre et Françoise ainsi que leur fils Gregory et sa petite famille. Le mauvais temps est de mise avec plusieurs jours de vent fort, ENE 25 à 30 nd, rafales à 40 nd et des grains incessants.

80 « Ti Corail » Martinique Anse Caritan jeux plage Mini Mouss84 « Ti Corail » Martinique Anse Caritan Mini Mouss se baigne

Le mardi 8 janvier, nous faisons une sortie avec une voiture de location pour nous rendre chez le vétérinaire de Mini Mouss à Rivière Salée puis chez Volvo à Case Pilote pour y acheter des pièces de rechange. Ça y est, nous savons que Mini Mouss se fera opérer (extraction des dents de lait et stérilisation) dans une semaine ! Nous finissons la journée par l’acquisition d’un groupe électrogène HONDA 2 kW chez YES dans la zone ARTIMER.

Nous faisons aussi la connaissance de Fabrice et Patou de « Cigale » avec qui nous échangeons depuis 2008… sans nous connaître. Ça y est, c’est fait !
En fin de semaine, Ti Mouss est malade et contrainte de se rendre chez le médecin pour un mélange otite-grippe pas très sympa pour elle.

Haut de page


Dimanche 13 janvier 2013 Martinique anse Caritan vers Martinique Le Marin : france martinique
L 14° 28,00 N – 060° 52,27 W – 2,8 M parcourus

9 h 40 levé l’ancre du mouillage de Caritan pour rejoindre le carénage. Nous mouillons à 10 h 30.

Nous allons encore passer huit jours au Marin. Le vent souffle toujours généreusement et nous nous installons au carénage dès le dimanche pour être sûr de notre mouillage pendant notre absence programmée le mardi qui suit. Nous emmenons effectivement Mini Mouss à Rivière salée pour son opération et la déposons chez son vétérinaire à 8 h. La journée sera occupée à quelques courses avec de l’angoisse dans l’air en attendant que nous la récupérions vers 16 h. Tout s’est passé sans problème à ceci près que la chienne est quand même restée dans le coltar durant trois jours des suites de son anesthésie générale.
En début de semaine, nous avons aussi entamé les travaux de réfection de notre site internet (probablement plus de deux mois de travail…).
Le week-end suivant, nous serons contraints de changer de mouillage en raison d’une course de yoles programmée dans la baie du Marin. Nous passons encore d’excellents moments avec « Gentiane ».


Lundi 21 janvier 2013 Martinique Le Marin vers Martinique Anse Caritan : france martinique
L 14° 25,69 N – 060° 53,28 W – 2,8 M parcourus

Pochon est intervenu à bord pour l’installation de notre nouveau transpondeur AIS puis, vers 15 h 30, levé l’ancre du mouillage du carénage pour rejoindre l’anse Caritan. Nous y mouillons à 16 h 30.

Nous passerons encore cinq jours à l’anse Caritan à bricoler, se reposer et voir nos amis de « Gentiane », « Horizons » et « Zardo ».

56 « Ti Corail » Martinique Marin Horizons61 « Ti Corail » Martinique Marin course gdes yoles


Dimanche 27 janvier 2013 Martinique anse Caritan vers Martinique Le Marin : france martinique
L 14° 28,00 N – 060° 52,27 W – 2,8 M parcourus

10 h levé l’ancre du mouillage de Caritan pour rejoindre le carénage. Nous mouillons à 11 h. Nous assistons à une belle course de yoles dans la baie et nous avons la visite de Guy et Annie de « Horizons ».
Nous restons au Marin les lundi et mardi pour aller chez le véto de Mini Mouss.


Mercredi 30 janvier 2013 Martinique Le Marin vers Martinique Anse Caritan : france martinique
L 14° 25,69 N – 060° 53,22 W – 2,8 M parcourus

9 h 30, levé l’ancre du carénage et nous mouillons à l’anse Caritan vers 10 h 15. Nous déjeunons sur « Gentiane » avec Maria, Otché et Choucha.

72 « Ti Corail » Martinique Anse Caritan « Gentiane »73 « Ti Corail » Martinique Anse Caritan gentiane bis76 « Ti Corail » Martinique Anse Caritan Maria

Nous allons encore passer trois semaines sur ce mouillage à profiter, bricoler, se reposer et voir nos amis.

Le jeudi 7 février, nos voiles réparées et notre nouveau lazy bag nous sont livrées directement à l’anse Caritan, super ! Il n’y a plus qu’à réinstaller tout ça. Le vendredi 15 février, après quelques bons moments ensemble, Guy et Annie de « Horizons » nous quittent pour monter en Guadeloupe accueillir leurs enfants. À bientôt sur les flots !

93 « Ti Corail » Martinique Anse Caritan Montage voiles

Haut de page


Mercredi 20 février 2013 Martinique anse Caritan vers Martinique Le Marin : france martinique
L 14° 28,00 N – 060° 52,27 W – 2,8 M parcourus

9 h levé l’ancre du mouillage de Caritan pour rejoindre le carénage. Nous mouillons à 10 h. Nous effectuons un passage de 24 heures au Marin pour quelques courses et ravitailler en gaz, lequel menace de manquer.


Jeudi 21 février 2013 Martinique Le Marin vers Martinique Anse Caritan : france martinique
L 14° 25,69 N – 060° 53,22 W – 2,8 M parcourus

9 h 30, levé l’ancre du carénage et nous mouillons à l’anse Caritan vers 10 h 15.

Nous allons encore rester pas moins de 25 jours dans ce petit coin tranquille et qui nous plait bien. Nous en profitons pour rendre visite à notre ami le dentiste de Sainte-Anne, terminer les dernières opérations de maintenance programmées, mais sans cesse reportées (nettoyage des échangeurs des moteurs diesel, vidange, etc.). La surveillance accrue depuis quelque temps des batteries de servitude et une dernière prise de densité nous apporte la mauvaise nouvelle : la batterie de servitude no 4 est quasi HS. On ne peut plus échapper au changement des batteries ! En attendant cette coûteuse opération qui sera effectuée mi-mars à la marina, nous déconnectons la batterie défectueuse et fonctionnons sur 3 batteries (suffisant au mouillage).

114 « Ti Corail » Martinique Anse Caritan balade Mini Mouss130 « Ti Corail » Martinique Anse Caritan attente laverie141 « Ti Corail » Martinique Anse Caritan avec Paula

Lundi 18 mars 2013 Martinique anse Caritan vers Martinique Le Marin : france martinique
L 14° 28,00 N – 060° 52,27 W – 2,8 M parcourus

10 h 40 levé l’ancre du mouillage de Caritan pour rejoindre la marina du Marin. Nous avions réservé notre place il y a plus d’un mois. Nous nous sommes accostés vers 12 h au ponton 7 au niveau des bateaux de location VPM.

Nous avions prévu d’arriver en marina deux semaines avant notre départ en métropole afin de pouvoir faire le maximum de choses… tranquillement.

Nous avons pu ainsi procéder à l’échange standard de notre ligne de mouillage, changer nos batteries de servitude, ranger le bateau et le préparer à ses deux mois de repos forcé en marina.

145 « Ti Corail » Martinique Marin avec Corine153 « Ti Corail » Martinique Marin avec Paula157 « Ti Corail » Martinique Marin Agnes Mini Mouss

Nous avons eu aussi l’énorme plaisir de voir notre amie Corine venue quelques jours en Martinique.

Il est temps maintenant de nous diriger vers l’aéroport du Lamentin pour rentrer en métropole.

Retour vers Articles Année 2012

 

Haut de page

 

logoarticle   11/07/2013

 


carte france2ter

Cartes géographiques
Clic ICI


photo     Clic sur Album Photos

« Ti Corail » en Martinique, son équipage en Métropole



Mardi 2 avril au Mercredi 5 juin 2013 : france
Voyages terrestres en métropole !

Nous nous sommes envolés le 2 avril pour Paris Orly et avons laissé « Ti Corail » aux bons soins de Henri à la marina du Marin. L’accueil de nos amis rissois nous a réchauffé le cœur tandis qu’un temps couvert et froid sévissait sur la région parisienne. Le mois d’avril a été occupé par des contingences médicales et tout le mois de mai en déplacements à travers la France pour rendre visite à la famille du Captain et à celle de Ti Mouss dans le Sud-Ouest, en Bourgogne, dans le Beaujolais puis en Bretagne. Nous avons ainsi passé de très agréables moments avec toute la famille. Que du bonheur !
Notre marathon ne nous aura encore une fois pas permis de voir tous nos amis et nous tenterons de faire mieux la prochaine fois. Un grand merci encore à Hélène et Nicholas.
En revanche, le retour en métropole nous amène aussi à constater que nous ne ressentons toujours pas de sentiment de lassitude vis-à-vis de la vie en bateau. Déjà quatre années à bord, on continue !
Quant au bateau, nous l’avons retrouvé en parfait état et sans la moindre trace d’humidité ni mauvaise surprise. Merci encore à Henri qui s’en est occupé pendant notre absence.

ClementineGabriel

Haut de page

 

logoarticle   28/07/2013

 

Baie du marin 

Cartes géographiques

Clic ICI

 

photo
     Clic sur Album Photos


- « Ti Corail »_en_Martinique


Mercredi 5 juin 2013 Martinique Marina du Marin : france martinique
L 14° 28,00 N – 060° 52,27 W

Nous voilà revenus à bord de « Ti Corail ». Henri est venu nous chercher à l’aéroport et nous a ramenés à notre nid flottant. Nous procédons tranquillement les jours qui suivent à la remise en route du bateau sans mauvaise surprise. Nous en profitons aussi pour remplir quelques obligations, un peu de dentisterie à Sainte-Anne et une visite chez le vétérinaire à Rivière Salée pour Mini Mouss qui a dû subir ses rappels de vaccins. Ti Mous a repoussé ses examens complémentaires au mois de novembre.
Nous retrouvons nos copains de « Fleur de sel » qui vont descendre dans quelques jours aussi au Venezuela à Puerto la Cruz et passons une bonne soirée à bord avec eux.
La coque nécessite un bon nettoyage, mais les eaux du port ne nous encouragent pas à nous y immerger. Aussi, nous utilisons le savoir-faire de Raphaël, un plongeur qui œuvre sur la marina pour un coût tout à fait acceptable et mérité compte tenu de la qualité de son travail.

Marina du Marin

Mercredi 19 juin 2013 Martinique Marina du Marin vers Martinique Anse Caritan : france martinique
L 14° 25,69 N – 060° 53,22 W – 2,8 M parcourus

Après avoir effectué les formalités de sortie, nous quittons enfin la marina avec plaisir pour rejoindre les eaux abritées et tranquilles de l’anse de Caritan. Nous retrouvons les sorties quotidiennes et les baignades à la plage avec notre Mini Mouss poilu, j’ai nommé Heidi.
Nous découvrons le lendemain un problème de faux contact sur le feu de navigation avant, lequel sera heureusement réparé par un simple nettoyage des contacts, ouf !
Deux jours après notre arrivée à Caritan, le Captain découvre un début de récidive lié à ses opérations antérieures. La décision est prise, il vaut mieux intervenir rapidement plutôt que d’attendre trois à quatre mois pour une intervention qui sera alors beaucoup plus lourde. RDV est pris à la clinique Saint-Paul pour le 25 juin.

Clinique St Paul Accueil          Clinique St Paul

En attendant, nous reprenons avec plaisir les contacts matinaux à la radio sur le réseau 6 905 kHz, tous les jours à 8 h heure locale, avec les copains au Venezuela ou dans les Antilles, lesquels nous permettent d’avoir aussi les prévisions météo établies par Jean-Yves du catamaran « Alizé ».
Le dessalinisateur est mis à contribution pour remplir de nouveau les réservoirs d’eau douce avec une eau pure et reminéralisée, mais exempte de toute poussière ou autre.
Nos copains de « Fleur de sel » nous rejoignent à l’Anse Caritan et nous passons deux soirées très agréables en leur compagnie avant qu’ils ne nous quittent le 24 juin pour descendre vers Puerto la Cruz au Venezuela.
Le lendemain, journée chargée par le RDV avec le chirurgien à la Clinique Saint-Paul suivi de quelques courses. L’opération est prévue sous AG pour le 3 juillet, super !
S’est entamée alors une discussion difficile, mais nécessaire pour de nouveau rentrer en marina vers le 1er juillet au plus tard. Il faut savoir que la marina n’attend pas après « Ti Corail » pour remplir ses pontons et que celle-ci est pleine à craquer pendant la période cyclonique. Toutefois, devant l’impératif médical, on nous trouve enfin une place le 1er juillet pour une semaine.

Haut de page




Lundi 01 juillet 2013 Martinique Anse Caritan vers Martinique Marina du Marin : france martinique
L 14° 28,05 N – 060° 52,02 W – 2,8 M parcourus

Marina du Marin Ti Mous sur « Ti Corail »Nous voilà à quai à l’extrémité du Ponton 4 ! Nous effectuons de nouveau les formalités d’entrée et nous récupérons le lendemain une voiture de location chez Gladys. La journée du 3 juillet se passe à la clinique Saint-Paul et Captain en ressort en fin d’après-midi, tout s’est bien passé. Il va falloir garder les fils trois semaines, revoir notre programme, renégocier avec la marina. Ti Mouss en a profité pour passer un peu de temps à bord avec notre amie Marcelle, laquelle vient de faire l’acquisition récente d’une magnifique petite chienne York dénommée Ifi. Notre infirmière Sylviane vient dès le lendemain nous rendre visite pour les soins infirmiers. Elle n’a pas changé depuis la dernière fois qu’elle était intervenue à bord deux ans auparavant, prompte, efficace et d’une grande gentillesse.
En fin de semaine, Ti Mous se débrouille avec la marina pour nous prolonger à quai jusqu’au 1er août ! Bravo !
La dernière nouvelle est aussi l’arrivée prévue en début de semaine suivante d’une onde tropicale costaude associée à un système dépressionnaire et qui a une probabilité non négligeable de se transformer rapidement en phénomène cyclonique.
Le lundi 8 juillet, l’onde tropicale a été classée Tempête tropicale et nommée CHANTAL. Sa trajectoire la fait passer dans le canal au sud de la Martinique le lendemain matin et des vents de plus de 50 nd sont annoncés.
Le lundi après-midi est consacré à la préparation du bateau pour cet événement. Vérification et renforcement de l’amarrage, ceinturage du lazy-bag, enlèvement et rangement de tous les objets inutiles à l’extérieur, éloignement à deux mètres du quai, etc. La nuit sera calme alors que la tempête se promène alors sur l’île de La Barbade.
Le mardi 9 juillet vers 9 h du matin, le vent commence à monter 25, 30, 35, 40, 49 nd en rafales pour nous, protégés dans la marina, jusque 80 nd sur le plan d’eau. Le ciel est couvert et gris sombre, de fortes pluies s’abattent sans discontinuer tandis que nous observons ce qui se passe sur le plan d’eau dans la baie du Marin et écoutons la VHF chenal 16.

TEMPETE CHANTAL NHC 20130709TEMPETE CHANTAL METEO FRANCE 20130708 0730TEMPETE CHANTAL 20130709 0500 Alerte SXMTEMPETE CHANTAL 20130709

Un fort clapot s’est levé faisant danser les bateaux à quai ou au mouillage, la pluie est à l’horizontale, les annexes ne peuvent plus se déplacer avec la force du vent, les appels à l’aide angoissés s’enchaînent à la VHF. Plusieurs bateaux commencent à déraper sur le mouillage du Carénage avec ou pas leur propriétaire à bord, d’autres rompent les amarres avec leur corps mort ou même partent à la dérive avec celui-ci. Les plus chanceux iront remouiller un peu plus loin, les autres iront percuter et/ou s’encastrer dans des bateaux derrière eux ou s’échouer sur la plage ou les récifs sous le vent.
Heureusement, cette tempête tropicale est passée très rapidement puisque vers midi le vent commençait déjà à tomber, CHANTAL s’éloignant dans l’WNW de la Martinique. Dans l’après-midi, la SNSM a fait tout son possible pour aider à dégager les bateaux mal en point tandis que nous apprenions que de multiples coupures d’électricité et de nombreux autres dégâts étaient en cours de recensement.
Nos amis Jo et Jean-Michel de « Balafenn » attendaient avec inquiétude cette tempête sur la Floride, mais, fort heureusement, le phénomène s’est dégonflé avant de toucher les Bahamas.
Nous nous en sommes bien tirés, mais il y eut du stress pendant ces quelques heures. Nous avons repris les dispositions normales pour le bateau en début de soirée, soulagés que cet épisode se soit heureusement clos pour nous.

Marina du Marin ContrastesMarina du Marin Douche Mini MoussMarina du Marin « Ti Corail » Ti Mous et Mini MoussMarina du Marin « Ti Corail » amarre Ponton 4

 

Haut de page

 

Le reste de la semaine s’est déroulé dans le calme, du beau temps et pas d’onde tropicale en vue ! Nous avons fait la connaissance de Jean-Pierre et Murielle de « Teva » et revu Hubert et Cathy de « Cahulina ».
Nous avons quand même découvert l’usure anormale d’un chariot d’écoute nécessitant son remplacement, la pièce coûtant 254 euros. HARKEN, c’est bien, mais c’est cher !
Nous avons rendu visite à Paula dans son appartement qui jouxte la marina et elle a nous a accueilli avec un magnifique gâteau. Nous avons passé un excellent après-midi avant qu’une nouvelle onde tropicale, inoffensive celle-là, ne vienne arroser la Martinique pendant les 48 heures qui ont suivi.

Bonne surprise également, nous retrouvons Aline de « Simoust », venue faire quelques (beaucoup) travaux au Marin sur son bateau.

Couche air saharien avec Sable 20130722 14H00

Le temps s’est mis au beau depuis le passage de CHANTAL, mais nous surveillons depuis quelques jours une masse nuageuse au sud-est des Iles du Cap Vert qui menace de se transformer en phénomène cyclonique. Le mercredi 24 juillet, là voilà classée Dépression tropicale no 4 ! La trajectoire prévue et le cône d’incertitude la font passer au nord de Saint-Martin au pire à raser le nord de la Guadeloupe. Ce n’est pas pour nous cette fois et nous serions de toute façon dans son secteur sud, donc avec des vents moins élevés.

20130724 07H45 Visible Depression Tropicale 4L20130724 07H45 Depression Tropicale 4L20130724 0500 sxmalerte


La fin du mois se rapproche et l’infirmière du Captain fait un dernier passage à bord pour enlèvement des sutures. Tout est ok, on va pouvoir reprendre la route dans quelques jours. Pour le moment, quelques menus travaux d’entretien, les balades aux abords de la marina et quelques parties de scrabble agrémentent nos journées.

Nous avons loué une voiture pour les 25 et 26 juillet pour effectuer quelques dernières courses vers Fort-de-France.

Toujours le 24 juillet, notre dépression tropicale 4L vient d’être classée Tempête tropicale et baptisée DORIAN.


20130724 1400 NHC Vue Atlantique

Le 28 juillet, Dorian s’apprête à passer largement au nord de Saint-Martin, ouf !

Nous avons eu le plaisir de passer une belle journée avec notre amie Marcelle aux Trois-Ilets et rencontré de nouveau notre copain Eric de « KLB » de passage au Marin avec son bateau complètement réparé par ses soins après le passage du cyclone IRENE sur les Bahamas, chapeau !

Le bateau de Eric

Ce week-end a vu beaucoup d’animation sur les pontons, car c’est le début du tour de Martinique en yole.

Le prologue



photo
     Clic sur Album Photos


Nous quitterons la marina le lundi 29 juillet une fois la première étape du tour de yoles partie du Marin. Nous rejoindrons Sainte-Anne pour deux jours avant d’entamer notre périple vers le Sud.

Une dernière photo sympa ! Merci à Paula pour ce beau cliché.

Le port de plaisance du Marin en juillet

 

 

 

Haut de page

 

 

logoarticle   31/08/2013

 

Trajet Aout 

Cartes géographiques

Clic ICI

 

photo
     Clic sur Album Photos


- « Ti Corail » descend sur Grenade et retour imprévu sur la Martinique


Mercredi 31 juillet 2013 Martinique Anse Caritan vers Sainte-Lucie Rodney Bay : ste lucie
L 14° 25,73 N -- G 060° 53,23 W – 22 Milles parcourus

9 h 50, levé l’ancre, Grand Voile haute, Vent d’ESE 10 nd, mer belle. Nous avons enfin quitté la Martinique. Un ti clapot fait danser un peu le bateau qui marche au près entre 4 et 5 nd. Ti Mouss et Mini Mouss ne sont pas très à l’aise pour cette première navigation depuis plus de sept mois. Quelques doutes apparaissent sur le fonctionnement du nouvel AIS. Après examen, il y a sûrement une soudure à reprendre sur l’entrée VHF du boîtier CTRX CARBON PLUS. Ce sera fait tranquillement au mouillage.

Le Canal de Sainte-Lucie se révèle conforme aux prévisions, le vent mollit au milieu du passage avant de forcir à environ 8 milles de la pointe nord de l’île. Nous entrons dans la baie de Rodney un peu avant 14 h et mouillons 30 m de chaîne sur la gauche du chenal d’entrée de la marina. Un peu de repos est bienvenu.

Rodney Bay

La nuit sera cependant agitée pour tout le monde. À 3 h, nous sommes tous réveillés et nous nous recouchons sans conviction, car la distance à couvrir le lendemain n’est pas négligeable et le réveil programmé à la pointe du jour.


Jeudi 01 août 2013 Sainte-Lucie Rodney Bay vers Saint-Vincent et les Grenadines – Bequia – Princess Margaret Bay : st vincent et grenadines
L 14° 04,90 N -- G 060° 57,36 W – 70 Milles parcourus

Réveillés à 4 h, nous décidons de lever l’ancre après un café rapide. Nous levons l’ancre à 4 h 30 pour naviguer aux moteurs sous le vent de Sainte-Lucie. La mer est plate et nous en profitons pour faire du dessal !

Sitôt après le contact BLU avec Jean-Yves de « Alizé », les moteurs sont stoppés et nous attaquons la traversée du Canal de Saint-Vincent. Le vent monte ENE 5-6 et nous contraint à prendre un ris dans la Grand Voile. Nous filons au près à 7,5 nd, le bateau ne marche pas si mal. Captain se brûle les doigts en laissant filer l’écoute de chariot de Grand Voile, surpris par les forces en jeu ! Nous enroulons un peu de Génois. Ti Mouss est malade ! Un peu avant midi, nous arrivons dans la survente au nord de l’île de Saint-Vincent et les vents montent effectivement à 30 nd. Nous sommes heureusement au petit largue et le bateau file entre 7 et 8 nd.

4 Nav Ste Lucie Bequia

Encore un peu de moteur sous le vent de Saint-Vincent et il faut franchir le dernier Canal, celui qui nous sépare de l’île de Bequia. Ti Mouss et Mini Mouss ont hâte d’arriver dans cette baie protégée, la journée a été rude pour elles deux.

Bequia

La dernière heure sera l’occasion pour de jolis grains de nous cueillir à l’entrée d’Admiralty Bay avec de violentes rafales. Cela évite la corvée de rincer le pont à l’arrivée pour que Mini Mouss puisse gambader partout sans emporter plein de sel à l’intérieur. Elle va être heureuse de pouvoir courir partout sans attendre. Nous posons la pioche à 16 h 30 dans Princess Margaret Bay non loin de la belle plage qui la borde. Mini Mouss ne se remet pas de cette nav. Elle n’est pas bien, reste prostrée et ne mange quasiment pas. Dîner rapide avant le coucher du soleil pour entamer une bonne nuit de repos.

Jean-Yves et Claudine de « Alizé » sont arrivés sur le mouillage peu de temps après ainsi que Eric sur son bateau « KLB ».

19 BequiaLe Vendredi 02 août, Captain fait les formalités d’entrée nous allons nous reposer le week-end ici sans doute le temps que la compagnie des Mouss (Ti Mouss et Mini Mouss) se remettent de leurs émotions. Nous avons dû changer de mouillage dans la baie, car, après vérification, l’ancre n’était pas crochée et le bateau avait déjà reculé d’une trentaine de mètres sous le coup des rafales de vent. Dans cette baie particulièrement, les mouillages ne sont jamais très sûrs, car le fond est constitué d’un plateau de corail recouvert d’une fine couche de sable dans lequel aucune ancre ne peut crocher. Eric est venu nous rendre visite et nous avons passé un bon moment avec lui.

Le week-end s’est passé sous le signe du repos avec un peu de bricolage comme la réparation d’une faiblesse sur le trampoline, une mise à bonne longueur de l’écoute de chariot de Grand Voile, des balades à la plage avec Mini Mouss.

Heureusement, le dimanche a vu les grains se raréfier et le vent mollir. Le beau temps semble revenu avec, toutefois, une brume étonnamment chargée en sable. Je suis toujours impressionné par le fait que ce sable a pu quitter le Sahara puis traverser l’Atlantique sur des milliers de kilomètres avant d’envahir la mer des Caraïbes.

Notre Mini Mouss ne semble pas au mieux de sa forme en ce dimanche. Peu d’appétit, ne joue pas, reste comme prostrée. La chaleur, certes, est là avec ses 30 degrés à l’ombre, mais elle a vu pire !


Lundi 05 août 2013 Saint-Vincent et les Grenadines – Bequia – Princess Margaret Bay vers Union – Chatam Bay : st vincent et grenadines
L 12° 36,19 N -- G 061° 26,98 W – 27 Milles parcourus

La nuit a été très mauvaise pour tout le monde, Mini Mouss n’étant toujours pas bien. Le Captain fait les formalités de sortie tôt le matin et quelques dernières courses à terre.

Levé l’ancre à 10 h 40, Vent d’Est 3, mer belle. Nous partons sous un ris ne sachant ce que nous allons trouver au sortir de la baie. Une ligne de traîne est rapidement mise à l’eau dans l’espoir d’une capture… Mini Mouss refuse de rester en cabine ! C’est nouveau. Le ris est largué vers 12 h, car le vent est plutôt mou et demeure aux alentours de 10 à 12 nd. Nous entrons sous voiles dans Chatam Bay à Union et à 16 h 45, nous sommes à l’ancre. C’est Mini Mouss qui est ravie de pouvoir de nouveau gambader au calme. Elle semble aller mieux, elle recommence à jouer et à s’alimenter.

Haut de page


Mardi 06 août 2013 Saint-Vincent et les Grenadines – Union – Chatam Bay vers Carriacou – Tyrell Bay : grenade
L 12° 27,45 N -- G 061° 29,02 W – 10,5 Milles parcourus

Levé l’ancre à 7 h 45, Vent d’Est 4, mer belle. Nous faisons route sous Grand Voile et Génois vers Hillsborough, le bourg principal de l’île pour faire les formalités d’entrée dans l’État de Grenade et obtenir aussi l’autorisation de mettre Mini Mouss à terre.

Carriacou

À 9 h 20, nous mouillons devant Hillsborough et le Captain part aussitôt à terre avec l’annexe. La première visite se fera à l’Officier de Santé du port pour notre petite Mini Mouss. Nous avons de la chance, il est là, dans son petit bureau climatisé, au premier étage du premier immeuble à gauche en quittant le quai. Il ne fait aucune difficulté au cours de l’examen des papiers de notre chienne (laquelle est restée à bord) et ordonne la frappe à la machine du sésame de Mini Mouss. 20 minutes plus tard, c’est fait ! Un coup de tampon, une signature, la secrétaire mérite un break pour avoir tapé le seul papier de sa matinée ! Tout le monde s’est révélé sympathique, sans doute content d’avoir un peu de distraction. Le bureau de l’immigration de l’autre côté de la rue est tout aussi tranquille. Carnets à souche, papier carbone et grands registres tenus à la main y sont rois avec la nonchalance toute tropicale. Retour aux douanes à l’entrée du quai où le Captain s’acquitte de 50 EC $ et nous avons l’autorisation de séjourner 3 mois dans le pays. Nous manquons de peu la régate de bateaux pays annuelle, elle s’est terminée la veille, pas de chance !

Retour à bord, nous levons l’ancre à 11 h 40 en direction de Tyrell Bay avec très peu de vent. Nous mouillons devant la plage au fond de la baie à 12 h 45 !

Les jours qui suivent, nous retrouvons Eric de « KLB », Jean-Pierre et Murielle de « Teva ». Les contacts à la BLU le matin à 8 h permettent d’échanger la météo et les dernières nouvelles avec d’autres copains bateaux.

6 Bequia Eric KLB

Mini Mouss est de nouveau en forme maintenant et va se baigner tous les jours avec ses maîtres à la plage en face. Nous y allons à la nage, Mini Mouss juchée sur une planche de bodyboard. Un peu inquiète la première fois, elle s’y est faite d’autant que jeux et baignade l’attendent à quelques dizaines de mètres.

Un peu de bricolage sur les moteurs hors-bords entre autres occupe les matinales, car après, il fait trop chaud, 30 degrés à l’ombre ! Il faut attendre 17 h pour que le cockpit redevienne vivable et le scrabble s’impose alors jusqu’au coucher du soleil.

La nouveauté de ces derniers jours est la demande de Mini Mouss pour retrouver une certaine indépendance. En effet, mademoiselle désire maintenant passer ses nuits sur la banquette du carré ! Un peu perplexes au départ, nous avons accédé à sa demande et elle en est fort satisfaite. À peine lève-t-elle les paupières quand l’idée me prend de me lever vers 6 h avant de replonger dans un profond sommeil tandis que je me prépare un café. Il faut attendre vers 8 h et le bruit généré par les échanges à la radio BLU sur 6 905 kHz pour qu’elle consente à s’étirer avant de manifester l’intention de descendre de sa couche. Depuis 15 mois, Mini Mouss ne nous quittait pas un instant, y compris la nuit. Nous avons ainsi pensé qu’elle nous faisait la tête, mais pas du tout ! Elle s’en trouve mieux et… nous aussi !

Vers le 09 août, mauvaise pioche pour le Captain, une récidive de son mal se manifeste ! Le chir de Fort-de-France n’en a visiblement pas enlevé assez au cours de l’opération de début juillet. Traitement antibiotique donc pour retarder la progression tout en sachant déjà qu’il faudra repasser sur la table dès le retour en Martinique à la fin du mois d’octobre. Les mois de septembre et octobre sont les plus chauds en ce qui concerne l’activité cyclonique et nous n’envisageons pas de remonter pendant cette période. Nous allons essayer de juguler tout ça à force traitements antibiotiques…

Jean-Pierre et Murielle de « Teva » nous ont quittés pour rejoindre l’île de Grenade, nous les reverrons sans doute plus tard.

Notre trampoline continue à montrer de plus en plus de faiblesses et nous avons dû le 13 août procéder à une réparation, encore une ! Nous le changerons dès que nous l’aurons reçu de métropole. En attendant, il faut le ménager, seule Mini Mouss et ses 2,5 kg se promène encore en sécurité sur ce trampoline. Il serait hors de question de laisser des inconscients passer à travers. Il n’est pas encore percé, mais il est clair que tout le maillage en 13 mm est complètement cuit par le soleil et ses rayons UV et ne demande qu’à se rompre sous la masse d’un ou plusieurs adultes en version « CONFORT ».

Louis et Roselyne de « Kayok » ainsi que leurs amis nous ont rejoints sur le plan d’eau. Il y a donc quelques Français ici parmi les Américains en plus grand nombre.

Nous avons eu la tristesse d’apprendre par la BLU l’agression de Jean-François et Odette sur le bateau le soir du 12 août alors qu’ils venaient de rejoindre seuls le mouillage de Carenero au Venezuela pour faire quelques vivres. Ils ont été volés en début de nuit par des hommes qui ont gagné leur bateau à la nage et sont repartis avec un Kayak rempli de divers matériels électroniques. Heureusement, ils n’ont pas eu à subir d’agression physique, mais tout de même !

Le 14 août, après réunion du conseil de crise, la décision est prise : nous remontons en Martinique pour que le Captain se fasse réopérer. Après tout, si tout se règle assez vite, nous serons en état de redescendre début septembre. RDV est pris avec son chirurgien pour le 21, il ne reste plus qu’à remonter ! La marina est également contactée et nous assure un poste à quai à compter du 20. Nous allons profiter des derniers jours à Tyrell Bay pour nettoyer la coque encore une fois sachant que je ne pourrai pas me mettre à l’eau avant… la fin septembre.

Le chantier de Prickly Bay a également été contacté pour reporter le carénage à une date ultérieure.

Haut de page


Jeudi 15 août 2013 Carriacou – Tyrell Bay vers Carriacou - Hillsborough : grenade
L 12° 29,09 N -- G 061° 27,52 W – 5 Milles parcourus

Levé l’ancre à 14 h, vent de NE, force 3, la mer est belle. Nous naviguons aux moteurs pour remonter vers Hillsborough afin de faire les formalités de sortie de l’État de Grenade. Nous apprenons à cette occasion qu’ils viennent d’ouvrir un bureau au chantier de Tyrell Bay et qu’il est désormais possible d’y effectuer la clearance.

9 Carriacou

Nous posons la pioche à 14 h et Captain part pour les formalités. Le mouillage est un peu rouleur, mais nous allons y passer la nuit. Quatre lanchas vénézuéliennes sont également au mouillage, on se croirait au Venez !


Vendredi 16 août 2013 – Carriacou – Hillsborough vers Saint-Vincent et les Grenadines – Bequia : st vincent et grenadines
L 13° 00,09 N -- G 061° 14,61 W – 36 Milles parcourus

Levé l’ancre à 7 h 40, Vent ESE force 3, mer belle, GV + Génois, nous filons modestement 5 nd, le vent est mou… pas une touche à la traîne ! Nous arrivons quand même à remonter au près jusque Palm Island puis passons sous le vent de Mayreau puis de Canouan. Captain profite de la mer plate pour emmener Mini Mouss faire son pipi sur le trampoline ! Le courant nous déporte dans l’Ouest tandis que le vent refuse presque arrivés à Bequia. L’espoir du Captain de rentrer dans Admiralty Bay sous voiles avec une belle adonnante tombe à l’eau et nous serons obligés de mettre en route les moteurs pour terminer les trois derniers milles.

Enfin, nous posons la pioche à Princess Margaret Bay à 14 h 20, heureux de pouvoir nous baigner dans une eau particulièrement belle. Bernard et Maryvonne de « Sonate » nous invitent pour l’apéro, mais nous déclinons l’invit à regret. Il faut que l’on se lève très tôt le lendemain. Anniversaire de mariage, YES ! 5 ans déjà !


Samedi 17 août 2013 - Saint-Vincent et les Grenadines – Bequia vers Sainte-Lucie – Rodney Bay : ste lucie
L 14° 04,77 N -- G 060° 57,43 W – 77 Milles parcourus

Levé l’ancre à 4 h 30, Vent ENE Force 3, mer belle. Une rude journée nous attend ! Navigation sous voiles, d’abord dans le canal de Bequia. Un contre-courant porte à l’Est pour 1 nd jusqu’à 3 milles au nord de Bequia puis s’inverse une fois franchie la ligne de sonde des 750 m pour monter jusque 2 nd. Sur ces trois premiers milles, la mer est hachée (vent contre courant) et procure des sensations désagréables. Une fois le courant inversé, la mer redevient plate et confortable. Le bateau file bien entre 5 et 6 nd avec un vent vrai de 10 nd.

2 Ste Lucie Rodney

Sous le vent de Saint-Vincent, nous croisons quelques embarcations minuscules de pêcheurs. Captain en profite pour vérifier les réglages du radar et vérifier que l’on peut voir ces minuscules embarcations y compris les vols d’oiseaux de mer à quelques mètres au-dessus de l’eau. C’est vrai ! Ça fonctionne !

Le canal de Saint-Vincent est le plus long, nous sommes en milieu de journée et il fait une chaleur pénible. Le courant nous déporte franchement dans l’Ouest et l’adonnante dans le sud de Sainte-Lucie ne sera pas suffisante pour nous faire rejoindre la route. Ayant bien marché dans tout le canal, nous serons stoppés net par la pétole dans le sud-ouest de Sainte-Lucie et obligés de mettre en route les moteurs.

Sous le vent de Sainte-Lucie, la navigation est plus malaisée qu’à l’habitude, car le vent de NE, devenu Nord sous le vent de l’île provoque une mer hachée avec le courant contraire. Nous tentons de raser la côte pour avoir moins courant et de clapot. Un super grain nous cueille devant Castries et rince le bateau, génial !

L’ancre tombe à l’eau à 17 h 30, nous sommes crevés. Le dîner est shunté, douche et dodo pour tout le monde.


Dimanche 18 août 2013 - Sainte-Lucie – Rodney Bay vers Martinique – Anse Caritan : france martinique
L 14° 25,74 N -- G 060° 53,19 W – 27 Milles parcourus

Levé l’ancre à 8 h 15, Vent d’ENE force 4, mer agitée contrairement aux prévisions. Contact BLU, tout le monde est dans le Sud maintenant pour fuir la zone cyclonique. Mini Mouss n’est encore pas très bien, elle vomit son repas, encore le mal de mer ! Un espadon vient tâter de notre leurre à la traîne en plein milieu du canal, le moulinet dévide tout ce qu’il peut, je serre le frein, ralentis le bateau, le vois sauter puis plus rien. Il s’est dégagé !

Nous n’avons pas réussi à faire une route directe sur Sainte-Anne vent trop NE, beaucoup de courant ! Heureusement, le vent adonne à la pointe sud de la Martinique et le courant modifie sa direction si bien que nous n’aurons que trois quarts d’heure de moteurs pour faire route directe sur la baie de Sainte-Anne. Un bon grain rince le bateau avant son arrivée dans la baie. Nous mouillons à 12 h 40 à Caritan, contents d’être arrivés. Nous apercevons une dizaine de bateaux mouillés à Sainte-Anne au lieu de 120 à 150 en février ! C’est le désert.


Mardi 20 août 2013 - Martinique – Anse Caritan vers Martinique – Marina du Marin : france martinique
L 14° 28,12 N -- G 060° 52,03 W – 3,5 Milles parcourus

Levé l’ancre à 9 h 45, il fait beau ! Nous nous amarrons à 11 h au Ponton 2 sur pendilles, donc de la vase sur les étraves, beurk ! Installation du tuyau d’eau pour nettoyer tout ça rapidement puis de la clim pour le confort à quai. Nul ne regrette cet achat ! C’est très chouette de n’avoir plus que 26 degrés dans le bateau avec une atmosphère exempte d’humidité.

Le MarinLe lendemain, Captain se rend à la Clinique Saint-Paul ; sa tite opération est fixée au 28 août. Bonne nouvelle, ça se passera sous anesthésie locale ; donc, ce n’est pas grand-chose et nous pourrons redescendre très vite. Il en profite aussi pour passer chez notre vétérinaire préféré prendre des médocs contre le mal des transports pour Mini Mouss ! en espérant qu’ils la libéreront de son mal de mer. Nous revoyons notre copain Henri, toujours aussi agréable.

Notre petite chienne Mini Mouss commence un traitement de fond pour ses soucis et les premiers effets se font sentir. Elle se gratte beaucoup moins les babines et supporte assez bien le traitement qui s’étend sur quarante jours. Nous profitons aussi de la venue prochaine de la petite sœur du Captain pour lui faire livrer une pièce pour le bateau, un vérin à gaz introuvable ici.

Jean-Yves et Claudine nous rendent visite et nous voyons souvent aussi André et Marie-France avec qui nous passons de bons moments.

Les derniers jours avant l’opération du Captain se passent en menus bricolages et servitudes sur le bateau : nettoyage à fond des cabines et du pont, remplacement de l’étrier balcon de l’antenne fouet, réparation de l’échelle de bain, remplacement du feu à retournement qui prenait l’eau, que du bonheur !

Enfin, le Captain se rend à la Clinique et en revient vers 15 h le 28, ravi que le chirurgien ait trouvé et enlevé ce qui le gênait. C’est un soulagement. Ne restent plus que les soins quotidiens à faire (heureusement Ti Mouss s’en acquitte très bien), l’interdiction de baignade pendant quelque temps, mais nous avons eu raison de remonter ici en Martinique. Merci encore à Henri qui a emmené et ramené le patient de la Clinique.

Ce matin, vendredi 30 août, Guigui de la marina est passé pour nous demander notre date départ. Le Captain lui a répondu, le lundi 2 Septembre au matin !

Quelques dernières courses et nous allons pouvoir redescendre tranquillement vers Grenade pour y accueillir la tite sœur du Captain le 14 Septembre.

34 Martinique Marin

 

Haut de page

 

 

logoarticle   28/10/2013

 

Grenadines carte 

Cartes géographiques
Clic ICI


photo     Clic sur Album Photos

« Ti Corail » descend sur Grenade et se balade


Lundi 02 Septembre 2013 — Martinique Marina du Marin vers Anse Caritan : france martinique
L 14° 25,75 N -- G 060° 53,20 W – 3 Milles parcourus

Un dernier coucou à Jean-Pierre et Murielle de « Teva » et nous effectuons les formalités de sortie.

11 h 45, appareillé de la marina, nous arrivons moins d’une heure plus tard à l’Anse Caritan, quasi déserte en ce début septembre. Mini Mouss a été déçue de nous voir débrancher la climatisation et démarrer les moteurs ! Derniers vivres à Sainte-Anne. Nous appelons aussi la marina de Saint-Georges pour réserver pour notre arrivée le 14 Septembre.

Jeux sur le pontPause pour Agnes

 Haut de page


Mercredi 04 Septembre 2013 — Martinique Anse Caritan vers Sainte-Lucie Rodney Bay : ste lucie

L 14° 04,51 N -- G 060° 57,48 W – 22 Milles parcourus

8 h 45, levé l’ancre, Grand Voile 1 ris, Vent de SE 18 à 20 nd, mer agitée. Enroulé un peu de Génois. Nous avons enfin quitté la Martinique. Le bateau tape avec la houle sur l’avant et la route est désagréable. Mini Mouss a pris son médoc contre le mal des transports. Nous sommes contraints de garder les moteurs pour contrer la forte dérive vers l’Ouest. Les Mouss se sont bien fait secouer et ne sont pas à la fête, c’était une navigation de crotte.

Nous posons la pioche à Rodney Bay à 13 h 15. Ti Mouss se met à la vadrouille pour dessaler le pont, que du bonheur !


Jeudi 05 Septembre 2013 - Sainte-Lucie Rodney Bay vers Sainte-Lucie Les Pitons : ste lucie
L 13° 49,40 N -- G 061° 03,86 W – 18 Milles parcourus

9 h 35, levé l’ancre, navigation aux moteurs sous le vent de l’île. Nous avons un contact VHF avec Jean-Yves et Claudine de « Alizé » qui nous passent sous le vent de l’île tandis que nous avons l’intention de nous arrêter aux Pitons pour raccourcir l’étape suivante vers Bequia. Nous rasons la côte et explorons toutes les anses et criques et repérons quelques mouillages possibles. Mini Mouss se tient à carreau sur son coussin.

Vers 12 h 45, nous atteignons les bouées et nous faisons aider par un boat boy pour en prendre une. Son aide nous coûtera 30 EC $. Notre impression est mitigée. Ce lieu a bien changé ces dernières années. De nouvelles constructions couvrent les pentes. Les rafales et les courants font tourner « Ti Corail » autour de sa bouée dans tous les sens ! Un peu avant le coucher du soleil, nous recevons la visite attendue des rangers pour prélever leur écot, soit encore 40 EC $ pour la nuit…


Vendredi 06 Septembre 2013 - Sainte-Lucie Les Pitons vers Saint-Vincent et les Grenadines – Bequia — Princess Margaret Bay : st vincent et grenadines
L 13° 00,06 N -- G 061° 14,62 W – 55 Milles parcourus

7 h 45, largué la bouée avec difficulté tant les amarres ont fait un sac de nœuds, Grand Voile 1 ris, Vent de ESE 13 à 15 nd, mer belle sous le vent puis agitée. Le bateau marche bien entre 6 et 8 nd. Le canal de Saint-Vincent se montre sympathique avec nous et sa traversée est agréable. La navigation aux moteurs sous le vent de Saint-Vincent permet à Mini Mouss de faire son pipi sur le trampoline ! Mini Mouss a été adorable lors de cette navigation.

Enfin, nous remontons au sud de Saint-Vincent jusqu’à Kingston (qui semble très laid) pour traverser ensuite le Canal de Bequia. Nous échappons à un gros grain avant de rentrer de justesse dans Admiralty Bay et poser la pioche vers 16 h 45.

Nous restons à Bequia le samedi pour profiter de la beauté du lieu et faire quelques courses. Mini Mouss profite de la baignade à la plage toute proche. Le mouillage est lui aussi quasi désert en cette saison. Nous pensions d’ailleurs ravitailler en gazole, mais les barges semblent ne pas travailler le week-end.


Dimanche 08 Septembre 2013 — Saint-Vincent et les Grenadines – Bequia — Princess Margaret Bay vers Petit Saint-Vincent : st vincent et grenadines
L 12° 32,05 N -- G 061° 23,11 W – 33 Milles parcourus

Levé l’ancre à 8 h 55, Vent d’ENE 3/4, mer belle. Nous partons sous Grand Voile et Génois. Très agréable navigation sous le vent de Canouan entre 8 et 9 nd puis Mayreau puis Palm Island et Morpion avant de poser la pioche vers 14 h 20 sous PSV. Le mouillage n’est pas aussi agréable que d’autres fois précédentes, le vent étant passé SE et générant un certain clapot.


Lundi 09 Septembre 2013 — Saint-Vincent et les Grenadines — Petit Saint-Vincent vers Grenade — Carriacou – Tyrell Bay : grenade
L 12° 27,41 N -- G 061° 29,03 W – 12 Milles parcourus

Levé l’ancre à 9 h 40, Vent d’ENE 3/4, mer belle. Nous partons tout d’abord vers Petite Martinique juste à côté pour y faire du gazole à un prix raisonnable (500 EC $ pour 33 Gal. Imp. !) Tout le monde sait ce qu’est le Gallon impérial de 4,54 l à ne pas confondre avec le gallon US de 3,78 l. Il faut donc bien regarder ce qui est indiqué sur la pompe, car ce n’est pas partout pareil ! Une fois, les pleins faits, nous faisons route vers Carriacou et Watering Bay au nord-est de l’île, dans laquelle nous entrons et effectuons une petite reconnaissance. Après cet examen, nous en ressortons pour passer sous le vent de l’île, devant Hillsborough puis Sandy Island avant de rentrer dans Tyrell Bay où nous posons la pioche vers 12 h 10 à proximité de la plage, quasiment toujours au même endroit devant le bâtiment des ARAWAK Divers.

Tyrell Bay

Haut de page


Nous faisons les formalités d’entrée au Boat yard, un bureau des Douanes et Immigration y ayant récemment ouvert pour 66 EC $, prix mensuel du Cruising Permit pour notre bateau. Nous restons là trois jours, au calme, avec un peu de bricolage et les balades à la plage avec Ti Mouss et Mini Mouss. Ti Mouss en profite pour ôter quelques points de suture du Captain, elle adore ça ! Un peu de temps sera consacré à la préparation de la cabine puisque la petite sœur du Captain et une de ses filles nous rendent visite pendant deux semaines dans quelques jours. Nous avons aussi le plaisir de revoir Pierre et Claudette et de passer une très agréable soirée sur leur bateau « Amikaro » avec aussi leur jeune chatte Zora.

« Ti Corail » Mini Mouss


Jeudi 12 Septembre 2013 — Grenade - Carriacou — Tyrell Bay vers Grenade – Ronde Island : grenade
L 12° 18,82 N -- G 061° 35,25 W – 15 Milles parcourus

Levé l’ancre à 9 h 50, Vent d’ENE 3/4, mer belle, il fait chaud. Après la sortie par le sud de Tyrell Bay, nous partons tout d’abord plein Est vers Saline Island pour y reconnaître le mouillage. L’arrivée est facile malgré le fort courant, on voit bien l’ancien Four à chaux sur le bord Sud de la crique et on avance doucement, tout doucement vers son centre. L’eau est très claire et le fond semble sain avec quelques grosses pierres de-ci de-là. Nous calons 1,40 m et avions une sonde non corrigée à 1,10 m soit peut être seulement 0,3 ou 0,4 m sous les quillons. C’est peu ! Nous sommes ressortis de ce mouillage tout doucement, vaguement certains que nous n’y reviendrions que pour y passer quelques heures de jour et par beau temps établi.

Le Captain a ensuite voulu reconnaître la zone sous le vent de White Island bordée d’une belle plage agrémentée de quelques cocotiers. Approche très lente dans une eau très claire, fond encombré de grosses roches puis soudain, raclement d’un quillon sur un objet dur… Nous avons touché et le Captain se dégage sans difficulté tout en pointant le nez vers la sortie, on n’insiste pas ! On a compris le message, pourtant déjà très clair sur les cartes...

Nous faisons route ensuite sous Grand Voile vers l’île Ronde avec, chose étonnante, un courant qui porte à l’Est, assez rare pour être noté. Nous posons la pioche vers 12 h 40, le mouillage est confortable et bien abrité des vents d’ESE. Quelques pêcheurs locaux sont là à remonter une senne. C’est chouette. Ti Mouss en profite pour retirer les derniers fils au Captain.


Vendredi 13 Septembre 2013 — Grenade – Ronde Island vers Grenade – Saint-Georges – Marina Port-Louis : grenade
L 12° 02,67 N -- G 061° 44,92 W – 18 Milles parcourus

Levé l’ancre à 7 h 30, Vent de NE 2, mer belle. La navigation se fera aux moteurs, le vent nous ayant oubliés en ce beau matin. Nous raserons aussi la côte pour y reconnaître les mouillages possibles. La conclusion est rapide et cette côte n’offre rien qui vaille le détour ou un arrêt de quelques heures.

Après avoir appelé Port-Louis Marina sur VHF CH 14, nous entrons et accostons peu après 11 h.

Haut de page


« Ti Corail » accoste a Port louisSaint-Georges baie du CarenageSaint-Georges Lagon Port louis

Un peu de nettoyage, quelques courses, l’achat de la peinture pour le carénage à venir, la visite d’Eric de KLB finiront de remplir cette journée.

Le lendemain, le Captain va en soirée accueillir à l’aéroport sa tite sœur et sa nièce. La joie de nous revoir nous emmènera tard dans la nuit malgré leur fatigue accumulée par le voyage Paris — Miami -  Saint-Georges. Le dimanche 15, Eric nous rend visite et reste dîner à bord.

Repos, quelques achats et balades en ville nous occuperont avant de larguer les amarres.


Mardi 17 Septembre 2013 — Grenade – Saint-Georges – Marina Port-Louis vers Grenade – Ronde Island : grenade
L 12° 18,73 N -- G 061° 35,27 W – 18 Milles parcourus

Largué les amarres à 10 h, Vent d’ESE3, mer belle, mais temps couvert et ciel à grains. La navigation est sympathique, la nièce du Captain s’exerce à la barre et s’en tire fort bien. Elle est appliquée et n’est pas du tout dérangée par les mouvements du bateau, c’est super ! Nous passerons sous Grand Voile 1 Ris avant d’atteindre le nord de l’île pour franchir le petit canal qui nous sépare de l’île Ronde.

Nous posons la pioche vers 13 h 45, satisfaits de cette première petite navigation avec nos chères passagères. Le mouillage est calme cette fois avec toutefois un peu trop de ressac pour débarquer en sécurité sur la petite plage.

Haut de page


Mercredi 18 Septembre 2013 — Grenade – Ronde Island vers Grenade - Carriacou – Tyrell Bay : grenade

L 12° 27,42 N -- G 061° 29,03 W – 11 Milles parcourus

Levé l’ancre à 10 h 40, Vent de SE3, mer peu agitée. La navigation se fait sous Grand Voile et le courant est portant nous emmenant jusqu’à 9 nd vers Carriacou. Nos passagères vont se prendre un bon coup de soleil ! La pioche est descendue à 12 h 30 devant la plage et nous apprécions la tranquillité du lieu.

Tyrell Bay Direction la plageTyrell Bay la plage avec les MoussTyrell Bay Jeux a la plageTyrell Bay Retour de la plage

Question de tite sœur : Mais pourquoi vous vous positionnez tous (les bateaux) dans le même sens ? Je vous laisse le soin d’y répondre tandis que nous en avons bien ri ensemble.

Nous y resterons les deux jours suivants avec une super soirée à bord pour l’anniversaire du Captain, un ti resto chez Lizzy pour déguster une fricassée de lambis, du snorkeling à l’ouvert de la baie et de la baignade au menu.

Haut de page


Samedi 21 Septembre 2013 — Grenade - Carriacou – Tyrell Bay vers Grenade – Carriacou – Sandy Island : grenade

L 12° 29,06 N -- G 061° 28,92 W – 3 Milles parcourus

Après quelques courses de légumes locaux, levé l’ancre à 9 h 45, Vent d’E3, mer belle. Navigation aux moteurs pour rejoindre la langue de sable de Sandy Island. Vers 10 h 30, nous mouillons à une centaine de mètres de la plage.

De la douzaine de corps morts mis en place dans le cadre de la protection de cette zone avec le soutien financier de Canadiens, seuls subsistent trois d’entre eux par défaut d’entretien. Cette observation est suffisante pour n’attribuer aucune confiance à ces derniers. Les Canadiens partis, l’administration de l’île n’a pas les moyens ni de l’entretien de ces corps morts ni de la surveillance et de la protection de cette zone.

Dans une ou deux saisons, le panneau annonçant la zone protégée sur cette langue de sable et de corail aura probablement disparu.

« Ti Corail » et son equipage« Ti Corail » Aurore et Mini Mouss« Ti Corail » prend le mouillage« Ti Corail » a Sandy Island« Ti Corail » Sandy Island Jeux a la plageDessert inedit le Sandy Island

Baignade, snorkeling près du tombant au nord de l’îlot avec bancs de barracudas, raies pastenagues, catalanes et beaucoup d’autres poissons sont un régal. Nous ramassons quelques coquillages nommés burgaux pour le plaisir de nos papilles et des pêcheurs nous vendent une belle langouste royale de 8 livres, une bête ! Il a fallu la convaincre avec énergie de monter sur le barbecue après une séance de découpage mémorable. Nous ramassons aussi un peu de salicorne pour accompagner les plats. Curieusement, nous avons observé moins d’oiseaux que les années passées, une espèce de mouette ayant été complètement remplacée par une autre. C’est peut-être une histoire de saisons !

« Ti Corail » a Sandy Island bis

Haut de page


Mardi 24 Septembre 2013 — Grenade – Carriacou – Sandy Island vers Grenade – Ronde Island : grenade

L 12° 18,72 N -- G 061° 35,28 W – 12 Milles parcourus

Levé l’ancre à 10 h 10, Vent d’ESE4, mer peu agitée. Navigation agréable sous Grand Voile et Génois.

Nous découvrons un os dans le pâté ! En effet, depuis plus de quatre années que nous naviguons avec « Ti Corail », nous sommes régulièrement entre 1500 et 1800 tours/minute en ce qui concerne la vitesse de nos moteurs VOLVO PENTA D1-30F, jamais au-dessus pour ainsi dire. Ce jour-là, nous avons essayé de monter dans les tours et le moteur Bâbord a refusé d’aller au-delà de 2200 t/min et a commencé à cracher de la fumée noire à cette allure. Le moteur Td, quant à lui, ne dépassait pas 2400 t/min, mais n’émettait aucune fumée. Une intervention d’un diéséliste lors de notre prochain carénage sera sans doute nécessaire.

« Ti Corail » en navigation« Ti Corail » Ile Ronde pecheurs

Nous posons la pioche vers 12 h 30, le mouillage est calme et fréquenté par 6 ou 7 autres bateaux, quelle affluence ! Un petit grain juste avant l’arrivée au mouillage aura permis d’éviter de se coltiner la vadrouille sur le pont. La nuit sera un peu moins sympathique avec beaucoup de rafales de vent.


Mercredi 25 Septembre 2013 — Grenade – Ronde Island vers Grenade – Saint-Georges – Marina Port-Louis : grenade
L 12° 02,67 N -- G 061° 44,84 W – 20 Milles parcourus

Levé l’ancre à 7 h 30, Vent d’Est 3/4, mer peu agitée. Navigation sous Grand Voile et Génois pour parcourir les quelques milles qui nous séparent de la pointe nord de l’île de Grenade. Les moteurs sont ensuite mis à contribution pour rejoindre Saint-Georges sous le vent de l’île.

Nous constatons que le moteur Bd ne veut plus monter au-dessus de 1700 t/min et fume très noir dès que nous demandons une puissance supérieure sans toutefois pouvoir l’atteindre.

Nous accostons à la marina en fin de matinée. En soirée, nous passerons un moment agréable au restaurant de la marina. Les deux journées suivantes seront consacrées aux balades dans l’île. Nous irons ainsi en particulier voir les chûtes de Sister Falls et le Grand Étang. Ces quelques heures de marche sinon de randonnée seront un moment fort en souvenirs.

Une dernière balade en ville, la visite du fort de Saint-Georges, quelques achats dans la galerie Duty Free et une dernière soirée prolongée marqueront la fin du séjour de la sœur du Captain et de sa fille.

« Ti Corail » Balade aux Sister Falls 1« Ti Corail » Balade aux Sister Falls 2« Ti Corail » Balade aux Sister Falls 3Aurore Christine Baie de Saint-Georges

Samedi 28 Septembre, 4 h 30, réveil, ti dej rapide avant de rejoindre l’aéroport pour nos passagères. Bon voyage ! C’était chouette, il faudra revenir !

Le week-end sera consacré au rangement du bateau avant de quitter la marina en début de semaine. Une dernière succulente Seafood brochette au restaurant de la marina ravira nos palais avant de rejoindre le chantier de Prickly Bay. Encore quelques achats dont un barbecue neuf, le précédent étant percé par la corrosion ! Incroyable pour un MAGMA !

Baie de Saint-Georges

Haut de page


Lundi 30 Septembre 2013 – Grenade — Saint-Georges – Marina Port-Louis vers Grenade – Prickly Bay : grenade

L 11° 59,97 N -- G 061° 45,86 W – 8 Milles parcourus

Largué les amarres à 11 h 30, Vent d’Est 4/5, mer peu agitée. La navigation se fait aux moteurs puisque la dernière partie sera contre vent et courant pour rejoindre Prickly Bay. La dernière partie sera très désagréable, nous avançons à 3 nd dans une mer agitée. Nous posons la pioche vers 13 h 30. La houle rentre dans la baie laquelle est aussi balayée par d’incessantes rafales de vent.

Nous rendons visite en cours d’après-midi à l’administration du chantier pour établir la liste des travaux et confirmer l’heure de sortie d’eau.


Mardi 01 Octobre 2013 – Grenade - Prickly Bay vers Grenade — Chantier Spice Boatyard : grenade
L 12° 00,50 N -- G 061° 45,50 W – 0,5 Milles parcourus

Levé l’ancre à 9 h 45, Vent d’Est 4, mer peu agitée. La rentrée au chantier est prévue à 10 h.

Le vent est traversier assez fort pour influer sur la trajectoire du bateau, personne sur le sas pour nous prendre les amarres. Nous nous présentons doucement vers le sas en ayant anticipé la dérive gauche, on rentre avec un chausse-pied et un dernier coup de moteur Td pour redresser le bateau qui a tendance à s’appuyer sur la tête de pile à bâbord. Ouf ! Nous sommes dedans ! Il ne reste plus qu’à passer les amarres sur le quai. Le loch a été enlevé au préalable pour éviter son éventuelle détérioration par une sangle de levage. Les vannes eau de mer des moteurs ont été isolées. Le circuit eau de mer de réfrigération a été by-passé sur circuit fermé eau douce (50 litres d’eau dans le puisard tribord avec deux dérivations et vannes 3 voies) pour assurer la continuité de son fonctionnement lorsque le bateau est à sec.

Déjà le Lift arrive et se met en place. À 10 h 15, le bateau est sorti de l’eau 26 mois après son précédent carénage et transporté vers son aire de travail. La coque est dans un état surprenant et encore très propre. Premier contact avec Frankie, le responsable des travaux à qui nous avons demandé le nettoyage et la peinture des coques, la réparation de nos deux safrans légèrement endommagés par la ralingue d’un filet de pêche et quelques réparations de gelcoat.

« Ti Corail » Levage a Spice Boatyard« Ti Corail » en cours de levage« Ti Corail » Les Mouss sont inquiets« Ti Corail » Travaux en cours

Le Captain installe aussitôt la climatisation afin d’assurer la survie de l’équipage au chantier dans un bateau fermé, sanctuarisé même à l’égard des moustiques, de la poussière et de la chaleur. Tout le monde est ravi, y compris Mini Mouss.

L’équipe dirigée par Jonathan qui s’occupe de notre bateau est compétente. Cela se voit en particulier à la qualité des réparations de gelcoat réalisées par ses soins.

Deux jours au chantier suffiront pour effectuer les travaux demandés et Ti Mouss est ravie que cela ne se prolonge pas. Le moteur Bâbord n’a pas pu être vérifié au chantier et nous avons rendez-vous avec les diésélistes de Grenada Marine à la marina Port-Louis le lundi 7 Octobre

voir article sur cette intervention


Haut de page



Jeudi 03 Octobre 2013 – Grenade — Chantier Spice Boatyard vers Grenade – Saint-Georges – Ross Point : grenade

L 12° 02,40 N -- G 061° 45,36 W – 7 Milles parcourus

15 h, le bateau est soulevé par le lift et le dessous des quillons accessible. L’équipe de Jonathan met un dernier coup d’antifouling sur ceux-ci. Le bateau est ensuite transporté puis mis à l’eau à 15 h 30, ouverture des vannes de coque, check des cales et puisards. « Ti Corail » est libéré de ses sangles et s’extrait du sas avant de faire route vers Saint-Georges. Mini Mouss est toute contente et sort tous ses jouets ! Nous ménageons les moteurs et posons la pioche devant Ross Point à 17 h. Voilà une bonne chose de faite ! La prochaine fois sera nous l’espérons dans 30 mois…

Nous profitons des deux jours suivants pour nous reposer sur ce mouillage, faire quelques BBQ, balader Mini Mouss, enfin le farniente.


Dimanche 06 Octobre 2013 – Grenade — Saint-Georges – Ross Point vers Grenade – Saint-Georges – Marina Port-Louis : grenade
L 12° 02,67 N -- G 061° 44,84 W – 1,5 Milles parcourus

Nous avons préféré rejoindre la marina 24 heures avant notre rendez-vous avec Grenada marine et accostons à 9 h 30. Journée nettoyage avec lavage rideaux, polish des hublots, mais aussi la formule scrabble + pizza en fin de journée !


Saint-Georges Joli sourire de Ti MoussSaint-Georges Mini MoussSaint-Georges Seafood Brochettes« Ti Corail » Remplacement des systemes de gonflage automatique

Haut de page


Hormis ces soucis de moteurs, le séjour en marina nous aura permis de régler quelques petites choses. Nous n’avions jamais encore démonté notre pare-brise au-dessus du cockpit. Un nettoyage était nécessaire et son démontage nous aura permis de constater que les coutures exposées au soleil étaient complètement cuites. Une réfection de ce pare-brise sera à prévoir un peu plus haut sachant que le voilier Turbulence à Grenade nous annonce plus d’un mois de délai, ce qui n’est pas envisageable.

Nous avons aussi enfin résolu notre problème d’entrée d’eau douce dans le coffre du carré qui jouxte le frigo. Depuis 4 ans, ce coffre était à maintes occasions inondé sans que nous réussissions à trouver l’origine de cette eau. C’est en démontant le petit panneau qui donne accès à l’intérieur de la console pied de mat dans le carré que nous nous sommes aperçus que son plancher était complètement trempé par de l’eau venant de la goulotte du mât par temps de pluie, cette eau ruisselant ensuite le long des parois en fibre vers le coffre en question. La mise en place d’une gouttière enveloppant la nappe de câbles venant du mât et guidant l’eau vers le puits à chaîne a permis de solutionner cette vieille énigme.

Notre aspirateur qui ne fonctionnait plus depuis très longtemps a aussi été bricolé et simplifié pour qu’il fonctionne sans batterie directement sur une alim 12 V. Un problème demeure : la rallonge de 10 m avec prise allume-cigares pour atteindre toutes les cabines provoque une chute de tension non négligeable qui affecte la puissance dudit aspirateur. Celui-ci ne fonctionne à pleine puissance qu’avec une rallonge de 2 m. À améliorer donc !

Nous avons aussi réparé l’éclairage des toilettes Td, remplacé les ampoules LED des feux de navigation de pont, fait aussi quelques reprises de gelcoat, remplacé les kits de réarmement de nos gilets de sauvetage après les avoir percutés. Nous avons ainsi bien vu comment était conçu un gilet automatique et constaté aussi que les sangles exposées depuis 4 ans au soleil étaient complètement cuites. Encore des travaux de couture pour Ti Mouss qui a fait super bien !

Cela veut bien dire qu’il n’y a pas moyen de s’ennuyer sur un bateau ; il existe toujours une liste de choses à faire, à reprendre ou à améliorer.

Heureusement, nous avons quand même gardé du temps pour de bons moments que ce soit nos parties de scrabble, les repas au restaurant, les barbecues à bord, les balades avec Mini Mouss, la visite de quelques copains dont Louis et Roselyne de « Kayok ».

« Ti Corail » Mini Mouss adore le barbecue

Nous sommes heureux de quitter la marina, non en raison du coût de celle-ci (149 EC $ par jour), mais parce qu’elle manque d’âme, est peu fréquentée par les navigateurs. Il est possible de passer des journées sans voir personne. Les personnels de la marina sont très accueillants, mais tout cela manque de vie sur les pontons.


Vendredi 18 Octobre 2013 – Grenade — Saint-Georges – Marina Port-Louis vers Grenade – Carriacou – Tyrell Bay : grenade
L 12° 27,44 N -- G 061° 29,03 W – 33 Milles parcourus

Largué les amarres à 11 h, Vent d’Est 3/4, mer peu agitée. Nous commençons par rejoindre le poste de ravitaillement en gazole et procédons aux pleins des réservoirs. Le Gazole est ici à 15,25 EC $ le Gallon impérial au lieu de 15,15 EC $ en Petite Martinique, réputée pour son gazole le moins coûteux des Petites Antilles.

La navigation se fait ensuite aux moteurs sous le vent de l’île par mer calme. Le Captain monte les moteurs progressivement jusqu’à la vitesse maximale soit 2750 t/min, 7,5 nd, bateau à 10,5 T, sortant de carénage, puis redescend doucement à 2000 t/min. Check rapide des moteurs et de leurs cales, le moteur Td confirme sa fuite de gazole sur l’injecteur no 2 ainsi que sa fumée noire à 2750 t/min.

Vers 13 h, la grand-voile est hissée avec 1 ris et nous naviguons enfin sous voiles vers Carriacou de 14 h à 16 h. Le courant nous ayant fait dériver dans l’ouest avec un vent calé au Nord-est, nous avons dû mettre les moteurs la dernière heure pour rejoindre Tyrell Bay.

La pioche est descendue sur le lieu de notre mouillage habituel à une demi-encablure de la plage vers 17 h.

Notre intention est de rester ici quelques jours avant de commencer notre remontée vers la Martinique. Nous retrouvons Eric de « KLB », avons la visite de Bernard et Maryvonne de « Sonate », recevons aussi plaisir Pierre et Claudette de « Amikaro ».

Bernard et Maryvonne Fin de soiree pluvieuseOil Down sur la plage Uli et Maryvonne

Haut de page



Balades à la plage avec Mini Mouss et quelques petits bricolages, genre remplacement des préfiltres du dessal, vidange et nettoyage filtre à air du groupe électrogène Honda, nettoyage des bordés du bateau, du pont après une avalanche de suies très grasses venant du village en face.

Nous contactons aussi Andy, le voilier local, et sa couturière Uli pour entamer comme promis la réfection de notre pare-brise. Porté le matin, il est remis en place à 14 h ! Nous en profitons pour leur demander de nous confectionner des protège-pluies pour rajouter de chaque côté du pare-brise. Nous sommes heureux de régler cela ici plutôt que plus tard en Martinique.

Nous commandons aussi en Allemagne des roulements de remplacement de notre éolienne, lesquels deviennent de plus en plus bruyants depuis quelques semaines. Vive DHL, ils arriveront dans 15 jours au Marin.

Le Captain essaie un peu de pêche à la traîne dans la baie, mais sans succès. Les protège pluies sont enfin posés et Uli a fait un travail remarquable, nous en sommes très contents.

Nous passons ainsi de très bons moments avec Bernard et Maryvonne de « Sonate », également Uli que nous avons le plaisir de mieux connaître.

Ce dernier week-end d’octobre aura permis à Ti Mouss d’aller se balader à Hillsborough, accompagnée par Claudette qui la guide dans toutes les échoppes. Nous sommes aussi allés goûter le poisson grillé préparé sur la plage par des locaux et avons participé également au repas organisé sur la plage au cours duquel nous avons dégusté le plat traditionnel de Grenade nommé « Oil Down » où tout le monde est le bienvenu. La nuit tombée, les guitares sortent de leur housse et une joyeuse ambiance règne sur le bord de plage avec les plaisanciers et les gens du village.

Oil Down sur la plage Nos voisinsOil Down sur la plage la MarmiteOil Down sur la plage DeniseOil Down sur la plage Les femmes dinentOil Down sur la plage Ti Mouss en joieOil Down sur la plage Musique 3

Il faut penser à remonter en Martinique, mais nous allons attendre des vents favorables… Nous sommes trop bien ici ! De plus, tandis que la tempête CHRISTIAN ravage le nord de l’Europe, une forte onde tropicale nous tient bien abrités à Tyrell Bay.

 

 

 

Haut de page

logoarticle   06/01/2014

 


 Grenadines novembre 2013 mod

Cartes géographiques
Clic ICI


photo     Clic sur Album Photos


- « Ti Corail » hiverne en Martinique


Novembre 2013 – Grenade – Carriacou – Tyrell Bay : grenade


Le mois de novembre débute et nous sommes toujours à Tyrell Bay ! Nous y sommes bien et avons trouvé aisément un prétexte pour y rester quelques jours supplémentaires. Nous apercevons des voiles de plus en plus nombreuses qui passent devant la baie en direction du Nord. Ce sera notre tour en début de semaine, probablement le mardi 05 novembre.

En attendant, nous continuons à profiter du lieu. Poulet grillé sur la plage, fourniture en fruits et légumes chez Denise ou encore à Hillsborough, l’agglomération principale accessible en taxi collectif pour 1 euro. Nous voyons souvent Uli et avons encore passé une excellente soirée avec Pierre et Claudette de « Amikaro ». Les contacts à la BLU le matin ont repris depuis qu’un de nos voisins est parti cessant ainsi de répandre ces perturbations électromagnétiques empêchant toute réception phonie correcte.

Notre souci récent sur notre vanne eau de mer pour le frigo s’est résolu de façon inattendue : au cours du contrôle de la vanne de coque par l’extérieur, nous avons constaté qu’un pauvre bébé diodon s’était fait aspirer dans l’entrée réservée à l’eau de mer, n’avait trouvé comme moyen de défense que de se gonfler d’air comme il sait si bien le faire et colmater ainsi l’aspiration ! Nous n’avons rien pu faire pour lui.

Le Captain fait encore un examen sérieux du moteur Td et découvre aussi l’existence de bulles de gaz sur les injecteurs no 2 et no 3 en plus de la fuite gazole sur l’injecteur no 2. Ce sera bientôt vu en Martinique.

Nous avons aussi le plaisir de partager un dernier « Oil Down » sur la plage le dimanche soir avec les équipages de « Hestia », « Kayok » et « Amicaro ».

La journée du lundi 04 sera consacrée aux derniers rangements avant le départ prévu pour le lendemain.

Carriacou island mod

Haut de page


Mardi 05 novembre 2013 – Grenade – Carriacou – Tyrell Bay vers Saint-Vincent – Mayreau – Upper Bay : st vincent et grenadines
L 12° 38,20 N -- G 061° 23,15 W – 14 Milles parcourus

8 h 50, levé l’ancre, Vent de ESE 10 nd, mer belle. Au revoir les copains. Nous sortons de la baie après avoir salué « Hestia », « Kayok » et « Amicaro » et entendu Mado et Maurice de « Mayakri »à la BLU qui seront là dans deux heures après une navigation directe en provenance des Testigos. Nous restons avec les moteurs pour cette petite navigation, une grande partie s’effectuant le vent dans le nez. Nous entrons dans Windward Bay vers 11 h et réduisons l’allure pour chenaler vers Upper Bay. Toute une bande de hauts-fonds se tient sur la droite et protège cette baie de la houle et des vagues venant de l’Est. La pioche est descendue à 11 h 15 dans 4 m d’eau un peu en deçà de la passe Nord. Le coin est tranquille, aucun bateau n’est là puisque tous mouillent sous le vent à Saline Bay et Salt Whistle Bay. De jolies plages bordent cette baie et nous faisons le projet d’y aller le lendemain avec notre Mini Mouss. La baignade à la jupe nous montre qu’il y a un fort courant au point de nous mettre à l’horizontale alors que nous nous tenons à l’échelle. Il faut ainsi rester prudent. Nous apercevons dans l’Est les Tobago Cays avec pas mal de bateaux au mouillage. Ici, c’est quasiment la même chose, mais avec les bateaux en moins.

Mayreau mod1 Mouillage mayreau upper bay


Mercredi 06 novembre 2013 - Saint-Vincent – Mayreau – Upper Bay vers Saint-Vincent – Bequia – Princess Margaret Bay : st vincent et grenadines
L 13° 00,12 N -- G 061° 14,59 W – 27 Milles parcourus

Au petit matin, un fort clapot remue le bateau et nous n’avons pas envie de passer la journée à être secoués dans tous les sens. Aussi ne faut-il pas longtemps pour décider de bouger et de monter vers un mouillage plus abrité. Après avoir envisagé de s’arrêter à Canouan et la piscine au vent de cette île n’étant plus envisageable, l’évidence s’impose à nous. Ce sera Bequia et son Admiralty Bay très bien protégée.

8 h 40, levé l’ancre, Vent de ESE 13 à 15 nd, mer peu agitée. Nous sortons de la baie par le Sud après avoir envisagé la veille une sortie par la passe Nord, mais son exploration et sa très faible profondeur nous en ont dissuadés. Nous contournons l’île de Mayreau et hissons la Grand Voile dans Saline Bay sous le vent. Nous passons à 7 nd devant Salt Whistle Bay qui est peu fréquentée pour une fois, mais dans laquelle visiblement la houle rentre pour en faire un mouillage désagréable. « Ti Corail » prend ensuite sa route directe vers Bequia, bien calé entre 7 et 8 nd avec 15 nd de vent relatif à 60 degrés du vent. Les voiles sont bien réglées si on en croit les penons du Génois et de la Grand Voile (pas grand-chose à voir avec ce qui est conseillé dans le manuel constructeur). Ti Mouss nous a préparé d’excellents sandwiches et déjà les mains se tendent vers le réfrigérateur.

Mini Mouss est super sympa et décontractée au point même de se laisser convaincre de se soulager dans la caisse prévue à cet effet. Le vent tombe un peu sous Canouan et se stabilise à 10 nd pour la fin de cette navigation. Nous doublons West Cay vers 12 h 45 et le Génois est rentré pour laisser place aux moteurs et faire route directe vers Admiralty Bay.

La pioche est posée à 13 h 20 dans une eau prodigieusement claire, c’est super ! Le Club Med II est mouillé dans la baie pour la journée et cela promet pas mal de monde à terre.

Bequia mod

Le Captain fait les formalités d’entrée (70,45 $ EC) même si nous ne restons que peu de temps et fait quelques courses à terre. Le bourg est très animé, la saison est en train de débuter et toutes les boutiques ré ouvrent avec leurs fraîches couleurs et beaucoup d’animation. Les étals débordent de fruits et légumes, on peut même trouver des mangues que nous croyions introuvables depuis plusieurs semaines.

Nous comptions rester jusqu’au week-end inclus, mais une forte houle rentre dès jeudi dans la baie empêchant tout débarquement sur la plage. Aussi décidons-nous de faire les formalités de sortie le vendredi après-midi pour un départ le samedi. Le Captain en a profité avant le départ pour isoler définitivement la partie eau douce du chauffe-eau par raccordement direct entre l’arrivée eau froide et la sortie eau chaude pour en terminer avec les caprices du clapet de décharge qui lâche de l’eau dans le puisard Bd.


Samedi 09 novembre 2013 - Saint-Vincent – Bequia – Princess Margaret Bay vers Sainte-Lucie – Rodney Bay : ste lucie
L 14° 04,87 N -- G 060° 57,44 W – 73 Milles parcourus

7 h, levé l’ancre, Vent de ENE 18 à 20 nd, mer agitée. Nous sortons de Admiralty Bay avec 1 ris dans la Grand Voile et le Génois à 75 %. La mer n’est pas trop méchante sur les premiers milles au nord de Bequia et nous entrons dans le dévent de Saint-Vincent après un peu plus d’une heure de navigation. La route sous le vent de l’île est calme et nous en profitons pour faire de l’eau avec le dessal. Nous rasons la côte jusque la pointe Nord de l’île où nous nous préparons à la violente survente qui y règne généralement. Le Captain reste sous un ris, mais enroule le Génois à 60 %. Bien nous en a pris, ça se voyait bien sur la mer, mais le vent est monté d’un coup à 30 nd et le cirque a duré environ une demi-heure avant que le vent ne retombe à des valeurs raisonnables autour de 20 nd. Le courant de plus de 2 nd portant à l’Ouest nous a bien écartés de la route dans la partie milieu du canal avant de tourner NW puis N au fur et à mesure que nous entrions dans le dévent de l’île de Sainte-Lucie. Le vent diminuant encore, nous avons démarré les moteurs pour naviguer sous le vent de cette île.

Rodney bay mod

Nous sommes rentrés dans Rodney Bay cinq minutes après le coucher du soleil et avons mouillé à la nuit tombée.

Haut de page


Dimanche 10 novembre 2013 - Sainte-Lucie – Rodney Bay vers Martinique – anse Caritan : france martinique
L 14° 25,75 N -- G 060° 53,22 W – 24 Milles parcourus

9 h, levé l’ancre, Vent de ENE 20 à 25 nd dans la baie, mer agitée. Nous savons déjà que ce ne sera pas une partie de plaisir et partons avec 2 ris dans la Grand Voile et Génois à 60 %. Nous nous retrouvons avec les 30 nd de vent attendu une fois passée la pointe de Pigeon Point et nous arrivons à faire route au Nord avec l’appui des moteurs sur le plateau de hauts fonds qui s’étend au nord de l’île. Le courant, au lieu de porter à l’Ouest comme dans le milieu du Canal porte à l’est à proximité de la côte puis au Sud au fur et à mesure que l’on s’éloigne, levant une mer plus forte que la normale et hachée. Ce phénomène de lave-linge lève des creux pouvant atteindre 3 mètres de hauteur et accentue la raideur des vagues dont les crêtes déferlent parfois sans prévenir. Le Captain reste à la barre pour épauler quelques vagues pouvant nous causer du tort. Ce mauvais moment dure jusqu’à la ligne de sonde des 500 mètres où le courant retrouve sa tendance générale et porte à l’Ouest. Ti Mouss et Mini Mouss ne sont pas à la fête. Le rangement dans les cabines et le carré avait été vérifié avant le départ et certaines choses disposées de façon à étaler les coups de gîte venant de Td. Pourtant, une caisse de canettes de bière a trouvé le moyen de se déverser dans le compartiment batteries, heureusement sans qu’aucune canette n’éclate ni ne provoque de court-circuit. Nous avons eu de la chance sur ce coup-là. Plus au Nord, la mer reste bien agitée, mais elle est plus ordonnée et nous faisons route plus facilement.

Le marin mod

Vers 12 h, le courant continuant à nous dépaler vers l’Ouest et la mer devenant plus maniable au fur et à mesure que nous entrions dans le dévent du sud de la Martinique, nous avons rentré le Génois et fait route directe sur l’anse de Caritan. La limite du plateau et sa ligne de sonde des 30 m sont franchies vers 13 h 20 avec une attention particulière, car cette zone fourmille généralement de « casiers bouteilles », uniquement marqués par une ou deux bouteilles en plastique à la surface et, de ce fait, visibles uniquement au dernier moment.

A l’approche de l’anse de Caritan, nous aurons la vision toujours triste d’un bateau isolé et mouillé, avec son mat et son enrouleur arrimés sur le pont, ayant visiblement subi un démâtage.

La pioche est enfin posée un peu avant 14 h et clôt cette navigation mouvementée.

La semaine qui suit sera une semaine de repos dans la tranquillité de l’anse de Caritan. Dès le lundi, les bateaux à moteur qui fréquentent ce mouillage en fin de semaine désertent le lieu et nous retrouvons une certaine quiétude. Les cabines et carrés subissent un grand ménage. Ti Mouss et Captain préparent les choses à faire pour la semaine suivante et Mini Mouss retrouve ses habitudes de baignade à la plage toute proche.


Lundi 18 novembre 2013 – Martinique – Anse Caritan vers Martinique – Baie du Marin : france martinique
L 14° 27,90 N -- G 060° 52,44 W – 3 Milles parcourus

Ce lundi, nous faisons route vers le mouillage du Carénage dans la baie du Marin afin de satisfaire dès le lendemain à quelques obligations, formalités d’entrée, analyses pour Ti Mouss.

Nous revoyons avec plaisir nos amis Guy et Annie de « Horizons ». Le Captain réceptionne aussi les colis reçus gentiment pour nous par notre concessionnaire Hubert, à savoir le trampoline commandé en France ainsi que les roulements pour réparer notre éolienne.


Jeudi 21 novembre 2013 - Martinique – Baie du Marin vers Martinique – anse Caritan : france martinique
L 14° 25,75 N -- G 060° 53,22 W – 3 Milles parcourus

Assez du mouillage devant le carénage, nous avons fait l’essentiel et retournons à la tranquillité de l’Anse Caritan pour y passer le week-end. Pour nous, les week-ends durent toujours trois jours en incluant le vendredi ! Il faut bien se préparer pour rejoindre la marina la semaine suivante. Nous avons projeté d’y rester une semaine pour que Ti Mouss puisse passer un examen scan et que nous effectuions les travaux envisagés, réparation d’un moteur par l’équipe VOLVO de Case-Pilote, le changement du trampoline et la réparation de l’éolienne entre autres.

Guy et Annie de « Horizons » ainsi que Bernard et Maryvonne de « Sonate » nous rejoignent et nous passerons d’agréables moments ensemble.

4 Bon appetit

Lundi 25 novembre 2013 - Martinique – Anse Caritan vers Martinique – Marina du Marin : france martinique
L 14° 28,12 N -- G 060° 52,03 W – 3 Milles parcourus

Nous quittons l’Anse Caritan vers 9 h 30. Le vent oscille entre 20 et 25 nd et une petite angoisse monte : le Captain se méfie des manœuvres d’accostage devant être exécutées avec un vent bien établi comme celui-ci. Il peut toujours y avoir des surprises ! De plus, nous avons fait le choix ce jour d’accoster en conservant notre annexe à l’eau afin de pouvoir se rendre facilement dans tous les commerces du Marin. Ce n’est peut-être pas la meilleure idée avec 25 nd de vent ! Toutefois, Guigui de la marina nous guide vers un poste sous le vent du ponton 7 et après avoir passé l’annexe sur l’avant du bateau, l’accostage de « Ti Corail » se passe sans souci. Un accostage au vent se serait sans doute déroulé autrement. Soulagement pour le team de « Ti Corail » !

Cul de sac marin mod

Haut de page


Il est temps d’aller récupérer les clés de la voiture de location réservée pour le lendemain chez Gladys. Au cours de l’après-midi, le Captain tombe l’éolienne sur le pont et procède sans difficulté particulière à son démontage.

Le mardi, nous faisons route très tôt vers Fort-de-France pour l’examen de Ti Mouss qui ne révélera pas d’évolution particulière ni aucun signe pouvant amener un doute. Nous sommes soulagés par cette bonne nouvelle. Prochain contrôle dans un an. Après quelques courses, nous rentrons en fin d’après-midi au Marin.

Le Captain s’attaque le mercredi au remplacement du trampoline, lequel sera achevé le lendemain après une bonne douzaine d’heures de travail. Mini Mouss découvre avec joie un espace de « soulagement » tout neuf !

Ludovic, le meccano de Volvo Case-Pilote, détaché au Marin, règle en moins d’une heure notre souci sur le moteur Td

voir Article dans le coin Captain

« Ti Corail » moteur conduit retour incorrect

Nous revoyons Guy et Annie de « Horizons » et passons une super soirée avec eux à bord de « Ti Corail ». Ti Mouss a même sorti sa guitare et Guy nous régale des airs de nos adolescences.

Le vendredi sera consacré à la réparation de l’éolienne et à son remontage. Bravo aux concepteurs germaniques de la SUPERWIND 350 !

voir Article dans le coin du Captain

Sw3501 Ouverture du bloc7 Roulements et entretoise22 Reconnexion des cables

Le week-end sera consacré ensuite au démontage, nettoyage, dérouillage et peinture de l’intérieur du bloc climatisation pour assurer sa pérennité puis, bien entendu à un grand nettoyage de l’extérieur du bateau au cours du dimanche. On a fait fort ! 5 heures y sont passées. Sans parler de Ti Mouss qui a usé aussi abondamment de l’eau du quai toute la semaine pour lessiver, nettoyer, rideaux, tapis, coussins, etc. Y aurait-il un Boatshow à l’Anse Caritan que nous serions prêts !

Nous terminons cette semaine un peu cuits mais heureux du travail accompli, avec aussi la visite de Louis et Roselyne de « Kayok ».


Lundi 02 décembre 2013 - Martinique – Marina du Marin vers Martinique – anse Caritan : france martinique
L 14° 25,75 N -- G 060° 53,22 W – 3 Milles parcourus

Après avoir fait le plein de gazole, nous faisons route vers le chenal de sortie du Marin puis virons la bouée rouge vers l’Anse Caritan. Nous sommes heureux de quitter la marina et le Captain est à la barre. Distrait pendant moins d’une minute par le report de waypoints sur l’écran RAYMARINE au poste de barre, un bruit bizarre se fait entendre sur le moteur Tribord. Un rapide regard sur l’arrière nous informe que nous avons pris une ligne de casier. Le moteur n’a pas calé, mais nous trainons un filin avec les bouteilles de soda habituelles destinées à « faciliter » son repérage. Le Captain ne peut réprimer un « … saperlipopette ! » et nous rejoignons les petits fonds les plus proches devant l’ancien Club Med pour y mouiller et aller examiner avec masque et tuba le saildrive Tribord.

Heureusement, les pales repliables de l’hélice se sont… repliées après que le filin n’ait réalisé que trois tours autour du moyeu de l’hélice. Le Captain les dégage facilement à la main sans autre outil. Seul un tour demande plus d’effort sachant qu’il s’est inséré entre le moyeu de l’hélice et l’embase du saildrive.
Le moteur est remis en route et tout semble aller correctement. Toutefois, la question demeure : la bague d’étanchéité (ou joint spi) entre le volume d’huile du saildrive et l’eau de mer a-t-elle subi des dommages ? Nous ne le saurons que dans quelques jours après des contrôles réguliers du niveau et de la qualité de l’huile dans l’inverseur. Ti Mouss a bien sûr tancé le Captain, mais elle est restée relativement clémente par rapport à cet événement de mer. Point besoin d’en rajouter ! Sauf à être complètement sot, les conclusions se tirent d’elles-mêmes.

Enfin, la pioche est posée à Caritan et nous retrouvons avec bonheur Guy et Annie de « Horizons ».

5 Soiree guy annie mod6 Soiree guy annie mod

Toute la semaine se déroulera entre les 8 couches de vernis appliquées par Ti Mouss à la tablette repliable du carré après ponçage effectué à la marina et les bons moments passés avec les copains et amis sur le plan d’eau, « Horizons », « Sonate », « Alizé », « Boudiou » et « Microbe » fraîchement arrivé.

5 Soiree tarot sonate horizons6 Soiree tarot sonate horizons

Haut de page


La deuxième semaine de décembre s’est déroulée aussi plaisamment puisque nous avons été rejoints par Marcel et Catherine de « Phase II » avec qui nous passerons aussi d’excellentes soirées.

8 Minimouss croque par marcel de « Phase« II »11 Diner sur « Ti Corail » avec « Phase« II »

Le dimanche 15 décembre est à marquer d’une croix dans les agendas. Alerte générale ! Un cafard a été vu et exterminé en cuisine, suivi d’un second le lendemain qui lui en a réchappé provisoirement. Il n’en fallait pas plus pour que Ti Mouss mette en place l’artillerie lourde à base de boîtes de détection et de gouttes de « Goliath gel » un peu partout dans le bateau. Elle a aussi passé une mauvaise nuit en raison de cauchemars liés à cet événement et a passé beaucoup de temps sur Internet pour tout connaître de ces intrus, comportements, habitudes alimentaires, modalités de reproduction, pratiques sexuelles, etc. De fait, nous n’en avons pas revu depuis, mais le matériel et les troupes vont demeurer mobilisés pendant environ 3 mois pour s’assurer de leur extermination.

Nous avons sorti des coffres la machine à coudre pour effectuer quelques menus travaux en utilisant le tissu encore en bon état du vieux lazy-bag remplacé l’année passée. La protection des nourrices à essence, du groupe Honda et autres occupe nos journées.

Couture pour le captain

Nos amis de « Phase II » nous quittent le 23 décembre pour rejoindre leurs invités en Guadeloupe et n’ont pas été à la fête dans le Canal de la Dominique, 40 nd de vent et une pointe de vitesse à 14 nd pour un Lagoon 380 !.

Le cockpit a maintenant son coin jardin grâce à des semis de basilic effectués début décembre et qui ont bien levé au bout de quelques jours. La culture se fait pratiquement sous serre puisque les pots sont situés derrière le pare-brise transparent à l’abri des intempéries. La surveillance doit cependant être quotidienne, en particulier de l’humidité de la terre. Toujours est-il que nos efforts sont récompensés puisque nous pourrions nous croire à Jardiland !

L’approche de Noël a été très pluvieuse puisque nous avons dû subir quasiment 48 heures de fortes pluies. Heureusement, nous n’avions plus que de la bruine pour le réveillon.

Nous avons ainsi réveillonné tous les deux tranquillement avec le foie gras des parents du Captain, des pavés de kangourou grillés et une bonne bouteille de rosé !

12 Martinique repas noel

Le passage du traineau du père Noël a dû causer quelques perturbations électromagnétiques, car notre moteur VOLVO tribord a été constaté en panne le lendemain.

voir Article dans le coin du Captain

L’unité électronique (boîtier placé sur le moteur) ne voulait plus rien savoir et a dû être remplacée par le Captain, encore 450 € ! Merci papa Noël !

Volvo penta d1 30f unite electronique mdi apercuVolvo penta d1 30f unite electronique mdi

Les journées passent à une allure folle et la fin de l’année est déjà là ! Nous avons le plaisir de passer la dernière soirée de l’année avec Bertrand et Liliane de « Synga », retrouvons aussi Guy et Lise de « Zardo », Frédéric de « Tsinapah », Yvon et Chantal de « Scorpion ».

13 Guy et lise de zardo14 Martinique chantal scorpion

Une bonne et excellente année 2014 à tous !

 

Voir Articles Année 2014

Haut de page