logoarticle   28/10/2013

 

Grenadines carte 

Cartes géographiques
Clic ICI


photo     Clic sur Album Photos

« Ti Corail » descend sur Grenade et se balade


Lundi 02 Septembre 2013 — Martinique Marina du Marin vers Anse Caritan : france martinique
L 14° 25,75 N -- G 060° 53,20 W – 3 Milles parcourus

Un dernier coucou à Jean-Pierre et Murielle de « Teva » et nous effectuons les formalités de sortie.

11 h 45, appareillé de la marina, nous arrivons moins d’une heure plus tard à l’Anse Caritan, quasi déserte en ce début septembre. Mini Mouss a été déçue de nous voir débrancher la climatisation et démarrer les moteurs ! Derniers vivres à Sainte-Anne. Nous appelons aussi la marina de Saint-Georges pour réserver pour notre arrivée le 14 Septembre.

Jeux sur le pontPause pour Agnes

 Haut de page


Mercredi 04 Septembre 2013 — Martinique Anse Caritan vers Sainte-Lucie Rodney Bay : ste lucie

L 14° 04,51 N -- G 060° 57,48 W – 22 Milles parcourus

8 h 45, levé l’ancre, Grand Voile 1 ris, Vent de SE 18 à 20 nd, mer agitée. Enroulé un peu de Génois. Nous avons enfin quitté la Martinique. Le bateau tape avec la houle sur l’avant et la route est désagréable. Mini Mouss a pris son médoc contre le mal des transports. Nous sommes contraints de garder les moteurs pour contrer la forte dérive vers l’Ouest. Les Mouss se sont bien fait secouer et ne sont pas à la fête, c’était une navigation de crotte.

Nous posons la pioche à Rodney Bay à 13 h 15. Ti Mouss se met à la vadrouille pour dessaler le pont, que du bonheur !


Jeudi 05 Septembre 2013 - Sainte-Lucie Rodney Bay vers Sainte-Lucie Les Pitons : ste lucie
L 13° 49,40 N -- G 061° 03,86 W – 18 Milles parcourus

9 h 35, levé l’ancre, navigation aux moteurs sous le vent de l’île. Nous avons un contact VHF avec Jean-Yves et Claudine de « Alizé » qui nous passent sous le vent de l’île tandis que nous avons l’intention de nous arrêter aux Pitons pour raccourcir l’étape suivante vers Bequia. Nous rasons la côte et explorons toutes les anses et criques et repérons quelques mouillages possibles. Mini Mouss se tient à carreau sur son coussin.

Vers 12 h 45, nous atteignons les bouées et nous faisons aider par un boat boy pour en prendre une. Son aide nous coûtera 30 EC $. Notre impression est mitigée. Ce lieu a bien changé ces dernières années. De nouvelles constructions couvrent les pentes. Les rafales et les courants font tourner « Ti Corail » autour de sa bouée dans tous les sens ! Un peu avant le coucher du soleil, nous recevons la visite attendue des rangers pour prélever leur écot, soit encore 40 EC $ pour la nuit…


Vendredi 06 Septembre 2013 - Sainte-Lucie Les Pitons vers Saint-Vincent et les Grenadines – Bequia — Princess Margaret Bay : st vincent et grenadines
L 13° 00,06 N -- G 061° 14,62 W – 55 Milles parcourus

7 h 45, largué la bouée avec difficulté tant les amarres ont fait un sac de nœuds, Grand Voile 1 ris, Vent de ESE 13 à 15 nd, mer belle sous le vent puis agitée. Le bateau marche bien entre 6 et 8 nd. Le canal de Saint-Vincent se montre sympathique avec nous et sa traversée est agréable. La navigation aux moteurs sous le vent de Saint-Vincent permet à Mini Mouss de faire son pipi sur le trampoline ! Mini Mouss a été adorable lors de cette navigation.

Enfin, nous remontons au sud de Saint-Vincent jusqu’à Kingston (qui semble très laid) pour traverser ensuite le Canal de Bequia. Nous échappons à un gros grain avant de rentrer de justesse dans Admiralty Bay et poser la pioche vers 16 h 45.

Nous restons à Bequia le samedi pour profiter de la beauté du lieu et faire quelques courses. Mini Mouss profite de la baignade à la plage toute proche. Le mouillage est lui aussi quasi désert en cette saison. Nous pensions d’ailleurs ravitailler en gazole, mais les barges semblent ne pas travailler le week-end.


Dimanche 08 Septembre 2013 — Saint-Vincent et les Grenadines – Bequia — Princess Margaret Bay vers Petit Saint-Vincent : st vincent et grenadines
L 12° 32,05 N -- G 061° 23,11 W – 33 Milles parcourus

Levé l’ancre à 8 h 55, Vent d’ENE 3/4, mer belle. Nous partons sous Grand Voile et Génois. Très agréable navigation sous le vent de Canouan entre 8 et 9 nd puis Mayreau puis Palm Island et Morpion avant de poser la pioche vers 14 h 20 sous PSV. Le mouillage n’est pas aussi agréable que d’autres fois précédentes, le vent étant passé SE et générant un certain clapot.


Lundi 09 Septembre 2013 — Saint-Vincent et les Grenadines — Petit Saint-Vincent vers Grenade — Carriacou – Tyrell Bay : grenade
L 12° 27,41 N -- G 061° 29,03 W – 12 Milles parcourus

Levé l’ancre à 9 h 40, Vent d’ENE 3/4, mer belle. Nous partons tout d’abord vers Petite Martinique juste à côté pour y faire du gazole à un prix raisonnable (500 EC $ pour 33 Gal. Imp. !) Tout le monde sait ce qu’est le Gallon impérial de 4,54 l à ne pas confondre avec le gallon US de 3,78 l. Il faut donc bien regarder ce qui est indiqué sur la pompe, car ce n’est pas partout pareil ! Une fois, les pleins faits, nous faisons route vers Carriacou et Watering Bay au nord-est de l’île, dans laquelle nous entrons et effectuons une petite reconnaissance. Après cet examen, nous en ressortons pour passer sous le vent de l’île, devant Hillsborough puis Sandy Island avant de rentrer dans Tyrell Bay où nous posons la pioche vers 12 h 10 à proximité de la plage, quasiment toujours au même endroit devant le bâtiment des ARAWAK Divers.

Tyrell Bay

Haut de page


Nous faisons les formalités d’entrée au Boat yard, un bureau des Douanes et Immigration y ayant récemment ouvert pour 66 EC $, prix mensuel du Cruising Permit pour notre bateau. Nous restons là trois jours, au calme, avec un peu de bricolage et les balades à la plage avec Ti Mouss et Mini Mouss. Ti Mouss en profite pour ôter quelques points de suture du Captain, elle adore ça ! Un peu de temps sera consacré à la préparation de la cabine puisque la petite sœur du Captain et une de ses filles nous rendent visite pendant deux semaines dans quelques jours. Nous avons aussi le plaisir de revoir Pierre et Claudette et de passer une très agréable soirée sur leur bateau « Amikaro » avec aussi leur jeune chatte Zora.

« Ti Corail » Mini Mouss


Jeudi 12 Septembre 2013 — Grenade - Carriacou — Tyrell Bay vers Grenade – Ronde Island : grenade
L 12° 18,82 N -- G 061° 35,25 W – 15 Milles parcourus

Levé l’ancre à 9 h 50, Vent d’ENE 3/4, mer belle, il fait chaud. Après la sortie par le sud de Tyrell Bay, nous partons tout d’abord plein Est vers Saline Island pour y reconnaître le mouillage. L’arrivée est facile malgré le fort courant, on voit bien l’ancien Four à chaux sur le bord Sud de la crique et on avance doucement, tout doucement vers son centre. L’eau est très claire et le fond semble sain avec quelques grosses pierres de-ci de-là. Nous calons 1,40 m et avions une sonde non corrigée à 1,10 m soit peut être seulement 0,3 ou 0,4 m sous les quillons. C’est peu ! Nous sommes ressortis de ce mouillage tout doucement, vaguement certains que nous n’y reviendrions que pour y passer quelques heures de jour et par beau temps établi.

Le Captain a ensuite voulu reconnaître la zone sous le vent de White Island bordée d’une belle plage agrémentée de quelques cocotiers. Approche très lente dans une eau très claire, fond encombré de grosses roches puis soudain, raclement d’un quillon sur un objet dur… Nous avons touché et le Captain se dégage sans difficulté tout en pointant le nez vers la sortie, on n’insiste pas ! On a compris le message, pourtant déjà très clair sur les cartes...

Nous faisons route ensuite sous Grand Voile vers l’île Ronde avec, chose étonnante, un courant qui porte à l’Est, assez rare pour être noté. Nous posons la pioche vers 12 h 40, le mouillage est confortable et bien abrité des vents d’ESE. Quelques pêcheurs locaux sont là à remonter une senne. C’est chouette. Ti Mouss en profite pour retirer les derniers fils au Captain.


Vendredi 13 Septembre 2013 — Grenade – Ronde Island vers Grenade – Saint-Georges – Marina Port-Louis : grenade
L 12° 02,67 N -- G 061° 44,92 W – 18 Milles parcourus

Levé l’ancre à 7 h 30, Vent de NE 2, mer belle. La navigation se fera aux moteurs, le vent nous ayant oubliés en ce beau matin. Nous raserons aussi la côte pour y reconnaître les mouillages possibles. La conclusion est rapide et cette côte n’offre rien qui vaille le détour ou un arrêt de quelques heures.

Après avoir appelé Port-Louis Marina sur VHF CH 14, nous entrons et accostons peu après 11 h.

Haut de page


« Ti Corail » accoste a Port louisSaint-Georges baie du CarenageSaint-Georges Lagon Port louis

Un peu de nettoyage, quelques courses, l’achat de la peinture pour le carénage à venir, la visite d’Eric de KLB finiront de remplir cette journée.

Le lendemain, le Captain va en soirée accueillir à l’aéroport sa tite sœur et sa nièce. La joie de nous revoir nous emmènera tard dans la nuit malgré leur fatigue accumulée par le voyage Paris — Miami -  Saint-Georges. Le dimanche 15, Eric nous rend visite et reste dîner à bord.

Repos, quelques achats et balades en ville nous occuperont avant de larguer les amarres.


Mardi 17 Septembre 2013 — Grenade – Saint-Georges – Marina Port-Louis vers Grenade – Ronde Island : grenade
L 12° 18,73 N -- G 061° 35,27 W – 18 Milles parcourus

Largué les amarres à 10 h, Vent d’ESE3, mer belle, mais temps couvert et ciel à grains. La navigation est sympathique, la nièce du Captain s’exerce à la barre et s’en tire fort bien. Elle est appliquée et n’est pas du tout dérangée par les mouvements du bateau, c’est super ! Nous passerons sous Grand Voile 1 Ris avant d’atteindre le nord de l’île pour franchir le petit canal qui nous sépare de l’île Ronde.

Nous posons la pioche vers 13 h 45, satisfaits de cette première petite navigation avec nos chères passagères. Le mouillage est calme cette fois avec toutefois un peu trop de ressac pour débarquer en sécurité sur la petite plage.

Haut de page


Mercredi 18 Septembre 2013 — Grenade – Ronde Island vers Grenade - Carriacou – Tyrell Bay : grenade

L 12° 27,42 N -- G 061° 29,03 W – 11 Milles parcourus

Levé l’ancre à 10 h 40, Vent de SE3, mer peu agitée. La navigation se fait sous Grand Voile et le courant est portant nous emmenant jusqu’à 9 nd vers Carriacou. Nos passagères vont se prendre un bon coup de soleil ! La pioche est descendue à 12 h 30 devant la plage et nous apprécions la tranquillité du lieu.

Tyrell Bay Direction la plageTyrell Bay la plage avec les MoussTyrell Bay Jeux a la plageTyrell Bay Retour de la plage

Question de tite sœur : Mais pourquoi vous vous positionnez tous (les bateaux) dans le même sens ? Je vous laisse le soin d’y répondre tandis que nous en avons bien ri ensemble.

Nous y resterons les deux jours suivants avec une super soirée à bord pour l’anniversaire du Captain, un ti resto chez Lizzy pour déguster une fricassée de lambis, du snorkeling à l’ouvert de la baie et de la baignade au menu.

Haut de page


Samedi 21 Septembre 2013 — Grenade - Carriacou – Tyrell Bay vers Grenade – Carriacou – Sandy Island : grenade

L 12° 29,06 N -- G 061° 28,92 W – 3 Milles parcourus

Après quelques courses de légumes locaux, levé l’ancre à 9 h 45, Vent d’E3, mer belle. Navigation aux moteurs pour rejoindre la langue de sable de Sandy Island. Vers 10 h 30, nous mouillons à une centaine de mètres de la plage.

De la douzaine de corps morts mis en place dans le cadre de la protection de cette zone avec le soutien financier de Canadiens, seuls subsistent trois d’entre eux par défaut d’entretien. Cette observation est suffisante pour n’attribuer aucune confiance à ces derniers. Les Canadiens partis, l’administration de l’île n’a pas les moyens ni de l’entretien de ces corps morts ni de la surveillance et de la protection de cette zone.

Dans une ou deux saisons, le panneau annonçant la zone protégée sur cette langue de sable et de corail aura probablement disparu.

« Ti Corail » et son equipage« Ti Corail » Aurore et Mini Mouss« Ti Corail » prend le mouillage« Ti Corail » a Sandy Island« Ti Corail » Sandy Island Jeux a la plageDessert inedit le Sandy Island

Baignade, snorkeling près du tombant au nord de l’îlot avec bancs de barracudas, raies pastenagues, catalanes et beaucoup d’autres poissons sont un régal. Nous ramassons quelques coquillages nommés burgaux pour le plaisir de nos papilles et des pêcheurs nous vendent une belle langouste royale de 8 livres, une bête ! Il a fallu la convaincre avec énergie de monter sur le barbecue après une séance de découpage mémorable. Nous ramassons aussi un peu de salicorne pour accompagner les plats. Curieusement, nous avons observé moins d’oiseaux que les années passées, une espèce de mouette ayant été complètement remplacée par une autre. C’est peut-être une histoire de saisons !

« Ti Corail » a Sandy Island bis

Haut de page


Mardi 24 Septembre 2013 — Grenade – Carriacou – Sandy Island vers Grenade – Ronde Island : grenade

L 12° 18,72 N -- G 061° 35,28 W – 12 Milles parcourus

Levé l’ancre à 10 h 10, Vent d’ESE4, mer peu agitée. Navigation agréable sous Grand Voile et Génois.

Nous découvrons un os dans le pâté ! En effet, depuis plus de quatre années que nous naviguons avec « Ti Corail », nous sommes régulièrement entre 1500 et 1800 tours/minute en ce qui concerne la vitesse de nos moteurs VOLVO PENTA D1-30F, jamais au-dessus pour ainsi dire. Ce jour-là, nous avons essayé de monter dans les tours et le moteur Bâbord a refusé d’aller au-delà de 2200 t/min et a commencé à cracher de la fumée noire à cette allure. Le moteur Td, quant à lui, ne dépassait pas 2400 t/min, mais n’émettait aucune fumée. Une intervention d’un diéséliste lors de notre prochain carénage sera sans doute nécessaire.

« Ti Corail » en navigation« Ti Corail » Ile Ronde pecheurs

Nous posons la pioche vers 12 h 30, le mouillage est calme et fréquenté par 6 ou 7 autres bateaux, quelle affluence ! Un petit grain juste avant l’arrivée au mouillage aura permis d’éviter de se coltiner la vadrouille sur le pont. La nuit sera un peu moins sympathique avec beaucoup de rafales de vent.


Mercredi 25 Septembre 2013 — Grenade – Ronde Island vers Grenade – Saint-Georges – Marina Port-Louis : grenade
L 12° 02,67 N -- G 061° 44,84 W – 20 Milles parcourus

Levé l’ancre à 7 h 30, Vent d’Est 3/4, mer peu agitée. Navigation sous Grand Voile et Génois pour parcourir les quelques milles qui nous séparent de la pointe nord de l’île de Grenade. Les moteurs sont ensuite mis à contribution pour rejoindre Saint-Georges sous le vent de l’île.

Nous constatons que le moteur Bd ne veut plus monter au-dessus de 1700 t/min et fume très noir dès que nous demandons une puissance supérieure sans toutefois pouvoir l’atteindre.

Nous accostons à la marina en fin de matinée. En soirée, nous passerons un moment agréable au restaurant de la marina. Les deux journées suivantes seront consacrées aux balades dans l’île. Nous irons ainsi en particulier voir les chûtes de Sister Falls et le Grand Étang. Ces quelques heures de marche sinon de randonnée seront un moment fort en souvenirs.

Une dernière balade en ville, la visite du fort de Saint-Georges, quelques achats dans la galerie Duty Free et une dernière soirée prolongée marqueront la fin du séjour de la sœur du Captain et de sa fille.

« Ti Corail » Balade aux Sister Falls 1« Ti Corail » Balade aux Sister Falls 2« Ti Corail » Balade aux Sister Falls 3Aurore Christine Baie de Saint-Georges

Samedi 28 Septembre, 4 h 30, réveil, ti dej rapide avant de rejoindre l’aéroport pour nos passagères. Bon voyage ! C’était chouette, il faudra revenir !

Le week-end sera consacré au rangement du bateau avant de quitter la marina en début de semaine. Une dernière succulente Seafood brochette au restaurant de la marina ravira nos palais avant de rejoindre le chantier de Prickly Bay. Encore quelques achats dont un barbecue neuf, le précédent étant percé par la corrosion ! Incroyable pour un MAGMA !

Baie de Saint-Georges

Haut de page


Lundi 30 Septembre 2013 – Grenade — Saint-Georges – Marina Port-Louis vers Grenade – Prickly Bay : grenade

L 11° 59,97 N -- G 061° 45,86 W – 8 Milles parcourus

Largué les amarres à 11 h 30, Vent d’Est 4/5, mer peu agitée. La navigation se fait aux moteurs puisque la dernière partie sera contre vent et courant pour rejoindre Prickly Bay. La dernière partie sera très désagréable, nous avançons à 3 nd dans une mer agitée. Nous posons la pioche vers 13 h 30. La houle rentre dans la baie laquelle est aussi balayée par d’incessantes rafales de vent.

Nous rendons visite en cours d’après-midi à l’administration du chantier pour établir la liste des travaux et confirmer l’heure de sortie d’eau.


Mardi 01 Octobre 2013 – Grenade - Prickly Bay vers Grenade — Chantier Spice Boatyard : grenade
L 12° 00,50 N -- G 061° 45,50 W – 0,5 Milles parcourus

Levé l’ancre à 9 h 45, Vent d’Est 4, mer peu agitée. La rentrée au chantier est prévue à 10 h.

Le vent est traversier assez fort pour influer sur la trajectoire du bateau, personne sur le sas pour nous prendre les amarres. Nous nous présentons doucement vers le sas en ayant anticipé la dérive gauche, on rentre avec un chausse-pied et un dernier coup de moteur Td pour redresser le bateau qui a tendance à s’appuyer sur la tête de pile à bâbord. Ouf ! Nous sommes dedans ! Il ne reste plus qu’à passer les amarres sur le quai. Le loch a été enlevé au préalable pour éviter son éventuelle détérioration par une sangle de levage. Les vannes eau de mer des moteurs ont été isolées. Le circuit eau de mer de réfrigération a été by-passé sur circuit fermé eau douce (50 litres d’eau dans le puisard tribord avec deux dérivations et vannes 3 voies) pour assurer la continuité de son fonctionnement lorsque le bateau est à sec.

Déjà le Lift arrive et se met en place. À 10 h 15, le bateau est sorti de l’eau 26 mois après son précédent carénage et transporté vers son aire de travail. La coque est dans un état surprenant et encore très propre. Premier contact avec Frankie, le responsable des travaux à qui nous avons demandé le nettoyage et la peinture des coques, la réparation de nos deux safrans légèrement endommagés par la ralingue d’un filet de pêche et quelques réparations de gelcoat.

« Ti Corail » Levage a Spice Boatyard« Ti Corail » en cours de levage« Ti Corail » Les Mouss sont inquiets« Ti Corail » Travaux en cours

Le Captain installe aussitôt la climatisation afin d’assurer la survie de l’équipage au chantier dans un bateau fermé, sanctuarisé même à l’égard des moustiques, de la poussière et de la chaleur. Tout le monde est ravi, y compris Mini Mouss.

L’équipe dirigée par Jonathan qui s’occupe de notre bateau est compétente. Cela se voit en particulier à la qualité des réparations de gelcoat réalisées par ses soins.

Deux jours au chantier suffiront pour effectuer les travaux demandés et Ti Mouss est ravie que cela ne se prolonge pas. Le moteur Bâbord n’a pas pu être vérifié au chantier et nous avons rendez-vous avec les diésélistes de Grenada Marine à la marina Port-Louis le lundi 7 Octobre

voir article sur cette intervention


Haut de page



Jeudi 03 Octobre 2013 – Grenade — Chantier Spice Boatyard vers Grenade – Saint-Georges – Ross Point : grenade

L 12° 02,40 N -- G 061° 45,36 W – 7 Milles parcourus

15 h, le bateau est soulevé par le lift et le dessous des quillons accessible. L’équipe de Jonathan met un dernier coup d’antifouling sur ceux-ci. Le bateau est ensuite transporté puis mis à l’eau à 15 h 30, ouverture des vannes de coque, check des cales et puisards. « Ti Corail » est libéré de ses sangles et s’extrait du sas avant de faire route vers Saint-Georges. Mini Mouss est toute contente et sort tous ses jouets ! Nous ménageons les moteurs et posons la pioche devant Ross Point à 17 h. Voilà une bonne chose de faite ! La prochaine fois sera nous l’espérons dans 30 mois…

Nous profitons des deux jours suivants pour nous reposer sur ce mouillage, faire quelques BBQ, balader Mini Mouss, enfin le farniente.


Dimanche 06 Octobre 2013 – Grenade — Saint-Georges – Ross Point vers Grenade – Saint-Georges – Marina Port-Louis : grenade
L 12° 02,67 N -- G 061° 44,84 W – 1,5 Milles parcourus

Nous avons préféré rejoindre la marina 24 heures avant notre rendez-vous avec Grenada marine et accostons à 9 h 30. Journée nettoyage avec lavage rideaux, polish des hublots, mais aussi la formule scrabble + pizza en fin de journée !


Saint-Georges Joli sourire de Ti MoussSaint-Georges Mini MoussSaint-Georges Seafood Brochettes« Ti Corail » Remplacement des systemes de gonflage automatique

Haut de page


Hormis ces soucis de moteurs, le séjour en marina nous aura permis de régler quelques petites choses. Nous n’avions jamais encore démonté notre pare-brise au-dessus du cockpit. Un nettoyage était nécessaire et son démontage nous aura permis de constater que les coutures exposées au soleil étaient complètement cuites. Une réfection de ce pare-brise sera à prévoir un peu plus haut sachant que le voilier Turbulence à Grenade nous annonce plus d’un mois de délai, ce qui n’est pas envisageable.

Nous avons aussi enfin résolu notre problème d’entrée d’eau douce dans le coffre du carré qui jouxte le frigo. Depuis 4 ans, ce coffre était à maintes occasions inondé sans que nous réussissions à trouver l’origine de cette eau. C’est en démontant le petit panneau qui donne accès à l’intérieur de la console pied de mat dans le carré que nous nous sommes aperçus que son plancher était complètement trempé par de l’eau venant de la goulotte du mât par temps de pluie, cette eau ruisselant ensuite le long des parois en fibre vers le coffre en question. La mise en place d’une gouttière enveloppant la nappe de câbles venant du mât et guidant l’eau vers le puits à chaîne a permis de solutionner cette vieille énigme.

Notre aspirateur qui ne fonctionnait plus depuis très longtemps a aussi été bricolé et simplifié pour qu’il fonctionne sans batterie directement sur une alim 12 V. Un problème demeure : la rallonge de 10 m avec prise allume-cigares pour atteindre toutes les cabines provoque une chute de tension non négligeable qui affecte la puissance dudit aspirateur. Celui-ci ne fonctionne à pleine puissance qu’avec une rallonge de 2 m. À améliorer donc !

Nous avons aussi réparé l’éclairage des toilettes Td, remplacé les ampoules LED des feux de navigation de pont, fait aussi quelques reprises de gelcoat, remplacé les kits de réarmement de nos gilets de sauvetage après les avoir percutés. Nous avons ainsi bien vu comment était conçu un gilet automatique et constaté aussi que les sangles exposées depuis 4 ans au soleil étaient complètement cuites. Encore des travaux de couture pour Ti Mouss qui a fait super bien !

Cela veut bien dire qu’il n’y a pas moyen de s’ennuyer sur un bateau ; il existe toujours une liste de choses à faire, à reprendre ou à améliorer.

Heureusement, nous avons quand même gardé du temps pour de bons moments que ce soit nos parties de scrabble, les repas au restaurant, les barbecues à bord, les balades avec Mini Mouss, la visite de quelques copains dont Louis et Roselyne de « Kayok ».

« Ti Corail » Mini Mouss adore le barbecue

Nous sommes heureux de quitter la marina, non en raison du coût de celle-ci (149 EC $ par jour), mais parce qu’elle manque d’âme, est peu fréquentée par les navigateurs. Il est possible de passer des journées sans voir personne. Les personnels de la marina sont très accueillants, mais tout cela manque de vie sur les pontons.


Vendredi 18 Octobre 2013 – Grenade — Saint-Georges – Marina Port-Louis vers Grenade – Carriacou – Tyrell Bay : grenade
L 12° 27,44 N -- G 061° 29,03 W – 33 Milles parcourus

Largué les amarres à 11 h, Vent d’Est 3/4, mer peu agitée. Nous commençons par rejoindre le poste de ravitaillement en gazole et procédons aux pleins des réservoirs. Le Gazole est ici à 15,25 EC $ le Gallon impérial au lieu de 15,15 EC $ en Petite Martinique, réputée pour son gazole le moins coûteux des Petites Antilles.

La navigation se fait ensuite aux moteurs sous le vent de l’île par mer calme. Le Captain monte les moteurs progressivement jusqu’à la vitesse maximale soit 2750 t/min, 7,5 nd, bateau à 10,5 T, sortant de carénage, puis redescend doucement à 2000 t/min. Check rapide des moteurs et de leurs cales, le moteur Td confirme sa fuite de gazole sur l’injecteur no 2 ainsi que sa fumée noire à 2750 t/min.

Vers 13 h, la grand-voile est hissée avec 1 ris et nous naviguons enfin sous voiles vers Carriacou de 14 h à 16 h. Le courant nous ayant fait dériver dans l’ouest avec un vent calé au Nord-est, nous avons dû mettre les moteurs la dernière heure pour rejoindre Tyrell Bay.

La pioche est descendue sur le lieu de notre mouillage habituel à une demi-encablure de la plage vers 17 h.

Notre intention est de rester ici quelques jours avant de commencer notre remontée vers la Martinique. Nous retrouvons Eric de « KLB », avons la visite de Bernard et Maryvonne de « Sonate », recevons aussi plaisir Pierre et Claudette de « Amikaro ».

Bernard et Maryvonne Fin de soiree pluvieuseOil Down sur la plage Uli et Maryvonne

Haut de page



Balades à la plage avec Mini Mouss et quelques petits bricolages, genre remplacement des préfiltres du dessal, vidange et nettoyage filtre à air du groupe électrogène Honda, nettoyage des bordés du bateau, du pont après une avalanche de suies très grasses venant du village en face.

Nous contactons aussi Andy, le voilier local, et sa couturière Uli pour entamer comme promis la réfection de notre pare-brise. Porté le matin, il est remis en place à 14 h ! Nous en profitons pour leur demander de nous confectionner des protège-pluies pour rajouter de chaque côté du pare-brise. Nous sommes heureux de régler cela ici plutôt que plus tard en Martinique.

Nous commandons aussi en Allemagne des roulements de remplacement de notre éolienne, lesquels deviennent de plus en plus bruyants depuis quelques semaines. Vive DHL, ils arriveront dans 15 jours au Marin.

Le Captain essaie un peu de pêche à la traîne dans la baie, mais sans succès. Les protège pluies sont enfin posés et Uli a fait un travail remarquable, nous en sommes très contents.

Nous passons ainsi de très bons moments avec Bernard et Maryvonne de « Sonate », également Uli que nous avons le plaisir de mieux connaître.

Ce dernier week-end d’octobre aura permis à Ti Mouss d’aller se balader à Hillsborough, accompagnée par Claudette qui la guide dans toutes les échoppes. Nous sommes aussi allés goûter le poisson grillé préparé sur la plage par des locaux et avons participé également au repas organisé sur la plage au cours duquel nous avons dégusté le plat traditionnel de Grenade nommé « Oil Down » où tout le monde est le bienvenu. La nuit tombée, les guitares sortent de leur housse et une joyeuse ambiance règne sur le bord de plage avec les plaisanciers et les gens du village.

Oil Down sur la plage Nos voisinsOil Down sur la plage la MarmiteOil Down sur la plage DeniseOil Down sur la plage Les femmes dinentOil Down sur la plage Ti Mouss en joieOil Down sur la plage Musique 3

Il faut penser à remonter en Martinique, mais nous allons attendre des vents favorables… Nous sommes trop bien ici ! De plus, tandis que la tempête CHRISTIAN ravage le nord de l’Europe, une forte onde tropicale nous tient bien abrités à Tyrell Bay.

 

 

 

Haut de page