logoarticle   23/02/2017

 

Grenadines 201507

Cartes géographiques
Clic ICI


photo     Clic sur Album Photos


- « Ti Corail » à Carriacou

 

Jeudi 09 Juillet 2015 – Martinique – Anse Caritan vers Sainte-Lucie Anse - Cochon ste lucie
L 13° 55,06 N -- G 061° 03,47 W – 32,5 Milles parcourus

9 h 15, levé l’ancre, vent d’ENE Force 4, mer peu agitée, ciel dégagé, « Ti Corail » appareille avec « Synga » et « Gentiane ». Un ris est pris comme à l’habitude pour se garder des surventes dans le canal de Sainte-Lucie. Une demi-heure plus tard, la ligne de sonde des 30 m est franchie et nous faisons route au 195 entre 5 et 6 nd.

Un peu avant midi, nous apercevons « Tursiops » avec Ruben et Michelle et nous abattons un peu pour passer sous leur vent alors qu’ils sont un peu ralentis par des soucis sur leur GV.

Vers 13 h 30, la survente nous prend à une dizaine de milles au nord de Sainte-Lucie et le bateau file à 7,5 nd. Nous passons ensuite sous le vent de l’île et nous mouillons à 15 h 40 après avoir changé de mouillage deux fois en raison de la présence de pêcheurs à la senne que, visiblement, nous dérangions dans leur activité.

Cette belle journée s’est conclue avec un apéro offert à bord de « Gentiane ».

Vendredi 10 juillet 2015 - Sainte-Lucie – Anse Cochon vers Saint-Vincent – Bequia – Princess Margaret Bay st vincent et grenadines
L 13° 00,25 N -- G 061° 14,60 W – 59 Milles parcourus

6 h, levé l’ancre, le jour se lève et le vent est nul. Nous faisons route aux moteurs sous le vent de l’île et touchons le vent d’ENE force 5 vers 8 h 30.

Nous voilà partis pour la traversée du canal de Saint-Vincent, en route au 200 avec un courant qui porte au WNW pour 3,5 nd ! Rien que ça !

Vers 11 h 30, le bateau accélère sous l’effet de la survente (qui reste modérée cette fois-ci) au nord de l’île de Saint-Vincent avant d’entamer la paisible descente sous le vent de cette île en début d’après-midi.

À 14 h 30, nous entrons dans le canal de Bequia avec un bon vent de NE force 5 à 6 et nous filons 7,5 nd vers l’entrée d’Admiralty Bay.

Nous mouillons à 16 h 30 à proximité de la longue plage de sable qui borde le sud de Princess Margaret Bay.


Samedi 11 juillet 2015 - Saint-Vincent – Bequia – Princess Margaret Bay vers Grenade – Carriacou – Tyrell Bay grenade
L 12° 27,36 N -- G 061° 29,01 W – 42 Milles parcourus

6 h 15, levé l’ancre, vent d’ENE force 5, visibilité bonne. Nous entamons une navigation tranquille sous 1 ris.

En milieu de matinée, nous passons sous le vent des îles Canouan puis Mayreau. Nous prenons un deuxième ris et enroulons une bonne partie du Génois alors que le ciel devient noir dans l’Est. Un violent grain nous prend au sud de Palm island alors que nous faisons route vers Morpion et nous allons nous mettre à l’abri sous le vent de Petit Saint-Vincent.

2 En navigation6 Ilot morpion

Un peu avant midi, nous accostons au poste à gazole à Petite Martinique afin de faire les pleins des réservoirs.

Une demi-heure plus tard, nous reprenons la route vers Carriacou sous Génois seul avec un ciel qui reste très chargé et de nombreux grains.

À 13 h 45, nous mouillons à proximité de la plage à Tyrell Bay.

Nous attendons le lundi pour faire les formalités d’entrée et avons la visite de Jacques et Nelly de « Bohême 37 ». Nous faisons aussi la connaissance de l’équipage sud-africain de « Windcat ».

8 Jacques et nelly

Haut de page

Grenade – Carriacou – Tyrell Bay

Agnès a commencé à préparer des coussins pour le cockpit, elle ne peut s’empêcher de réaliser quelque chose de ses mains !

1 Deco cockpit par ti mouss

Le temps est venu le 16 juillet, après plusieurs soirées très sympathiques, de nous séparer de Jean-Pierre et Françoise de « Gentiane » qui rejoignent le Venezuela.

Le mois de juillet va ainsi s’écouler entre nos amis de « Synga » et les copains de « Bohême 37 ». Jacques nous fera d’ailleurs goûter le fruit à pain grillé !

9 Synga10 Synga Bertrand Lili13 Jacques fruit a pain

Nous embarquons aussi pas mal de matériel de Jacques et Nelly pour quelques jours, car ils se préparent à participer à la régate qui a lieu tous ans à cette époque de l’année.

« Synga » nous a quittés pour aller caréner dans un des chantiers du sud de Grenade.

À la fin du mois, nous sommes rejoints par Maurice et Mado de « Mayakri » qui font escale ici avant de descendre au Venezuela.

C’est déjà le début du mois d’août… La météo n’est pas terrible en ce moment avec de fréquentes et fortes pluies. Le Captain s’est remis à la guitare et il gratouille comme il peut !

20 Captain gratouille

Nous allons passer seulement deux jours à Sandy Island puis revenons à Tyrell Bay en raison de la mauvaise météo. Nous nous régalerons quand même de burgaux et de pourpier de mer pendant ces deux jours.

18 Sandy island16 Tyrell bay

À la mi-août, nous avons été contraints de remplacer l’accumulateur JABSCO (Accumulator tank) du Groupe d’eau douce. En effet, s’il remplissait toujours son rôle de tampon dans la mise en pression du circuit et l’écoulement régulier de l’eau douce, une très mauvaise odeur émanait de l’eau du robinet depuis plusieurs semaines. Les produits nettoyants ou désinfectants appliqués tant aux réservoirs qu’au circuit d’eau douce n’ont conduit à aucune amélioration.

40 Jabsco accumulator tank

Haut de page

Il est toutefois certain que l’odeur a disparu aussitôt le remplacement de l’accumulateur effectué. On peut donc raisonnablement penser que le vieillissement de la membrane de l’accumulateur (7 ans) avec développement éventuel de bactéries est la cause de ces mauvaises odeurs.

Une dépression tropicale nommée DANNY s’est invitée en cette fin de mois et nous la surveillons quotidiennement.

41 tempete tropicale Danny

Vers le 20 août, notre dessalinisateur nous a donné des soucis, le débit étant tombé à 40 l/h. Le Captain a procédé à un lavage des membranes et le débit est remonté à 54 l/h à l’issue de cette opération.

DANNY est passée le 24 août sur Les Saintes, heureusement sans conséquence pour nous. Deux jours plus tard, c’est la tempête ERIKA qui passe sur Saint-Martin !

C’est la saison cyclonique de toute façon et cette fois de mois est d’ailleurs fort pluvieuse avec beaucoup d’orages.

Le mois de septembre est déjà là. Le Captain va souvent à la pêche en soirée et nous mangeons du poisson plusieurs fois par semaine !

Ti Mouss a un souci dentaire et elle débute un traitement avec un antibiotique spécifique.

Nous avons la visite d’Hubert et Caty de « Cahulina » et faisons la connaissance des JJ sur leur catamaran « Nature ». Nous sommes aussi rejoints par Bertrand et Liliane de « Synga » et passons de bons moments ensemble.

24 Anniversaire captain28 Apero

Vers la fin du mois, le dessalinisateur fait encore des caprices avec une qualité de l’eau irrégulière et un passage en Vert parfois plus de 50 min après le démarrage !

51 dessal tableau commande52 dessal membranes

Parallèlement, le Captain a entamé la migration de notre site internet dans son nouveau CMS (Content Management System ou Système de Gestion de Contenu). Cette migration doit pouvoir se faire sans difficulté avec quelques précautions. Hélas, il essuie échec sur échec et commence à envisager sérieusement de refaire complètement le site dans son nouveau CMS.

Au début du mois d’octobre, plus de 50 heures ont déjà été consacrées à ces tentatives infructueuses de migration du site ! Ce n’est que le début des ennuis !

Notre BLU (émetteur récepteur HF) commence à faire n’importe quoi, le panneau de commande s’éteignant puis se rallumant de façon saccadée avec la boîte d’accord faisant un bruit tout à fait anormal ! Dès que nous passons en émission, elle s’éteint ! L’affichage fait aussi n’importe quoi. Encore des investigations à mener !

47 ICOM M801E

Un matin également, le Captain entend un bruit totalement anormal dans la cale tribord et découvre la pompe eau de mer de notre frigo fonctionnant en faisant un véritable vacarme, le corps de pompe pissant l’eau de toute part. Heureusement, nous disposons d’une pompe de rechange, non spécifique au frigo, mais qui s’adapte à tous nos besoins et peut aussi remplacer la pompe du groupe d’eau douce en cas de défaillance. Le Captain la met donc en place en attendant de commander une nouvelle pompe via le représentant d’Island Water World à Carriacou.

48 pompe frigo

Ruben et Michelle de « Tursiops », Yvon et Chantal de « Scorpion » nous ont aussi rejoints et nous passons d’agréables soirées ensemble.

Les ennuis continuent puisque le 17 octobre, notre gros Combi Mastervolt 2500 W (encore un truc à 3 500 $ US et 6 ans d’âge) tombe en avarie au moment de la prise de la charge avec le groupe électrogène Honda. Un violent flash électrique s’est produit à l’intérieur de la bête, des transistors de puissance ont fondu et la complexité de ce genre d’engins rend tout espoir de réparation illusoire. Heureusement, nous disposons toujours du chargeur installé d’origine sur le bateau (Cristec 12 V 40 A) dédié jusque-là aux batteries moteurs, le gros Mastervolt s’occupant du parc de batteries de servitude. Le Captain refait ainsi le branchement de ce chargeur pour assurer la charge de l’ensemble des batteries. Pour ce qui est de l’utilisation d’appareils en 220 V, il nous reste notre convertisseur de secours 750 W et puis le groupe de 2 kW pour les plus fortes puissances.

44 Combi Mastervolt 250045 Combi carte puissance

Au cours des échanges VHF avec les bateaux copains, nous nous rendons aussi compte que notre VHF Raymarine ne fonctionne pas correctement en réception : un ennui de plus ! Le Captain la remplace donc par notre VHF de secours ICOM IC-M412 achetée quelques années plus tôt suite aux multiples défaillances de notre Raymarine. Les pannes sur cette dernière ont été si nombreuses que décision est prise, après réparation, de s’en séparer dans un quelconque vide-grenier.

50 icom ic m412

Haut de page

Le 21 octobre, nous apprenons la disparition en mer avec son bateau de Jean-Pierre ANDREO au large des côtes de Galice ! Nous le connaissions depuis 2009 et l’avions vu la première fois sous l’île de Ré. Paix à son âme !

53 jean pierre sur moai

Haut de page

En fin de mois, le dessalinisateur nous fait encore des caprices avec refus de passage au Vert, des irrégularités de pression et des arrêts intempestifs. Le Captain songe de plus en plus à le faire examiner dès notre retour en Martinique.

Maurice et Mado de « Mayakri » reviennent du Venezuela et nous donnent les dernières nouvelles de ce pays en pleine tourmente.

Début novembre, nous commandons un nouveau chargeur de 100 A pour remplacer celui tombé en panne. Sa mise en place se fait sans souci et nous retrouvons une capacité de charge convenable.

54 mastervolt charge master 12 100 3

Le Captain démonte aussi l’émetteur-récepteur BLU, lui ouvre le ventre et trouve enfin la cause de tous nos soucis : une des liaisons entre les connexions aux câbles batterie et la carte puissance était desserrée et provoquait outre un échauffement d’un câble, mais une perte de puissance et des anomalies de fonctionnement.

Au milieu du mois, notre groupe électrogène HONDA tombe en panne à son tour et ne délivre plus de 220 V. Le Captain est un peu agacé de la fragilité de ces groupes compte tenu du coût (2 200 € chez YES Artimer – encore une arnaque). Nous sommes contraints d’utiliser de nouveau nos moteurs Volvo Penta pour faire de l’eau, ce dont le Captain a horreur ! En effet, les moteurs tournent alors à vide, le dessalinisateur ne réclamant qu’un demi-kilowatt, la combustion est mauvaise, on encrasse les moteurs, soupapes et coudes d’échappement ; on glace les chemises ou ce qui en tient lieu et on raccourcit la vie de ses moteurs !

49 Generateur honda eu20i

Le 19 novembre, après échange d’e-mails, nous réussissons un premier contact BLU très satisfaisant avec Georges et Valy de « Yeratel » alors en route entre le Portugal et Madère, à près de 3000 milles ! Quasiment 6 ans pour avoir enfin une installation satisfaisante ! Il faut vraiment être motivé pour faire fonctionner son installation correctement.

La fin du mois de novembre approche et décision est prise de commencer à remonter vers la Martinique. Nous partons ainsi vers le nord avec « Gentiane » et « Popeye ».

34 Ti mouss et francoise36 Preparation des oursins

Haut de page


Vendredi 27 novembre 2015 - Grenade – Carriacou – Tyrell Bay vers Saint-Vincent – Bequia – Princess Margaret Bay st vincent et grenadines
L 13° 00,25 N -- G 061° 14,60 W – 39 Milles parcourus

Levé l’ancre à 7 h 40, Vent d’ESE force 4, nous quittons Tyrell Bay avec « Gentiane » et « Popeye ». Cette navigation se fait sous un beau soleil. Un petit barracuda s’invite à bord au passage de Canouan.
Nous mouillons le long de la plage de Princess Margaret Bay à 14 h. Nous y restons la journée de samedi, car le temps n’est pas terrible. Une grosse houle de Nord rentre dans la baie et des rouleaux s’abattent sur la plage avec violence jusqu’à inonder sa partie la plus élevée. De fortes rafales et de nombreuses averses viennent ponctuer cette escale.


Dimanche 29 novembre 2015 - Saint-Vincent – Bequia – Princess Margaret Bay vers Saint-Vincent – Château Bel-Air st vincent et grenadines
L 13° 18,04 N -- G 061° 14,08 W – 21 Milles parcourus

Levé l’ancre à 8 h 40, Vent d’Est force 4 à 5, nous faisons une belle navigation entre 7 et 8 nd avec des pointes à 9 nd sous 1 ris.
Un peu après 12 h, nous mouillons à Château Bel-Air et sommes rejoints un peu plus tard par « Gentiane » et « Popeye ».
Dans l’après-midi, nous achetons des fruits et des légumes aux habitants qui viennent nous voir et revoyons le jeune Georges que nous connaissions déjà. Le temps est très pluvieux et nous songeons à la navigation du lendemain qui sera beaucoup plus longue.


Lundi 30 novembre 2015 - Saint-Vincent – Château Bel-Air vers Sainte-Lucie – Marigot Bay ste lucie
L 13° 58,00 N -- G 061° 01,63 W – 46 Milles parcourus

Levé l’ancre à 6 h, nous remontons aux moteurs sous le vent de l’île. La météo annonce du vent de NE force 4 à 5, virant SE en cours de journée avec des vagues de 2 m.

4 Arc en ciel

En réalité, nous avons eu du vent de NE tout le temps avec de nombreux grains et des rafales à 35 nd. Nous mouillons à Marigot Bay à 14 h avec « Gentiane ».


Mardi 01 décembre 2015 - Sainte-Lucie – Marigot Bay vers Martinique – Anse Caritan france martinique
L 14° 25,68 N -- G 060° 53,19 W – 30 Milles parcourus

Levé l’ancre à 7 h, nous remontons sous le vent de l’île avec l’aide des moteurs et attrapons assez rapidement un vent d’ESE force 4. C’est une belle navigation à la fin de laquelle aux abords de la ligne de sonde des 30 m nous croisons Marcel et Catherine de « Phase II ».

Nous mouillons à l’Anse Caritan à 12 h, rejoints par Gentiane un peu plus tard. Nous retrouvons nos amis Yvon et Chantal de « Scorpion » au cours d’un apéro en soirée.


Martinique – Anse Caritan france martinique

Les problèmes à régler doivent l’être et nous déposons au Marin ou au Lamentin tous nos équipements à réparer dès le 03 décembre.

Ne pouvant résister au prix très attractif, le Captain achète un second groupe HONDA (le premier est en réparation avec un délai indéterminé).

Tandis que nos amis de « Scorpion » sont partis en métropole jusqu’après Noël, nous passons de bons moments avec « Synga », « Phase II » et « Gentiane ».

À la mi-décembre, nous procédons au remplacement des membranes de notre dessalinisateur avec Caraïbe Marine tandis que notre frigo continue à faire des caprices.

La fin d’année nous voit passer le réveillon de Noël avec Jean-Pierre et Françoise de « Gentiane », Bertrand et Liliane de « Synga » ainsi que notre amie Paula.

Nous retrouvons avec plaisir le 26 décembre Yvon et Chantal de « Scorpion » qui rentrent de métropole.

Ces derniers jours de 2015 ne pouvaient se terminer sans une ultime avarie avec notre module PACTOR qui refuse tout service !

55 module pactor ptc III

Vive 2016 en espérant que la nouvelle année soit meilleure que la précédente !

Haut de page